Publicité

Sobre Sordos prépare son album éponyme

A travers son univers musical éclectique, Sobre Sordos explore les imaginaires d’êtres séjournant quelques pas à côté du monde qui les entoure. Découvrez leur album que le groupe prépare en financement participatif.

Sobre Sordos

Qui se cache derrière Sobre Sordos ?
Sobre Sordos c'est Ignacio Plaza Ponce, Giustino De Michele et Damien Serban: un musicien, un philosophe et un artiste numérique.
Ignacio et Giustino composent la musique et les textes de Sobre Sordos et Damien conçoit l'univers visuel (vidéos, graphisme...) qui est partie intégrante de ce projet. Pour donner corps à nos chansons nous nous sommes entourés de magnifiques musiciens venant de scènes assez diverses :
Simon Drappier (Contrebasse), Clément Petit (Violoncelle), Sylvain Rabourdin (Violon), Bartolomeo Barenghi (Guitares), Matteo Pastorino (Clarinettes), Hugues Mayot (Saxophones), Sophie Bernado (Basson), Joce Mienniel (Flûtes), Fidel Fourneyron (Trombone), Aymeric Avice (Trompette / Bugle), Elsa Birgé (Voix).

Pouvez-vous nous présenter votre premier album et son univers ?
Cet album est un peu notre Songbook. Il s’agit bien d’un disque de chansons, ponctuées de quelques instrumentaux. Nous conjuguons un songwriting classique, parfois populaire, avec une inspiration qui s’approche parfois de la musique de chambre. Il y a aussi beaucoup d’espace pour l’improvisation, et quelques touches de couleurs électriques et électroniques. Nous chantons en quatre langues – français, anglais, espagnol, italien – et assimilons un grand spectre d’inspirations musicales et visuelles pour restituer l’identité d’un imaginaire dense.

Comment composez-vous vos titres et d'où vient votre inspiration ?
Nous nous sommes réunis plusieurs fois pour écrire et composer lors de petites résidences en Toscane et à Paris. Nous puisons nos inspirations de notre expérience sur d’autres projets artistiques et de nos pratiques quotidiennes, qui vont du cinéma au théâtre pour Ignacio, à la lecture et la recherche universitaire pour Giustino, mais aussi la bd, la cuisine ! Les langues aussi ont un rôle important pour nos compositions : une langue peut inspirer une musique ou parfois un thème peut évoquer une langue. Nous sommes aussi touchés de façon intime par les événements de ces temps, que nous avons tendance à réinterpréter avec une couleur fantastique.

Qu'est ce qui vous intrigue de ces êtres imaginaires qui entourent l'histoire de l'album ?
Lors du processus créatif, nous nous mettons à la place de ces êtres, de leurs imaginaires, nous naviguons un monde illusoire où chaque vision subjective, chaque association nuancée nous intéresse. Le sujet de nos chansons c'est eux. Et eux, c'est nous, à travers le filtre de la rêverie, lubie ou cauchemar.

Parlez nous du titre Il Dono della Sintesi...
Il dono della sintesi, c'est la tautologie absolue.
Un aphorisme qui enferme tout ce qui de significatif peut être dit en philosophie. Et d'ailleurs très synthétiquement.
La musique a été composée en quelques minutes directement en studio.

L'album mélange plusieurs langues : français, italien, espagnol, anglais. Pourquoi ce choix et ne craignez-vous pas de créer une confusion avec autant de langues ?
Chaos reigns, comme disait un renard.
Nous vivons tous les trois entourés de ces quatre langues au quotidien, il nous a donc paru comme une évidence de profiter des sonorités et de la prosodie caractéristiques de chaque langue, ainsi que de leur connotation culturelle ou en termes de styles musicaux.

Pourquoi réalisez-vous un financement participatif ?
L'enregistrement de l'album, le mixage et mastering ont été autoproduits et sont maintenant terminés, nous réalisons un financement participatif pour finaliser l'album, le presser et l'imprimer en Double-CDs et Triple-Vinyles.
C'est la première fois que nous en faisons un, et nous sommes surpris et ravis de constater autant de soutien autour de nous, de rencontrer des personnes que ne nous ne connaissons pas et qui s'intéressent à notre projet, de constater qu'il est aujourd'hui possible de réaliser un album de cette façon. Et aussi de retrouver nos oncles d'Amérique.

Vous pouvez soutenir l'album de Sobre Sordos sur Ulule.

 

Qu'est ce qui vous plaît dans le fait de sortir un Triple-vinyles ?
Notre univers oscille dès le départ entre analogique et numérique, que cela soit dans la texture de la musique ou dans les visuels. Cela nous permet de diffuser sur internet des vidéos d’art numérique, mais aussi de proposer un support physique et organique.
Et puis comme ça, même si le premier disque se consomme à force de l’écouter, on peur toujours écouter les deux autres.

Comment la partie visuelle impactera-elle l'album et peut-on en savoir plus sur l'artwork ?
Nous envisageons Sobre Sordos comme un projet existant sur album, en live, et ayant aussi une vie numérique.
Les visuels de la pochette de l’album ont été réalisés en mélangeant techniques traditionnelles (comme la peinture et le monotype) et techniques modernes (comme la modélisation 3D). Cette même hybridation se retrouve dans les vidéos projetées et manipulées lors des concerts, qui constituent des impressions mentales, parfois abstraites, parfois figuratives, donnant un corps visible à nos sensibilités. L'idée de Sobre Sordos est d'explorer un monde imaginaire, riche et dense, chaque chanson et chaque vidéo étant comme des pièces d'un puzzle sans fin.

L'album a-il déjà un nom ?
Sobre Sordos.

Hâte d'être à votre concert de sortie le 15 novembre à l'Atelier du plateau (Paris) ?
Nous avons découvert l'Atelier du Plateau il y a 20 ans, et nous nous sommes toujours sentis proches des artistes qui s'y produisent, et de l'identité du lieu. C'est donc vraiment avec grande joie et impatience que nous attendons ce concert de sortie !

D'ailleurs comment ressentez-vous la scène ?
Chacun d’entre nous a une expérience particulière avec la scène.
Des petites salles aux grandes salles de théâtre, de la rue à l’amphithéâtre de l’université, du home concert aux grands festivals. Au fil du temps nous serons sur scène en formations différentes, du duo au petit ensemble de chambre. Et nous vous raconterons nos ressentis après le concert de sortie du 15 novembre.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Venez soutenir notre campagne sur Ulule, et venez le 15 à l’Atelier du Plateau !

Merci à Sobre Sordos d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez les également sur Facebook.

Il Dono della Sintesi

Il Dono della Sintesi

Musique interview

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire