Publicité

Taylor Swift fait plier Apple sur le streaming

La chanteuse Taylor Swift a récemment fait plier Apple sur la rémunération des ayants droits.

Alors que le géant compte lancer son service de streaming le 30 juin, Apple a du revoir sa politique de redistribution qui ne prévoyait aucun retour financier durant une période d'essai de 3 mois...

"Nous demandons pas d'iPhone gratuit, alors ne nous demandez pas de vendre notre musique gratuitement" s'était exclamée la chanteuse.

Si elle a été suivi c'est qu'à 25 ans Taylor Swift pèse lourd dans l'industrie musicale, imaginez : 71 millions de followers sur Facebook et près de 60 millions sur Twitter.
C'est également la chanteuse qui a vendu le plus de disque en 2014.

La chanteuse comptait se retirer des plateformes de streaming, dont celle d'Apple, si ce dernier ne revenait pas sur sa politique. En effet Apple Music imposait une période d'essai de 3 mois pendant laquelle les chanteurs ne touchaient aucune rémunération. Cette période correspond à celle où les internautes peuvent essayer le service.
Taylor Swift a expliqué faire cela en solidarité avec les plus petits artistes.

L'enjeu est gros puisqu'elle s'était retirée de Spotify l'année dernière.

Ainsi les artistes toucheraient 0,7 cent par titre écouté. 200 millions d'écoutes sont nécessaires pour gagner 3 500 €.

Dimanche Apple a indiqué qu'il rémunèrerait les artistes dès le premier mois de contrat. Une forme de rétropédalage sous la pression de la chanteuse et de ses fans...

Maxime Lopes sur Google+

Musique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire