Publicité

Peter de Caluwe : le livre Opéra - passion(s) et controverse(s)

Peter de Caluwe plaide pour un opéra engagé, combatif, interpellant.
Dans Opéra - passion(s) et controverse(s), Stéphane Renard nous livre des entretiens sans tabous avec le directeur de la Monnaie Peter de Caluwe.

Opera passion(s) et controverse(s)

Adepte de la "créativité offensive" pour la première scène lyrique de Belgique, il défend un opéra qui confronte le public à ses passions autant qu'aux dérives du temps. Le propos est net, interpellant. Il s'adresse à ceux qui aiment l'opéra. Et à ceux qui n'osent pas y aller.

Le livre Opéra - passion(s) et controverse(s)

L'opéra ne peut plus être seulement un lieu de divertissement en vase clos, brassant sans cesse les mêmes initiés. Pour imposer son droit à l'existence en pleine ère numérique, il doit s'engager, forcer la réflexion, revenir à la force dramatique de ses origines. Quitte à bousculer les bourgeois qui y courent.

"Il ne peut y avoir d’art sans scandale. Car si on prend le mot au sens premier du terme grec, celui du caillou qui fait trébucher. Et réfléchir.
Le « skandalon » est un élément clé dans une démocratie. C’est du questionnement et des réponses que l’on y apporte ou tente d’y apporter que naît l’harmonie.
L’art et l’opéra ne font rien d’autre que nous confronter à nos réalités, nos travers, nos erreurs, nos espoirs..."

C'est de cette connexion avec le réel que l'opéra tirera sa nouvelle légitimité, affirme Peter de Caluwe. Car là où l'économie érige des murs, la culture les abat au profit du "vivre ensemble".

« La seule obligation qui existe à l’opéra, c’est le vestiaire. Laissez-y aussi vos préjugés. À l’heure où nos sociétés ferment les frontières, l’opéra les ouvre en grand. »

Couverture souple | 128 p. | 19,95€
disponible en français et néerlandais aux éditions Racine

Peter de Caluwe


Dramaturge diplômé des universités de Gand, Bruxelles et Anvers, Peter de Caluwe, après avoir travaillé aux côtés de Gérard Mortier à la Monnaie, passe seize ans à l'opéra d'Amsterdam où il apprend les différents métiers de la gestion artistique générale d'une maison d'opéra. En 2007, il devient intendant-directeur général du Théâtre royal de la Monnaie. 
Stéphane Renard est journaliste à l'Echo et maître de conférences à l'Université libre de Bruxelles.

Livres

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire