Publicité

Silva présente son single Je préfère

Après le succès des derniers titres issus de son album 22h22 tels que Ma passagère, La valse du Destin, Je préfère,… en Belgique, Silva part à la conquête du public français en nous annonçant sa sélection au prestigieux concours du prestigieux Côte d’Or Festival Song de Dijon le samedi 2 décembre 2017.

Silva

Ce festival, l’un des plus grands concours de chant en France, met en lumière de jeunes artistes interprètes et auteurs compositeurs venus défendre leur chanson et promouvoir la langue française. Le festival invite à chaque édition un jury composé de personnalités du monde artistique. Cette année ce jury sera présidé par Daniel Levy, que l’on ne présente plus…

Lors de ce festival, Silva y défendra son titre La valse du destin dont la vidéo a dépassé les 30 000 vues sur Facebook, souhaitons-lui bonne chance !

Le single Je préfère annonce un album

Je préfère : son single annonce un album, ce titre groovy et accrocheur nous apporte un vent de bonne humeur via sa mélodie enjouée et sa rythmique entraînante. Ce titre est toujours en rotation sur les ondes et poursuit son petit bonhomme de chemin. Un clip vidéo humoristique et décalé (comme on les aime) a été réalisé pour la promotion de ce titre et a d’ailleurs déjà été visionné plus de 12 000 fois sur les réseaux sociaux.

SILVA est actuellement attelé à l’écriture et à la composition de nouveaux titres qui composeront un nouvel à paraitre en 2018.

Interview

Le single Je préfère annonce un album pour 2018, que contiendra-il ?
Ce nouvel album restera majoritairement un album personnel où je reste auteur-compositeur avec des textes et des musiques qui me touchent. Il y aura également quelques belles collaborations. Je jouerai à nouveau entre deux les deux pôles de mon style musical : à la fois fragile, romantique mais aussi dynamique, positif et rythmé.

Est ce qu'il y a une étape que vous redoutez dans la préparation de cet album ?
Toutes les étapes de la préparation d'un album sont intéressantes et passionnantes, que ça soit de la composition, l'écriture, la recherche des mots justes, des arrangements, les enregistrements, les mix, la communication,…

Expérimentez-vous un nouveau style dans La valse du destin qui pourrait arriver dans de futurs titres ?
Il est vrai que ce titre original en trois temps a fait pas mal de bruit et a bien été apprécié par le public, il y aura également quelques titres dans ce style sur mon nouvel album.

Quelle est cette fascination pour le chiffre 22 (nom du précédent album, vos prochains Facebook live sortent le 22 du mois...) ?
J'ai toujours aimé ce côté binaire dans le monde, le positif et négatif, le noir et blanc, l'homme et la femme, être bercé entre deux pays, deux attaches, à la recherche de son double, son alter égo, … je suis né un 20 à 19h19 en 77… bref, ces chiffres miroirs m'ont beaucoup entouré tout au long de ma vie. Et il est vrai que cela m'arrive souvent de regardé l'heure à 22h22 ou 11h11. 22h22 était le titre parfait pour cet album qui parle pas mal des coïncidences, du hasard, des imprévus ou aléas de la vie.

Le nom du prochain album contiendra-il le chiffre 22 ou une heure ?
Il n'y aura plus de chiffre dans le titre mais un mot qui aura la même signification… je ne peux pas en dire plus pour l'instant.

Pour vos premières représentations en France, vous participerez à un concours à Dijon. Pas trop stressé ?
J'étais très anxieux par rapport à ce concours car je fais très rarement ce genre de chose. Le fait d'avoir reçu le prix du public et du jury a été un véritable étonnement et bonheur qui m'a donné un bon coup de boost pour la suite de ma carrière.

Ce festival dijonnais met en avant la musique francophone. Quelle importance accordez-vous à la langue française dans les textes et pensez-vous qu'elle devrait mieux être mise en valeur ?
J'ai toujours été un défenseur de la langue française, des jolis mots bien placés sur une belle mélodie est une chose que je recherche dans chacune de mes chansons. Mais j'adore les textes en anglais, espagnol ou italien également. Le plus important c'est l'émotion qu'un texte dégage. Je pense effectivement que les artistes francophones ne devraient pas perdre la passion d'écrire et de chanter en français. La langue française est si riche.

Vous donnerez des Facebook live prochainement. C'est important d'avoir cette interactivité avec le public pour donner des nouvelles de vos projets ?
Depuis le début de ma carrière, j'ai toujours eu un public et une fanbase très fidèle. Grâce à ces live Facebook, je peux interagir directement avec le public, écouter leur avis, conseils et surtout garder ce lien affectif, respectueux et particulier. C'est donc important pour moi de leur tenir au courant de l'évolution de mes différents projets. Cela me booste également à continuer.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Merci à vous pour votre soutien. Je souhaite à tous les lecteurs de Divertir une bonne et heureuse année 2018. Retrouvez-moi sur mon site, sur Facebook ou également sur Instragram.

Merci à Silva d'avoir répondu à notre interview !

Facebook live

2018 verra le retour des sessions « Facebook Live ». Pour rappel, ces concerts ont lieu tous les 22 du mois et permettent une sympathique interaction entre Silva et son public. Cette formule qui connut un très beau succès en 2017 sera de retour en 2018 avec encore de nombreuses surprises au rendez-vous ! A suivre…

Maxime Lopes sur Google+

Musique interview

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire