Publicité

Facture électronique vs facture papier : l'arnaque ?

Vous l'avez sans doute remarqué depuis quelques années, les entreprises n'ont d'yeux que pour les factures électroniques.
Réputées écologiques, économiques et rapides : découvrez le dessous des cartes...

Quasiment toutes les entreprises l'ont appliquée et force les clients à l'utiliser. La facture éléctronique est jugée plus pratique pour tous (moins de frais, facilité d'archivage...).
N'empêche qu'elle cache de redoutables pièges pour qui n'y prêterait attention.

Par ailleurs comportement injuste de certaines entreprises : si vous n'avez pas internet (oui il ne faut pas être pauvre, ne serait ce que pour l'eau ou l'électricité), ou ne savez pas vous servir d'un PC (les personnes âgées) ; c'est débrouillez-vous. Impossible donc de consulter vos factures.

Attention également à la durée d'archivage. Certains ne la conserve que 2 ans en ligne, alors que la loi impose 5 ans pour certains documents.

 

Les factures électroniques : vraiement écologiques ?

Pas sûr que les factures électroniques soient vraiement écologiques. D'une part parce que chaque grande entreprise dispose de son propre datacenter (EDF, GDF, Orange, SFR, La Poste... pour ne citer qu'eux, mais il y en a des centaines d'autres).
Ces centres de données sont constitués de dizaines, centaines voire milliers de serveurs. Un serveur est constitué de multiples composants : plastique (dérivé du pétrole), métaux (dont certains rares et poluants récoltés pour certains dans de mauvaises conditions) etc. Un serveur a une durée de vie de 5 ans environ et doit ensuite être recyclé (quid des données stockées sur les mémoires confiées aux sous traitants, même s'il y a des clauses de confidentialité pas certains que ce soit suffisant).

Ensuite ces nombreux datacenter tournent à plein régime 24 h/24, 7 j./7, 365 jours par an. Outre les serveurs, il faut également alimenter des climatiseurs, des batteries de secours pour la continuité de service, les infrastructures télécom... Tout ça consomme de l'électricité. Si en pleine journée cela ne pose aucun soucis, que ce passe il en pleine nuit ? Vous croyez réellement que des gens les consultent entre 2h et 5h du matin ? Imaginez les économies d'énergies réalisables pendant ces milliers d'heures...

N'oublions pas non plus que La Poste organise des tournées régulières : quoi qu'il arrive elle passe (avec plus ou moins de courriers, nulle envie de les culpabiliser ici). Les factures papiers sont désormais de plus en plus imprimées sur du papier recyclé et recyclables. Par ailleurs La Poste innove pour réduire sa consommation énergétique (moins d'avions, utilisation de vélos en ville ou de voitures électriques...).

La pub sur le fait que c'est plus écologique, ce n'est pas complètement dénué de sens ; mais l'objectif est de faire surtout de sacrées économies.
Sur une base de 80 cts par pli (impression et expédition) pour une entreprise de 10 millions de clients à qui l'on envoi une facture chaque mois, c'est près de 100 millions d'euros économisés par an. Imaginez maintenant pour chaque grande entreprise...

Les clients piégés par les erreurs de facturation

Le 2ème point noir concerne les erreurs de facturation. Je ne dis pas qu'elles sont systématiques mais peuvent toujours arriver.

Quand vous recevez un courrier, vous vous sentez obligé de l'ouvrir et de jetter au moins un rapide coup d'oeil, permettant de repérer ainsi une anomalie (surconsommation électrique, hors forfait téléphonique...).

Pour les factures électroniques c'est plus compliqué. Beaucoup d'entreprises n'envoient aucune alerte (SMS, mail...) à chaque nouvelle facture. On ne va pas citer de nom, mais tous les secteurs sont touchés (télécoms, infrastructures routières, eCommerce...). Les factures électroniques sont justes mises à disposition sur votre espace client en ligne. De l'aveux même d'une entreprise "nous n'envoyons aucun mail de mise à disposition de la facture, c'est au client de vérifier tous les mois sa facture sur le site internet.
Honnêtement vous connaissez beaucoup de monde qui va vérifier volontairement chaque mois ses factures de lui même en ligne ? De surcroit quand il y a X factures qui arrivent (eau, éléctricité, internet, mobile...).

Toute anomalie est difficile à repérer. Bon point néanmoins à SFR qui par exemple envoit systématiquement un SMS et un mail d'alerte avec le montant (y compris en facture papier), appréciable ! Dommage que peu d'entreprises s'alignent sur ce principe.

Le pire étant les banques : votre relevé de compte est censé fournir une synthèse. Si - surmené - vous zappez de checker celui-ci c'est de nombreuses anomalies que vous ne repèreriez pas.

J'ai reçu plusieurs témoignages sur des forums de clients me disant : par manque de temps, ça fait des mois que je ne surveillais pas mes factures, jusqu'à ce que je vois que l'on me facture une option jamais demandée. A 2/3 € difficile de le détecter rapidement et de contester par la suite.

Il y a quand même cette grande entreprise qui nous fait rire : La Poste ; spécialiste du courrier rappelons le. Quand vous achetez des timbres par internet, on vous met un bon de préparation dans le colis. Quel intérêt pour le client s'il n'a pas les prix ni le total (une facture quoi !) ?
On a toujours pas compris l'utilité d'imprimer cette feuille et l'envoyer au client qui ne sert même pas à vérifier ce que cela vous coûtera. La Poste botte en touche quand on lui a demandé et renvoi vers son site web à 2 reprises.

Maxime Lopes sur Google+

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire