Publicité

Zanarelli : son album L'écho des vertiges

Zanarelli. Un nouveau venu dans l’univers de la pop made in France ? Pas vraiment quand on se penche sur son impressionnante biographie. Car Zanarelli a eu mille vies avant de sortir son premier album, l’Echo des vertiges, enregistré au fil de ses voyages à travers la France. Zanarelli, c’est une histoire qui s’écrit sans demi-mesure dès l’âge de sept ans, quand ses parents lui offrent une guitare qui va bouleverser le cours de sa vie.

Zanarelli

Une pop élégante et acidulée !

« À la maison, on écoutait du jazz, de la variété et du pop-rock ! J’ai la chance d’avoir eu ces différentes influences ! » À dix-sept ans, il quitte tout pour se consacrer corps et âme à la chanson... Du Conservatoire de Chambéry jusqu’à l’école « Le Labo », du Théâtre de la Reine Blanche à Paris, Zanarelli tisse sa toile au fur et à mesure qu’il écrit et compose. Accro à la scène (plus de 350 concerts à son actif dont le Sentier des Halles et l’Alhambra), il multiplie les rencontres clés avec des artistes de renom dont il assure tout d’abord les premières parties. C’est ainsi qu’il rencontre Benjamin Tesquet et Rémi Durel qui vont assurer la réalisation de son premier album. Zanarelli n’a pas fait les choses à moitié.

Après cinq années de création et de collaboration, le chanteur Zanarelli sort son premier album L’Écho Des Vertiges : un état des lieux de ses trente premières années sur la Terre ! C’est ainsi qu’il nous parle du rapport que nous avons avec notre planète et les êtres humains. Des amitiés toxiques aux amours à sens unique, en passant par un cache-cache permanent à Bormes-les-Mimosas, communier avec la nature est vite devenu essentiel pour trouver l’homme qu’il est vraiment et ressentir combien nous avons la capacité de faire le bien. Dans des chansons uniques, il se dévoile organique entre de belles envolées et des tendres murmures. Zanarelli écrit à sa manière.

Depuis l’enfance, il a cumulé les coups de foudre pour des chansons telles que Une petite fille de Claude Nougaro, Reste de Claude François et Le poinçonneur des Lilas de Serge Gainsbourg qu’il aime reprendre sur scène.

Pour cet album, il a écrit et composé l’essentiel, et collaboré avec les meilleurs musiciens de Patrick Bruel et d’Elodie Frégé. Cet album s’écoute comme un chemin que l’on emprunte pour se rendre sur une plage, en passant par les dunes, des chemins sinueux mais qui mènent à une vue resplendissante aux allures d’une carte postale.

Depuis avril dernier, il est en tournée sur les routes de France pour une trentaine de dates. Zanarelli s’apprête à faire parler de lui avec un album magique : à la fois pop et acidulé !

L'interview du single Les pieds nus sur la Terre

Interview

Comment vous sentez-vous à quelques jours de la sortie de l'album ?
Le plus heureux du monde. C'est enfin l'aboutissement de mon projet le plus fou car j'ai passé une grande période de ma vie à le préparer.

S'il y avait un mot pour décrire L'écho des vertiges, quel serait-il ?
Organique !

Vous soignez la composition et l'écriture de vos textes ; d'où vous vient votre inspiration ?
D'une libération d'émotions. Je suis lassé d'un monde où l'on triche et j'aime parler sincèrement au public qui a besoin je crois de cette proximité.

Peut-on en savoir plus sur le titre J'aime ?
Je l'ai composé sur la plage de Porto Pollo en Corse. Voir un paysage si beau sans la personne que j'aime m'a créé un manque suprême et j'ai eu envie d'en parler.

Quel était L'envers du décor des enregistrements en studio : plutôt à tout anticiper ou à tout déglinguer ?
A tout anticiper tout d'abord pour ensuite tout déglinguer. Un peu comme un bazar ordonné.

Parlez nous du clip Les pieds nus sur la Terre...
Je l'ai écrit il y a maintenant un an avec mon réalisateur préféré. J'avais envie de représenter une douce violence par la bataille mesurée de ces escrimeurs.

Le citron prend une place importante dans cet album (pochette du disque, clip...), pourquoi ?
Je suis pétillant malgré tout et si vous saviez le nombre de citrons que je me presse par an vous comprendriez !

Peut-on savoir quelle relation particulière vous entretenez avec Bormes les Mimosas ? Auront-ils l'occasion de vous voir en concert ?
J'ai eu le coup de foudre pour ce plus beau village de France. Il a fallu que je tombe en panne de voiture pour le découvrir. Alka qui est une actrice merveilleuse a accepté de chanter mes maux.

Vous avez d'ailleurs réalisé un duo avec Alka sur ce titre. Comment se sont passés vos échanges ?
Très simplement. Elle a apporté sa touche personnelle. J'ai tout de suite aimé l'intonation qu'elle a proposé.

L'écho des vertiges est un album d'amour. Est ce tiré d'une histoire réelle ?
Ce sont plusieurs histoires. Celles d'hommes et de femmes qui avant tout vivent une histoire d'amour avec la vie et la quête de l'instant présent.

Pour avoir assisté en partie à l'un de vos concert cet été, vous attachez une place importante à la chanson française. Pourquoi ?
Parce qu'elle ma bercé. de Claude François à Serge Gainsbourg en passant par Claude Nougaro.

Ca vous fait plaisir de rassembler un public de tous les âges ?
Oui ! De villes en villes, le plus n'a pas forcément le même âge et c'est agréable. Je m'adapte. La scène c'est comme la vie, il faut s'adapter !

Deux pages de remerciements à tous ceux qui vous ont aidé : ce soutien c'est important pendant la préparation de l'album ?
Je ne pouvais pas y arriver seul. Mais les rencontres les plus importantes que j'ai pu faire se comptent sur les doigts d'une main. Bien entendu que c'est important de remercier. C'est avant tout un respect que l'on perd et que je veux garder !

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
C'est un album qui sort du coeur. Le projet de ma vie. Recevez-le comme mon plus beau cadeau car on ne sait jamais ce que la vie nous réserve. Apprivoisez-le ! Je suis certain qu'à sa manière, il a la possibilité de vous faire du bien. C'est cela ma mission de chanteur.

Merci à Zanarelli d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le également sur Facebook.

Prochains concerts

05 octobre 2017 Festival Tango, Swing et Bretelles Montceau-Les-Mines

18 novembe 2017 Notre dame des salles Flassans

26 janvier 2018 Théâtre Barentin

07 avril 2018 Salle de spectacle Hoenheim

Maxime Lopes sur Google+

Musique interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire