Publicité

Histoire de l'informatique : 2000 l'ère de la connectivité

Bien qu'internet ait connu des débuts difficiles en France, il va faire une véritable révolution dans les foyers.

Les années 2000, c'est l'essor de l'informatique à domicile. Tout simplement parce que les ordinateurs sont de plus en plus accessibles financièrement.

Ils deviennent mobiles et les performances (stockage, puissance...) sont de plus en plus importantes.

Internet va faire également une véritable percée vers 2004. Xavier Niel, PDG fondateur de Free lance les box ADSL tripleplay. Cet illustre inconnu de l'époque (il s'était enrichi dans le Minitel rose), propose une box avec internet haut débit, téléphone fixe et télévision.

Jusqu'au début des années 2010, le nombre d'abonnements à l'ADSL ne cesseront d'augmenter pour passer devant les lignes fixes France Télécom.
Durant cette période, l'opérateur subit de plein fouet la concurrence. Parrallèlement l'opérateur national est privatisé et devient Orange.

En dehors de l'intérieur des foyers, c'est le mobile qui s'ouvre aux français. Ils découvrent les usages de la téléphonie et des sms en déplacement.
Un petit objet indispensable au quotidien, puisqu'il y a désormais en France plus de lignes actives que d'habitants.

Steve Jobs fait également évoluer Apple jusqu'à son décès. Sortiront de nombreux objets nomades comme l'iPod (musique), l'iPhone (smartphone) ou encore l'iPad (tablette).
Microsoft connait lui plusieurs déboires. Windows Vista et Windows 8 ne seront pas les succès attendus.

Les usages du divertissement évoluent aussi. Fin des années 2000 la majeure partie de l'hexagone est couverte par la TNT et dispose d'une vingtaine de chaines TV en clair. Les écrans télés deviennent également plat.

Avec l'arrivée du haut débit, la musique se dématérialise et les gens l'écoute en streaming.
Les achats par internet augmentent considérablement, notamment pour les loisirs et l'habillement.

Les objets du foyer sont de plus en plus connectés à internet, notamment en WiFi : TV, consoles, tablettes et smartphones, chaines Hi Fi, frigo...
On fait également appel à internet en mobilité : géolocalisation, info trafic... Les objets connectés sont légions.

Quel avenir pour nos loisirs numériques ?

Si nous nous projetons, il est possible d'imaginer plusieurs choses.

Internet sera au coeur du foyer et des loisirs numériques. Grâce à l'arrivée de la fibre, les usages vont augmenter. Les besoins de l'internet des objets se ferra sentir.

L'utilisation des flux audios et vidéos également. Ils se consommeront à domicile et en mobilité. La vidéo à la demande pourrait même surpasser les chaînes télés.

En déplacement, Internet pourrait être partout. Avec la fin des zones blanches, équipements urbains et voitures seront équipées pour avoir des informations dans le flux. Info trafic, informations publicitaires géolocalisées... de nombreuses interactions seront possibles.

Les achats sur le web prendront une importance cruciale : cela permettrait même la livraison de produits frais.
En parrallèle, des moyens de sécurité pour les transactions en ligne vont se développer.

La dématerialisation des documents sera plus importante, au point où La Poste pourrait n'avoir que des colis à livrer.

Le mobile sera le point névralgique de notre vie. Transactions chez les commerçants, relations avec les professionnels, accès aux bâtiments et au foyer (grâce au NFC)...

En dehors, difficile de faire des prévisions : car Le futur n'est jamais écrit à l'avance.
On en vient même à se poser des questions si l'empire numérique venait à s'écrouler...

Maxime Lopes sur Google+

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire