Publicité

Whity Matimal prépare son 1er album

Le réunionnais Whity Matimal prépare son premier album en financement participatif. Découvrez l'univers de ce passionné de musique depuis son plus jeune âge.

Whity Matimal

D'où vient votre nom de scène et quel est votre univers artistique ?
Mon nom « Whity » vient de « Blanc-Bec » c’est comme ça que l’on m’appelait dans mon quartier à la Réunion. Quand à « Matimal » ça vient de mon prénom, Matthieu et de l’expression créole « Timal » ce qui a donné « Matimal ».

Pouvez-vous nous présenter votre premier album et quels seront les thèmes abordés ?
Ce que je peux vous dire c’est que cet album me ressemble beaucoup, on y retrouvera tout mon univers musical, il est très diversifié. Il y aura des thèmes légers, de l’égotrip, de l’amour, des morceaux conscients mais aussi des sons pour faire la fête.

Vous êtes originaire de la Réunion, retrouvera-on un lien avec l'île sur votre album ?
Oui, Bien sûr, dans tous les sons de l’album il y’a une petite référence, une expression ou un mot créole. Quant aux sonorités Réunionnaises, on les retrouvera sur plusieurs sons. Il y’aura même un titre entièrement en Créole.

Vous avez appris plusieurs instruments. Aurez-vous l'occasion de poser vous même l'instru. sur certains titres ou vous préférez-vous être entouré de musiciens ?
Non, je n’ai composé aucune instrumentale de l’album, je préfère laisser ça aux compositeurs que j’ai choisi pour m’accompagner dans cette aventure (Toffi, Nessprod et Dems).

Quelle est l'ambiance lors des enregistrements en studio ?
L’ambiance est bonne en studio, j’ai enregistré la quasi totalité des sons au Southill Studio à Montpellier. Le seul son qui n’a pas été enregistré là-bas je l’ai enregistré à la Réunion. Pour les séances je m’entoure du noyau dur de l’équipe, à savoir Toffi qui a composé 80% des titres de l’album et qui mixe mes voix et de mon manager. Donc forcément l’ambiance est détendue, on est à la maison (rires).

Vous réalisez un financement participatif. En quoi vous sera-il utile et que souhaitez-vous dire aux internautes pour les convaincre de vous aider ?
Nous avons lancé cette cagnotte pour nous aider à financer l’album car en plus de l’implication personnelle que cela demande, il faut aussi beaucoup d’argent pour réaliser un album. Tous les paramètres que l’on ignore au début et qui s’accumulent petit à petit. Nous avons demandé 800€ aux gens et ça a été très vite atteint, je crois qu’en une semaine à peine nous avions récolté l’intégralité de la somme. C’est énorme et j’en profite pour remercier tous les participants pour leur soutien et leur confiance.
L’argent récolté va servir au mastering de l’album et payer une partie du premier clip.

Vous pouvez soutenir l'album de Whity Matimal sur KissKissBankBank.

 

Selon vous, quelle est la plus grosse difficulté dans la préparation de cet album ?
La plus grosse difficulté je pense que c’est l’ampleur du projet et tout ce que cela comporte. Ça demande énormément de travail au quotidien, heureusement j’ai su bien m’entourer depuis le départ et aujourd’hui je suis bien accompagné. Seul, c’est impossible, ou ça demanderait beaucoup trop de temps.

L'album a-il déjà un nom et peut-on avoir une petite indiscrétion à son sujet ?
Oui, l’album a un nom... (rires). Je ne peux pas en dire plus à ce sujet. Ce que je peux vous dire c’est qu’il y’aura 13 titres et une seule collaboration.

Certains de vos titres ont été diffusés en télé et radio, ça fait quel effet de se dire "tient on est en train de passer un de mes titres" ?
C’est une reconnaissance, c’est la preuve que le travail paye et surtout que ça plait aux gens. Prochaine étape, les radios nationales (rires).

Aurez-vous l'occasion de donner des concerts prochainement et comment ressentez-vous la scène ?
La scène, c’est le meilleur endroit pour m’exprimer et interagir avec mon public, c’est là qu’on ressent l’énergie des gens et que je peux leur transmettre la mienne. C’est un échange et ça permet de voir les gens en vrai.
Pour les dates, je serai à Toulouse le 8 décembre pour la finale occitanie du « BuzzBooster » et nous sommes en train de préparer des dates pour l’année prochaine pour jouer l’album un maximum en Métropole et à la Réunion.

Vous sponsorisez la marque réunionnaise KLP Streetwear, souhaitez-vous en dire quelques mots ?
KLP est une marque réunionnaise que j’affectionne particulièrement. Nous avons rencontré les dirigeants avec mon manager, on est sur la même longueur d’onde. En plus de l’affection que je porte à la marque il y a un vrai feeling avec ses dirigeants c’est pour cela que nous avons décidé d’officialiser notre collaboration.
On représente la Réunion, notre île, c’est de là que vient ma force, le soutien que m’apporte mon public réunionnais est juste inconsidérable.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Merci à Divertir pour votre intérêt et votre force. Merci à tous les gens qui suivent, qui partagent et qui soutiennent.
L’album arrive ! J’ai hâte de vous le faire découvrir en attendant je vous donne rendez-vous le 21 Novembre pour le premier extrait.
C’était Whity, El Yabo dé Los Yabos dé San Andréas. Mi pass azot le Bonjouu.

Merci à Whity Matimal d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le également sur Facebook.

Musique interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire