Publicité

Découvrez la Projection Mapping avec Julien Renaux

La Projection Mapping est une technologie de projection de lumières sur des objets et synchronisée avec la musique. Elle est de plus en plus utilisée lors d'évènements (ce sera par exemple en partie le cas lors de lors de la prochaine fête des Lumières à Lyon).

L'occasion d'en savoir plus sur la technologie de Projection Mapping grâce au spécialiste Julien Renaux qui vient de créer son propre label.

Julien Renaux du label Crosslife Records (Projection Mapping)

- Pour commencer pouvez-vous vous présenter ainsi que votre label ?
Je m’appelle Julien Renaux, j'ai 21 ans. J'ai décidé de monter mon label de production et événementiel en début d'année. (J’attends d'obtenir le statut associatif, chose à ne pas faire à l'a légère, il faut prendre son temps pour ne pas faire de bêtises).
En créant mon label, je suis parti du principe très simple, que tout passionné devrait pouvoir avoir sa chance sur scène.
J'insiste sur la scène, car je pense que ce n'est pas derrière un écran qu'on peu se faire une idée de l'artiste. L'émotion musical est une chose auquel je porte une attention toute particulière.
Et pour l'émotion musical, et visuel avec la mise en scène créé par mes soins, quoi de mieux que voir un artiste sur scène, où l'on peut se faire une idée du potentiel qu'a véritablement l'artiste.
En ce qui me concerne, je n'ai pas pu accéder aux études d'audiovisuel comme je l'aurai voulu (pas assez de débouchés sois disant à ma sortie de 3ème).
Il a donc fallu que j'apprenne tout par moi même, aussi bien sur le plan musical, que le plan technique (les structures, la technologie employée, etc...).
Et comme je dis toujours, avec du temps, la passion et l'énergie, on peut arriver à atteindre son rêve Sourire.

- Vous avez un projet de mise en scène en Projection Mapping, en quoi cela consiste-il ?
La projection mapping, ou la projection interactive, consiste à projeter des couleurs, des formes sur une structure physique. On voit déjà ça à Disney notamment sur le spectacle Disney Dreams dont je ne rate jamais une prestation quand je vais au parc (j'ai été bluffé du travail, ça a été une grande source de motivation pour moi).
J'utilise dans ma chambre, faute de place des feuilles A4, où je créer des structures "Virtuelles", cela me permet de travailler surtout sur l'émotion, et de mettre en harmonie avec les couleurs et les formes.
Car je travaille à l'émotion. J'écoute une musique, si celle ci me parle, je visualise directement le rendu en Projection Mapping, je sais en temps réel ce que je dois faire. Plus j'écoute, plus je peaufine. Après c'est qu'une question de temps.

- Vous synchronisez vos effets spéciaux sur de la musique électronique, pourquoi ce choix et comment faites-vous ?
Comme je l'ai dit plus tôt, je travail à l'émotion. Etant dans la musique électronique depuis mes 12 ans, c'est un peu mon terrain de jeux. Je ne mix que des musiques "qui me parlent". J'entends par là, le fait de savoir dès la première écoute, les motifs, les couleurs, à tel ou tel moments. Tout cela vient naturellement, je vie la musique d'une autre manière, car je ne me contente pas simplement de l'écouter. Je la ressent, et je retranscris les émotions en projection Mapping, pour accroître le plaisir visuel et sonore, pour le plaisir du spectateur. Les musiques de films m'inspirent beaucoup aussi, mais je vois mal faire un concert là dessus Sourire, en guise de générique à la fin d'un concert pourquoi pas... mais le but est de faire la fête, de se changer les idées, d'oublier le quotidien et de vivre le moment présent.

- D'où vous est venu votre passion pour la Projection Mapping ?
A vrai dire, je n'en sais rien. Quad j'écoute une musique, c'est automatique. Si cette musique m'inspire, j'ai directement en temps réel dans ma tête les idées qui me viennent. Je visualise la structure physique, puis les motifs, les couleurs, le tout synchronisé avec la musique que j'écoute dans mon casque. Je perçois la musique très différemment des autres gens. Pour moi une musique n'est pas juste créée pour être écoutée, on exploite même pas 25% de la musique en faisant cela. Il faut trouver l'émotion qu'y a mis l'artiste. Je ressent facilement les émotions musicales, et je les traduis par la projection 4D, tout simplement Sourire.

- Votre projet était sur un site de financement participatif, malheureusement les internautes ne vous ont pas suivi... peut être par manque de connaissance. Le matériel doit coûter relativement cher je suppose. En quoi cela pourrait-il intéresser d'éventuels professionnels ou organisations ? Par exemple nous arrivons sur Noël que pourriez-vous faire comme représentation ?
Alors pour parler d'agent, j'ai investi de mon compte personnelle pas moins de 3 500 € au total. Entre la sono, 2 vidéos projecteurs, platines plus haut de gamme, Macbook.
Je pense que les gens n'était pas très au courant. Mais la crise étant toujours présente, cela ne facilite pas les choses non plus. Après il faut avouer que ce type de prestation commence seulement à émerger en France. On est encore qu'au début de ce type de spectacle. Mais ce type de prestation a un grand avenir devant lui, car les possibilités sont infinies. Il faut juste avoir beaucoup d'idées et du temps à y consacrer, et surtout le faire avec le cœur et par plaisir, et non pour l'argent.
Le logiciel que j'utilise ne me coûte rien, car je suis Bêta Testeur d'un logiciel Made In France appelé HeavyM développé par Digital Essence. C'est un logiciel très simple, on prend un plaisir fou à créer notre mise en scène.
Je ne vous cache pas que c'est aussi grâce à cette start-up que j'ai eu le courage de me lancer dans mon rêve de devenir DJ Producteur et Metteur en scène. Je leur dois beaucoup de bonheur qui m'arrive depuis quelques mois.
Pour Noël, j'aimerai bien, je pars déjà au Havre, au Tetris le 3 décembre. Je fait parti d'une sélection de 30 professionnels et artistes Normands pour collaborer avec cet établissement qui organise des concerts.
C'est une chance unique, que m'a offert la Mairie de Dieppe, et j'en suis très flatté. Cela prouve que le fait de m'accrocher à mon rêve commence à payer un jour. Et je compte bien continuer ainsi. Pour le reste, je suis ouvert à toutes propositions de booking. Boite de nuit, Festival, Salle de concert, du moment que je peu rester dans mon élément qu'est la musique électronique.

- Je crois que vous avez même reçu le soutien de DJ Oriska (parmi l'une des meilleure DJ féminine selon les classements, NDLR) ; cela doit être particulièrement gratifiant ?
J'ai été à plusieurs reprises en contact avec elle grâce à un ami. On l'écoutait en boucle, et cet ami l'a vue au Next à Paris suite à sa première victoire aux NRJ Music Awards. Il lui a parlé de mon label, et c'est comme cela qu'on est rentré en contact. Je l'aime bien, elle est toujours naturelle, ne prend pas la grosse tête et est très sympa.
C'est gratifiant, car elle m'a fait un gros coup de pub sur sa page Facebook. Cela m'a prouvé que je suis capable de créer un aussi gros projet qui plait à ce genre de personnes, qui a une certaine notoriété. Mais si un jour je peux avoir ce contact avec Skrillex ou encore Deadmau5, j'en serais encore plus ravi. Ce sont mes modèles en la matière d'audiovisuel. Toujours à travailler à la pointe de la technologie, et à l'émotion musicale. C'est donc un de mes objectifs Sourire. Mais j'aimerai mixer avec Oriska a une soirée, avec une mise en scène créée spécialement, cela pourrait être sympa, pourquoi pas...

- Serez-vous prochainement en représentation pour des évènements ?
Je n'ai pas encore d'events de prévu. Je suis en pourparler avec une boite de nuit, mais pas en temps que DJ Metteur en scène. J'ai en revanche une rencontre à faire avec une classe de terminale en Audiovisuel à Dieppe. Je vais pouvoir leur parler de mon parcours, de mon label et des méthodes de production particulière. Mais aussi leur faire essayer le logiciel que j'utilise actuellement pour créer mes mises en scènes.
Mise à part ça, je me destine plus à mixer dans ces concerts ou des festivals. Faire découvrir mon univers musical, avec une mise en scène qui en jette. Mais je suis disponible pour un event, il n'y a aucun soucis là dessus Sourire. N'hésitez pas à m'envoyer un mail, ou à me téléphoner.

- Un dernier mot pour ceux qui suivent votre projet ?
Je tiens à remercier toutes les personnes qui me soutiennent depuis le début de l'aventure. Cela me fait très chaud au cœur. Partir de rien, avec juste un rêve de gosse, et arriver a monter un tel projet, capter l'attention d'Oriska, et être autant soutenu parce que cela plait au gent. C'est une grande source de bonheur pour moi, et pour rien au monde, je ne voudrais arrêter cela. J'irai jusqu'au bout de ma passion, tant qu'il y aura des passionnés de musique comme moi qui viendront me voir, ainsi que mes artistes en concert.

Merci à Julien Renaux pour nous avoir présenté la Projection Mapping ainsi que pour nous avoir fait partager son expérience ! Sourire
Vous pouvez en savoir plus sur son site internet et suivre son actualité sur sa page Facebook.

Booking : Téléphone 06 83 83 46 88 | E-mail crossliferecords (at) gmail.com

Maxime Lopes sur Google+

interview Musique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire