Publicité

RetroFuture : l'album d'Ekynoxx

RetroFuture est le premier album d'Ekynoxx qui pourrait être décrit comme un album concept moderne.

Ekynoxx

Il présente une vision de l'avenir à partir de plusieurs points de vue : la première est une vision de l'avenir vue du passé, la seconde est une vision de l'avenir vue du présent et la troisième et dernière est une vision Vision de l'avenir vu du futur, parce que - paradoxalement - le moment où nous vivons actuellement est déjà dans le passé et le moment suivant est dans le futur. Les instants de notre vie sont comme des maillons entrelacés dans une chaîne : le passé, le présent et l'avenir sont interconnectés et glissent sans cesse dans le temps. Ce concept est véhiculé dans la piste RetroFuture, avec une citation de l'écrivain anglais du XXème siècle George Orwell: « Qui contrôle le passé contrôle l'avenir; Qui contrôle le présent contrôle le passé. »

D'autres sujets couverts par les paroles incluent les théories du complot et les chemtrails. Black Rain est une piste atmosphérique qui envisage l'aube du premier jour après la destruction de la Terre. La vision post-atomique apocalyptique est très évocatrice de la façon dont l'avenir a été décrit dans le passé. Il présente des perspectives inquiétantes, tragiques qui semblent toujours possibles aujourd'hui, mais il parvient également à offrir des messages d'amour et d'espoir.

Parmi les nombreux sujets discutés dans ce premier album, il ya un regard sur les sentiments et les émotions comme vu à travers les yeux d'un androïde qui est beaucoup plus humain que les humains eux-mêmes.

Tracklist Album Retrofuture

  1. Astro Samantha
  2. My Ship
  3. Spacer Woman
  4. Chemical Trails
  5. The Halley water planet
  6. Surfing on a rocket…
  7. Another Space
  8. Walking out
  9. Alfacentaury
  10. Retrofuture
  11. Planet Earth
  12. Black Rain
  13. Raw Materials
  14. Samantha EVO 2.0

Musique

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

Meneghetti
  • 1. Meneghetti (site web) | vendredi, 24 mars 2017
Ce nouvel album des EKYNOXX me fascine complètement, dans le noir de ma chambre et des oreilles de mon casque, je n'arrête pas de naviguer sur cette galette, d'avant en arrière, surfant sur les pistes, et la lumière des sons se projette sur l'écran sombre de mon mental : une scène d'amour dans l'espace, un lever de soleil sur les collines du désert, la matière en fusion qui s'écoule et se fige en patterns pour mieux se retransformer au grès des ondulations langoureuses, des effluves de pattes d'ef et de dancefloor des sixties et seventies, la chaleur du ventre maternel, des traversées de flashs roses et humides à la vitesse de la lumière, la profession d'amour de l'âme d'Einstein.

Ajouter un commentaire