Publicité

Petosaure : son album Le Fantôme de l'Enfant

Petosaure est une histoire d’amour, un ennemi mortel, un psychotrope langoureux, une peur bleue, une colère noire... L'auteur/compositeur sort de ses entrailles son premier album Le Fantôme de l'Enfant.

Petosaure - Le fantôme de l'enfant

Ce sorcier parisien nourrit l'ambition de donner un nouveau souffle à la variété française. Inspiré par les textes d'un Biolay et l'abstraction d'un Bashung, le résultat est un album introspectif et langoureux, oscillant entre le mysticisme d'un Pink Floyd et la singularité d'un Sébastien Tellier. Petosaure écrit une musique haute en couleur, psychédélique et schizophrène.
L'écoute de ce premier album évoque une aventure à la fois fascinante et inquiétante.

Sur le front, et sous les projecteurs, se tient à sa droite Meunier, capitaine fantôme d'un navire à la dérive ; maîtrisant l'art de la manipulation du son, multi instrumentiste intense et conseiller omniscient, il assure tout accompagnement, encadrement que ce soit en studio ou sur scène.

À sa gauche, une brute épaisse animée par la violence -­­ incontrôlable et belle. L'animal se nomme Krispy Krust. Véritable tarentule martelant les percussions comme le forgeron martèle l'acier. Sa connaissance et son intuition du rythme font de lui l'atout percussif libre et indispensable du projet.
Les musiciens montent sur scène comme on monte sur les planches d'un théâtre, pour offrir un show puissant, épique et généreux.

Le projet se veut avant-­­gardiste, sans concessions et irrévérencieux.

Que vous le désiriez ou non, arrivera le jour où Petosaure percera votre cœur. Venez alors de vous-­­même à lui.

Musique

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire