Publicité

Step in Fluid : leur futur album Back in business

Step in Fluid est un groupe instrumental progressif français originaire de Poitiers. Il reviendra en 2019 avec un nouvel album, Back In Business, en cours de financement participatif.

Step in fluid album Back in business (crédit Mc Monin)

Crédit visuel : Mc Monin

Le groupe revient après 8 ans d'absence. Qu'est ce qui vous a poussé à revenir ?
Harun Demiraslan : L’envie de s’exprimer tout simplement. Ayant tous des projets à côté, nous nous sommes retrouvés à mettre le groupe en veille un an après la sortie du premier album, et ceci, malgré les retours positifs du public et de la presse. Avec les années, la frustration devenant trop grande pour nous, je me suis finalement remis à composer en septembre 2015. Après concertation avec les membres du groupe, j’en ai profiter pour proposer à Gérald Villain de venir rejoindre le line up car les claviers prenaient une place importante sur ce nouvel album. Il a accepté et s’est rapidement investi tant sur l’écriture que la production. Du coup, nous serons vraiment de retour pour mai 2019.

Pouvez-vous nous présenter votre futur album Back in business ?
Alors c’est un album 8 titres avec des titres très différents les uns des autres mais il y a une identité et un son très marqué je pense. On y retrouve des thèmes afro-beat, funk, hip-hop et même prog. L’arrivée du claviériste nous a permis de pousser les arrangements et de développer plus d’ambiances que sur le premier album. Il a même contribué à l’écriture de certains titres ce qui à apporté une certaine fraicheur dans le son du groupe.

La sortie de l'album a été repoussée à mai 2019 afin d'améliorer sa qualité. Quels sont les points sur lesquels vous attachez le plus d'importance et peut-on en savoir plus sur les enregistrements studio ?
Nous avons décidé de repousser la sortie car Fabien Devaux (Outsider Studio), à qui nous avons confié le mixage et le mastering nous a convaincu que nous pouvons encore faire mieux, notamment sur le traitement des guitares. Après 8 ans d’absence, nous ne sommes plus à quelques mois près, surtout si c’est pour obtenir un meilleur résultat !
Sinon à côté de ça, Il s’est aussi occupé d’enregistrer les batteries tandis que le claviériste, Gérald, a fait les prises des autres instruments chez lui, au Lab’Home Studio.

Step in Fluid ne possède pas de chanteur. C'est pour vous plus un frein ou une opportunité et qu'est ce qui vous plait dans le fait de faire un album sans paroles ?
Disons que ce n’est pas une fin en soit que de s’appuyer sur une voix ou servir un texte.
Nous évoluons tous dans des groupes avec des chanteurs alors pourquoi pas. C’est une occasion de s’exprimer en tant qu’instrumentiste...

Parlez nous du titre Booty Shake...
Et bien justement, ce titre est assez représentatif du côté "afro-beat" de Step In Fluid… à la base j’avais écrit ce titre pour un feat. J’imaginais un chant en bambara (malien) dessus mais les quelques plans que j’avais sont tombé à l'eau. Du coup, ce n’est pas plus mal comme ça.

En quoi votre financement participatif va vous être utile ?
Il va nous permettre de financer le pressage du disque, les T-shirts, les posters mais aussi de promouvoir la sortie de l’album comme il se doit.

Vous pouvez soutenir l'album Back in business de Step in Fluid sur Ulule.

 

L'une de vos particularité est le masque qui sera très présent sur ce deuxième album. Peut-on en savoir plus à ce sujet ?
En 2016, alors que j'essayais de composer un dernier titre pour éventuellement l’inclure dans l’album, j’ai eu l’idée de caler des textes en bambara (malien) dessus. L’approche du morceau étant plus électro, j’arrivais à quelque chose d'assez différent pour partir sur autre chose. J’ai finalement sortie un EP dans cette veine, entièrement auto-produit avec un clip mettant en scène ce fameux masque justement. La pochette du nouveau Step In Fluid est donc un clin d’oeil à ce projet mais aussi à The HeadHunters de par la forme de celui-ci. Herbie Hancock étant une grosse influence, j’ai cherché un masque rappelant leurs pochettes d’album sur internet. La musique de Step In Fluid ayant par moment des couleurs afro-beat, le symbole m’a semblé évident.

Comment avez-vous travaillé avec Mc Monin pour illustrer l'artwork de Back in business ?
...à vrai dire, j’avais une idée très précise de la pochette. Cet homme qui tient un masque africain devant son visage dans la rue... Je voulais une photo prise avec un temps de pause assez long pour flouter les personnes autours. Je voulais une ambiance urbaine un peu étrange. L’idée était déjà là. Connaissant MC Monin depuis quelques années je me suis dis, pourquoi ne pas voir ça avec elle puisque j’aime beaucoup son travail. Elle a été efficace, nous sommes ravi du résultat.

Des clips sont-ils prévus et comment les imaginez-vous ?
Nous espérons avoir assez de budget avant la sortie pour sortir un clip sur le titre Booty Shake avant l’été prochain mais rien de sûr. Pour le contenu, désolé mais ça sera la surprise ! Sinon Florent Marcadet nous prépare plusieurs videos batteries pour mars/avril prochain...

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Et bien nous avons besoin de vous pour la sortie du prochain album donc n’hésitez pas à souscrire via Ulule et parlez en autour de vous merci !

Merci à Step in Fluid d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez les également sur Facebook.

Musique interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire