Publicité

Sonia Lacen présente son album VOL SL01 en interview

Sonia Lacen présente son futur album Vol SL01, dont la sortie est prévue pour l'été 2016, dans cette interview. Elle y réinterprète des titres européens et américains qu'elle aime.
Prêt(e) ? Décollage immédiat !

Sonia Lacen

- Sonia, vous êtes actuellement en préparation d'un prochain disque, comment vous sentez-vous ?
Je me sens très bien. Je vis une période très excitante de ma vie et je la vis pleinement.
C’est pourquoi je ne travaille pas sur mon prochain disque, je me consacre entièrement à la promotion de VolSL01.

- On pourra vous retrouver dans un univers soul, qu'appréciez-vous dans ce style ?
C’est assez difficile à expliquer, le cœur à ses raisons que la raison ne connait pas ;)
C’est un son qui me touche, qui ne me laisse jamais indifférente, quelque chose d’assez divin. Je crois que c’est l’authenticité des instruments live et brut, cette musique sans strass ni paillettes, qui me touche particulièrement. Le pouvoir de la simplicité.

- Est-il possible de nous présenter votre album intitulé Vol SL01 ?
C’est un album de reprises d’artistes, et de styles diverses, très différents dans le style comme dans la génération. J’ai ramené tous ces titres si différents dans mon univers musical qui est plutôt pop soul.
Les sons y sont très rétro, old school en contradictions avec d’autres sons plutôt urbains. Je retrace par ces reprises mon parcours atypique de globe trotteuse amoureuse de musique sous toutes ses formes. Je vous emmène donc par mon album VolSL01 à bord de mon univers musical.

- C'est un album qui a demandé beaucoup de temps de travail, à tel point que vous aviez du mal à choisir les titres qui allaient y figurer...
En effet, il a été bien difficile de pouvoir sélectionner une douzaine de titres pour l’album. J’aime tant d’artistes, tant de chansons mais les choses se sont faites naturellement autour d’une guitare et les chansons qui composent aujourd’hui l’album se sont révélés d’elles-mêmes, comme une évidence. Et puis nous pourrons nous amuser à ajouter quelques autres titres pour la scène ;)

- Pouvez-vous nous parler du titre : Je serai là, déjà sorti et qui sera présent sur Vol SL01 ?
C’est un titre de Teri Moise, qui parle du plus beau et plus fort des sentiments, d’amour inconditionnel, celui d’une maman à son enfant. Les mots de Teri sont d’une telle simplicité et d’une telle justesse, je trouve ça sublime. J’écoute ce titre depuis mon adolescence, je le trouve toujours aussi beau et touchant.

- Pourquoi avoir choisi de faire une reprise sur Teri Moïse ?
Parce que simplement je l’ai aimé, je l’ai chanté, depuis toujours.

Vous pouvez télécharger légalement le single de Je serai là sur iTunes.

 

- Le clip de Je serai là a été tourné avec les équipes de Marion Motin (connue pour ceux de Stromae, Christine & The Queen...). Pouvez-vous nous faire entrer dans les coulisses et êtes-vous heureuse d'avoir travaillé avec son staff ?
Je suis très flattée d’avoir travaillé avec Carmel et Rizlaine qui sont les chorégraphes de Je serai là. J’ai eu le coup de foudre pour le travail de Marion Motin et de son équipe, je tenais absolument à ce que sa touche soit dans nos visuels et j’ai été ravie qu’elle accepte cette collaboration et m’introduise à ses deux superbes danseuses et chorégraphes que sont Rizlaine Terraz et Carmel Louanga. C’est elles qui m’ont présenté le danseur qui m’accompagne, Darwin. J’ai tout de suite aimé son travail, son charisme. Il a été plus que généreux pendant le tournage et très gentil et patient pendant les répétitions.

- Il me semble que pour le tournage vous avez du prendre des cours de danse. Vous en faites désormais une passion ?
Je n’ai pas vraiment pris de cours de danse, c’est Carmel Louanga et Rizlaine Terraz, les chorégraphes de  Je serai là, qui m’ont « coaché ». Effectivement, j’ai ressenti des choses que j’ai aimé, j’ai compris aussi certaines faiblesses, tout ça m’a donné l’envie de danser, d’apprendre à m’exprimer par le corps, apprendre à l’aimer et me sentir bien dedans, je vais donc certainement prendre des cours prochainement.

- Vous faites également des enregistrements en version acoustique. Quelles émotions retrouvez-vous à ce moment ?
C’est quelque chose de particulier les duos guitares / voix. L’écoute de l’autre, la connexion qui se fait entre le musicien et moi, le silence entre les notes, on entend les moindres détails, on ne peut pas tricher, on ne peut pas être ailleurs, que ancrée dans sa chanson, dans son flow, c’est quelque chose que j’adore. En plus de cette proximité avec l’audience que ça apporte. J’aime que chaque live soit différent et apporte quelque chose de différent à ce qui se passe dans l’album.

- Des enregistrements ont eu lieu en présence de vos fans. Que vous apporte la présence de votre public dès la conception de l'album ?
Du bonheur. C’est important pour moi qu’ils soient présents et partager le plus possible avec eux parce que mon rêve leur appartient, c’est eux qui en font ma réalité alors dès que je peux, dès que j’en ai l’occasion je partage ce que je vis avec eux.

- Vol SL01 est produit par Corneille et Pierre Arnaud Crespeau, là aussi deux pointures : est ce important d'être bien entourée sur la réalisation ?
C’est primordial. J’ai beaucoup de chances d’avoir l’équipe que j’ai autour de moi.

- Pensez-vous que votre participation à The Voice a été un tremplin dans votre carrière ? Continuez-vous de suivre le télé crochet ?
Oui je pense que ce fut un tremplin. C’était une très belle exposition. Je regarde l’émission dès que j’en ai l’occasion.

- On a entendu dire que vous étiez hôtesse de l'air avant de tout plaquer pour la musique. Pourquoi un tel revirement ?
Je n’ai pas tout plaqué, c’est la musique qui s’est ré-imposée à moi ;)
J’adorais voler et j’ai fait tout ce que je pouvais pour continuer à exercer mon métier tout en construisant mon parcours artistique.
J’ai volé quelques mois après l’émission The Voice, mais entre la Foresti Party et les quelques projets que j’avais, je n’arrivais plus à être assez disponible pour assurer mes vols, et j’embêtais et chamboulais les plannings de mes collègues qui devaient me remplacer. J’ai compris que je ne pourrai pas exercer mes deux passions en même temps si je voulais être bonne dans ce que je faisais. A contre cœur donc j’ai quitté ma compagnie aérienne et mis en stand-by les ambitions que j’avais dans ce domaine.

- Une tournée ou des concerts sont-ils programmés ou à venir ?
Nous sommes justement en pleine réflexion à ce sujet avec Pac (Pierre Arnaud Crespeau) et mes managers. Très vite j’espère.

- Qu'avez-vous envie de dire pour terminer ?
J’espère à très vite à bord du VolSL01 !

Merci à Sonia Lacen d'avoir présenté son album en interview !
Retrouvez la également sur Facebook.

Maxime Lopes sur Google+

Musique interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire