Publicité

Rivière Monk présente l'EP Supercruz'

Plongez dans l'univers caribéen avec Rivière Monk et l'EP Supercruz'.

Rivière Monk

Peut-on en savoir plus sur Rivière Monk et son univers ?
Alors on est deux cousins originaires de la Martinique, amateurs de rhum et de mélodies rêveuses. Kilian a commencé la musique assez tôt à travers la guitare, beaucoup de blues et de rock, et Cédric a grandi avec la french touch. Rivière Monk c’est l’assemblage de ces influences : Une electro chaleureuse, rêveuse, pleine de mélodies.

D'où vient l'idée du nom du groupe ?
On avait chacun nos projets solo avant, Cédric en tant que Monk et Kilian en tant que Rivière Salée, la commune de Martinique ou il a grandi. On a un peu mélangé les deux ;)

Pouvez-vous nous présenter votre EP Supercruz' ?
Supercruz’ c’est un EP qui fait voyager, danser, et planer. Des instru très mélodieuses, avec des voix soul voir même chamaniques parfois. C’est un peu notre bébé. On est parti s’isoler près d’Orléans pendant deux mois pour pouvoir travailler dans un environnement plus calme, à la campagne. On composait la semaine et nos chanteurs nous rejoignaient tous les week end.

Il préfigure votre 1er album, que pourra-on retrouver dessus et quelles seront vos inspirations ?
On y retrouvera des titres de notre premier EP, et 8 nouveaux morceaux (environ). Vous pourrez en découvrir quelques uns en single avant la sortie de l’album. On pourrait parler d’inspiration pendant des heures, qui viennent de tous les horizons et de tous les styles, mais dans l’ensemble on a essayé de garder cette atmosphère rêveuse et dansante, avec quelques morceaux plus club et d’autres plus doux. C’est l’avantage d’un album, on peut se permettre plus de choses, on a plus de liberté.

Comment travaillez-vous toute la partie instrumentale ?
On fonctionne assez différemment tous les deux. Kilian commence par poser des idées de mélodies et de rythmes comme elles lui viennent, très rapidement. Alors que Cédric de son coté passe beaucoup de temps à travailler une histoire avant d’enregistrer quoi que ce soit. Du coup on se retrouve souvent à faire le tri de tout ça ensemble, à réfléchir à ce qu’on va garder ou abandonner, avec bien sûr un gros temps de réflexion et du travail pour faire mûrir nos morceaux. On est assez complémentaires la dessus, c’est cool.

Peut-on en savoir plus sur votre label Distile Records et est-ce important au jour d'aujourd'hui d'avoir son propre label pour faire face aux majors ?
C’est un choix qu’on a fait au tout début. Plutôt que d’attendre qu’une maison de disque vienne nous chercher, on a préféré commencer à avancer en montant notre label. À la base c’était pour nous autoproduire, et maintenant ça nous permet de développer d’autres artistes, et de fédérer une communauté. Après ça nous ne permet pas de concurrencer les major, mais c’est important pour rester indépendant.

On note d'ailleurs un petit jeu de mots dans le nom de votre label, puisque vous êtes originaire de la Martinique. Quelle influence l'île a-elle dans la musique que vous composez et en quoi nous faire évader dans vos titres est important ?
Elle influence beaucoup ! On en tire ce coté solaire, chaleureux. Pour nous la musique c’est un voyage, on essaye de le retranscrire dans nos morceaux.

Je crois qu'il y a également des amis et des proches qui vous aident dans la gestion de votre label Distile Records. C'est important cette proximité avec l'équipe qui vous entoure et d'avoir une ambiance bon enfant ?
Oui, pour nous c’est essentiel de pouvoir aborder tous les sujets de façon amicale et bienveillante, tout en se disant les choses très franchement.

Vous réalisez actuellement un financement participatif. En quoi est-ce important pour votre album et votre label ?
Cette campagne de crowdfunding va permettre de financer notre premier album, le promouvoir, et réaliser un clip en animation. L’idée est de faire découvrir notre musique au plus de gens possible, et pour ça il faut un peu de moyens. On a de la chance, on a vraiment une communauté géniale qui nous soutient. On les remercie en passant <3
Le développement de Rivière Monk et des autres artistes est étroitement lié à celui de Distile. Parfois ce sont les artistes au service du label, parfois l’inverse.

Vous pouvez soutenir l'album Supercruz' de Rivière Monk sur Ulule.

 

Vous travaillez également beaucoup sur la scénographie et l'image. Qu'est ce qui fait que l'univers visuel est primordial pour vous dans la musique ?
C’est la représentation visuelle d’un voyage sonore !

Dîtes nous en plus sur le clip que vous préparez et la façon dont vous travaillez avec Beax pour le réaliser ? Quel titre sera d'ailleurs concerné ?
Au départ on a contacté Beax, notre illustratrice, pour réaliser le cover de notre premier EP Supercruz’. On avait quelque chose d’assez précis en tête, un mélange de l’univers du douanier Rousseau avec l’iconographie de la Martinique, avec deux singes voguant sur une barque. Ce qu’elle a fait nous a tellement plu qu’on s’est tout naturellement dit qu’il fallait qu’on travaille sur un clip ensemble. Et là, elle a débarqué avec une foultitude d’illustrations avec un voyage génial, ou des singes partaient de la forêt pour s’envoler dans l’espace, avec des péripéties improbables. On a adoré. Pour le choix du morceau on hésite encore ;)


Dans les contreparties du crowdfounding il y a notamment de très intéressantes sérigraphies. Qui les a réalisé et comment avez-vous imaginé cette contrepartie ainsi que ses visuels ?
Toujours Beax. Elle est partie s’exiler une semaine près de Bordeaux dans son atelier, et elle est revenue avec un paquet de sérigraphies sous le bras, basées sur les premières illustrations de notre clip. Quand elle nous les a montré, on s’est dit que ça serait génial d’en proposer sur la campagne.

Est-ce qu'il y a un artiste avec qui vous aimeriez collaborer sur un titre ?
Rone ca nous irait.

Une indiscrétion à nous donner sur votre prochain album et a-il déjà un nom ?
On a des pistes, mais on change d’avis beaucoup trop souvent pour pouvoir vous le dire maintenant !

Avez-vous des concerts de prévus prochainement et que représente le live pour vous ?
On fête les 2 ans de Distile Records le 14 décembre au Nouveau Casino à Paris. On jouera un nouveau live pour l’occasion, accompagné par Owl et Luksek (les 2 autres artistes du label).
Le live c’est vraiment un aboutissement pour nous. Entre le moment ou les premières notes d’un morceau nous viennent à l’esprit jusqu’à ce qu’on le joue sur scène, il y a beaucoup de chemin. On vous laisse imaginer la satisfaction d’arriver au bout et de pouvoir le présenter au public. Et puis ça nous permet aussi de tester nos nouveaux morceaux, de sentir les réactions des gens. Ca nous aide beaucoup ensuite dans les arrangements.

Ca vous ferait plaisir de faire une tournée dans les Caraïbes pour défendre cet album et quel serait l'endroit le plus insolite où vous aimeriez vous représenter ?
Une tournée dans les Caraïbes sur le deck d’un gros bateau en bois pour jouer près d’une plage de chaque ile !

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Merci :D Et le voyage ne fait que commencer !

Merci à Rivière Monk d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez les également sur Facebook.

Musique interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire