Publicité

Santa Claws présente son album Life is a lie

Santa Claws prépare actuellement son album Life is a lie, qu'il présente dans cette interview.

Propulsé par un groove instinctif que seule la complicité d’un frère (Tony Montfort, batterie, choeurs) et d’une soeur (Eva Montfort, basse, choeurs) pouvait créer, ce huit titres plonge au coeur du rock’n’roll, de ses racines et de son histoire. Il a été enregistré entièrement en analogique au studio Adjololo, sous la supervision de Jean-Paul Romann (Tinariwen, Lo’Jo…), sans aucun effet, pour obtenir le son le plus chaleureux et le plus brut possible.
Le résultat est un disque authentique et brut, travaillé et complexe. Celui d’un groupe dont l’emblème, le sphinx, symbolise la force animale de la musique. Et qui, comme pour répondre à une énigme, incarne à la fois les quatre temps du rock, les deux rives de l’Atlantique, et l’indépassable trio guitare-basse-batterie.

Santa Claws

Pouvez-vous nous présenter le groupe Santa Claws et son univers ?
Nous avons décidé de former ce groupe pour jouer une musique qui nous anime depuis très longtemps.
Santa Claws, c'est donc la rencontre de trois musiciens dévoués qui s'associent pour jouer un rock sans concession à la fois métronomique et sauvage. Bruyant ! dansant ! Efficace !

D'où vient l'idée du nom du groupe ?
Comme à chaque fois, quand on monte un groupe, vient l'éternelle question du nom.
Pour nous il fallait que ça soit à la fois familier mais avec une consonance rock. Comme on aime bien jouer avec les mots, que nous chantons en anglais, et que nous avons créer le groupe en période de Noël, ça nous est apparu comme une évidence :
Santa Claws parce que :
« Tous les saints ne sont pas des anges !! »

Vous préparez votre futur album Life is a lie, que retrouvera-on dessus ?
L'album comporte 8 titres. Nous voulions faire un disque «  A l'ancienne » ; 4 titres sur la Face A et 4 titres sur la face B.
On a choisi des morceaux très rock pour retrouver l'énergique du live, et puis on s'est autorisé à enregistrer des morceaux avec plus d'arrangements, avec des instruments qu'on ne joue pas en concert (piano, claviers, guitares acoustiques...). Pour qu'il y ait plusieurs degrés d'écoute.

Avec votre album "La vie est un mensonge", est ce qu'il y a un message à faire passer dans vos textes ? Est ce inspiré de faits réels ?
C'est album réunit des titres évocateurs choisis pour les messages qu'ils passent.
Nous sommes témoins de notre société et de ses dérive . Notre seul arme, c'est l'éveil des consciences.
Certes, nous avons choisi l'anglais comme langue pour nous exprimer, mais cela n'empêche pas les messages d'être forts.
Nous ne faisons que des constats, en aucun cas nous ne sommes des donneurs de leçon. A chacun de prendre ses responsabilités.

Comment se sont passés les enregistrements en studio ?
À la demande de Greg Gordon, nous avons enregistré cet album en « live ». En trois jours nous avons capté les huit morceaux de l'album. Sous la bienveillance de Jean Paul Romann (ingénieur du son) et d'Antoine Montgaudon (Musicien et Directeur artistique). Nous étions en contact permanent avec Greg Gordon. Une superbe expérience à la fois intense et détendue !

Life is a lie est mixé outre atlantique par Greg Gordon (Red Hot Chili Peppers...). Peut-on en savoir plus et comment se passent les échanges ?
Il ne se passe pas un jour sans qu'on s'appelle ou qu'on s'envoie des textos . Il a pris le projet à bras le corps. Une vrai complicité s'est installée entre nous. Il est déjà question de travailler ensemble sur le prochain album.

Peut-on en savoir plus sur le titre Destiny robber ?
Ce titre est inspiré des évènements survenus le 13 juillet 2016 à Nice. On ne pouvait pas sortir d'album sans parler de tous ces actes barbares, d'ailleurs le titre I don't wanna choose parle lui des évènements du Bataclan.

Pourquoi financer cet album par les internautes sur Ulule ?
Nous sommes un groupe indé et pour financer cet album, nous n'avons pas accès à toutes les subventions. Aussi faire appel aujourd'hui à ceux qui nous suivent et nous soutiennent depuis longtemps s'impose comme la meilleure solution. D'autant que le système Ulule est un outil adéquat.

Vous pouvez soutenir l'album Life is a lie de Santa Claws sur Ulule.

 

Parlez nous du choix de votre emblème, le sphinx...
Le sphynx symbolise la force animale de la musique, et comme pour répondre à une énigme il incarne à la fois les 4 temps du rock, les deux rives de l'Atlantique et l'indépassable power trio guitare basse batterie.

Avez-vous hâte de retrouver le public sur scène ? Des dates sont-elles prévues ?
Oui bien entendu, d'ailleurs nous commençons à promouvoir cet album dès le mois de novembre avec quelques concerts privés pour les contributeurs Ulule.
Nous « bookons » en ce moment les dates de la tournée.
Nous annoncerons très prochainement les premières dates sur notre site.

Quand sortira Life is a lie ? A noël ?
La sortie de l'album est prévue début 2018. Nous n'avons pas encore déterminé de date.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
2017 a été une année qui nous a fait vibrer, riche de rencontres.
En 2018 nous espérons faire vibrer le public, préparer un nouvel album et aller à Pittsburgh à la rencontre de Greg Gordon.

Merci à Santa Claws d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez les également sur Facebook.

Maxime Lopes sur Google+

interview Musique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire