Publicité

Stuck In The Sound : l'lbum Survivor est disponible

Le nouvel album Survivor de Stuck In The Sound sort le 11 mars 2016.

Survivor sera défendu sur scène à travers une tournée qui démarre la semaine prochaine.

Stuck in the Sound

 

Quatrième album de Stuck In The Sound, et petite (r)évolution musicale.
Désormais quintet, le groupe s'apprête à publier Survivor après plus de trois années de travail, et livrer une nouvelle idée du rock, version 2016. Une vision large, et sans œillères, où cohabitent balade, rock énervé, synthétiseurs, arrangements de cordes, inspirations californiennes et anglaises, et même dancefloor. Un disque de son temps, et hors temps, à la croisée des styles, tous liés par une production impeccable.

En sont extraits les titres Miracle, Pop Pop Pop et Her dont les clips et la vidéo acoustique sont disponibles.

L'album Survivor est disponible depuis le 11 mars avec les titres Pop Pop Pop et Miracle

En tournée dès le mois de Mars avec un passage à La Cigale de Paris le 5 Avril.

A propos de Stuck in The Sound

L’avantage de Stuck In The Sound, c’est qu’on vous épargnera le couplet de la bande de copains qui s’est connue au dernier rang d’une classe de primaire. Les rencontres ont été musicales et inattendues. Au début des années 2000, José (chanteur et guitariste) a d’abord croisé Emmanuel (guitariste) puis Arno (bassiste) sur les bancs de la fac. Deux ans plus tard, François (batterie) rejoint la première mouture du groupe, bientôt suivi par Romain (ingénieur du son), ami d’enfance d’Arno avec qui il fréquentait quelques groupes de cave.

De cette union se crée en 2004, un premier album autoproduit en 2004 sous le signe de Pixies, Pavement et Sonic Youth, puis trois albums (Nevermind the Living Dead en 2006, Shoegazing Kids en 2009 et Pursuit en 2012) qui voit le groupe grandir, s’épanouir et élargir leur base de fans jusqu’à finir sa dernière tournée à l’Olympia.

Trois ans plus tard, Stuck In The Sound devient quintette (Romain, l’ingénieur du son, est désormais au clavier et à la guitare) et revient avec Survivor, quatrième album porteur d’une petite (r)évolution musicale puisqu’il s’agit d’un album qui interpelle par sa diversité et qui n’en reste pas moins d’une grande cohérence.

Survivor est un disque actuel, un concentré de ce que peut faire et écouter un groupe de rock en 2016, un album riche et offrant des contenus reliés entre eux par l’envie commune d’aller au bout de leurs idées, aussi folles soient-elles.

Sur ce Survivor sans œillères, où cohabitent balade, rock au son très large, synthétiseurs, arrangements de cordes, inspirations californiennes et anglaises, ou dancefloor, José, Emmanuel, François, Arno et Romain ont chacun apporté leur pierre à l’édifice.

Chose étonnante, les cinq compères ont des goûts musicaux assez différents. S’ils se retrouvent sur les grands classiques du rock des années 70, 80 et surtout 90, l’un avoue écouter du free jazz et du punk hardcore américain, un autre de la musique classique, un troisième Queen et le hardcore… Mais si vous mettez ces cinq musiciens qui aiment la bonne musique dans le même studio, ils tombent très vite d’accord quand il s’agit de faire des choix artistiques en tant que groupe, quelles que soient les différences. Cette combinaison de cinq individus produit une unité et un jusqu’au-boutisme créatif.

Si Pursuit avait amorcé quelques pistes en introduisant des synthétiseurs, Survivor les pousse encore plus loin avec un savoir-faire incroyable et un certain détachement. Stuck ne s’est rien refusé, a composé et enregistré en toute liberté, en faisant bon usage de ses doutes. Le groupe a fait ce qu’il a voulu (et même plus que d’habitude), même si la genèse de Survivor s’est faite dans la durée.

Presque trois ans ont été nécessaires à sa conception. Et de nombreux facteurs extérieurs sont venus rebooter le groupe. L’environnement de travail a radicalement changé. En moins d’un an, Stuck In The Sound a quitté son label, son tourneur et son éditeur. Un nouveau départ additionné à la conception d’un nouveau studio qui leur a paradoxalement offert plus de temps que jamais pour réaliser Survivor. Sans deadline, Stuck a pu peaufiner, expérimenter, réessayer ses morceaux, jusqu’à obtenir ces 11 titres liés par une production impeccable. Disque de la reconstruction après tous les bouleversements, Survivor marche dans les pas de Pursuit, disque de la rupture, mais permet au groupe de se réinventer sans se trahir. Stuck In The Sound a tout changé, mais rien n’a changé les Stuck.

Maxime Lopes sur Google+

Musique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire