Publicité

Ormagoden prépare son 1er EP !

Ormagoden est un groupe grenoblois de Speed/Thrash Metal composé de quatre musiciens fans du Metal old school des années 80. Il prépare un premier EP avec le soutien des internautes.

Ormagoden

Est-il possible de nous présenter le groupe Ormagoden et son univers ?
Ormagoden est un groupe de Thrash Metal Old School grenoblois très inspiré par les groupes du Big 4 des années 80 et composé de 4 musiciens déterminés à faire de la musique leur avenir. L'univers du groupe est plutôt axé sur les sujets actuels, même si on s'inspire des groupes d'il y a 40 ans on s'intéresse à l'actualité et on a de quoi faire avec ! L'esthétique du groupe est plutôt sobre et vintage, et correspond aux codes du Thrash old school. Le groupe a été fondé en Avril 2018 par Victor (guitare/chant) qui a été rejoint par Elian tout d'abord (batterie) puis Lucas (guitare) et Alex (basse) un peu plus tard, mais Elian a voulu changer de style et Léo a pris sa place derrière la batterie il y a un peu plus d'un mois.

Vous préparez un premier EP, peut-on en savoir un peu plus à son sujet ?
Ce sera un E.P 6 titres avec des compos qu'on joue depuis le début de la formation et d'autres totalement nouvelles. On a pas vraiment cherché à faire des nuances ou des compromis dans le choix des morceaux, on veut que ce disque soit une démonstration de ce qu'on sait faire et un déchaînement de décibels. En gros, ça va être 30 min de Thrash rapide et sauvage. Malgré ça, ce sera très mélodieux, on s'inspire notamment de Megadeth, qui pour nous est le groupe qui représente le mieux ce mélange de brutalité et de mélodie.

Comment travaillez-vous dans le groupe pour créer vos compositions ?
En général, quelqu'un trouve un riff et à partir de ça on compose et on arrange pour que le produit final soit ce qui sonne le mieux pour nous. Après c'est arrivé que quelqu'un donne une idée et que dans les 2h qui suivent tout soit fini et calibré pour que ça sonne bien, c'est le hasard de l'inspiration haha.

Pas trop stressés à l'approche des enregistrements au studio Sun Tzu Records ?
Ca dépend pour qui… Victor (chant/guitare) a déjà enregistré un E.P avec son premier groupe là bas, mais pas mal de trucs ont changé, le studio s'est agrandi et le matos s'est amélioré… Pour les autres, ce sera une première ! Pour l'instant on s'occupe des pré-productions et ça nous entraîne à enregistrer en condition réelle, mais dans l'ensemble de toute façon, on est plus préoccupé à faire quelque chose d'excellent plutôt qu'à se demander si ça va être bien.

Parlez nous du titre Faith bathed in blood
C'est un morceau qui a énormément changé par rapport à sa première version. Au début, composé par Victor et Lucas, c'était un mid tempo qui faisait un creux dans la setlist en concert, puis on a eu envie de changer les parties lentes pour mettre des couplets Thrashs à fond. Du coup Lucas a proposé un riff et après quelques arrangements ça a donné un pur morceau old school avec pas mal de soli et une vitesse d'exécution assez énorme… D'ailleurs c'est le premier morceau qui a posé problème à l'apprentissage, on avait jusque là rien fait d'aussi rapide et technique, mais au final, aujourd'hui, avec le niveau qu'on a pris c'est devenu relativement plus simple de jouer ce genre de morceau. Au niveau des paroles, c'est un morceau très anticlérical, même antireligieux. Ca parle de toutes les contradictions dans la vie d'un croyant qui se dit pur, comme les scandales d'orgies au Vatican ou la pédophilie des prêtres, et aussi de l'hypocrisie et du sang dans laquelle la religion baigne.

Pourquoi réalisez-vous un financement participatif ?
Vu que la moitié des membres du groupes est encore au lycée et que l'autre partie en sort tout juste, ç'aurait été impossible pour nous de réunir le budget nécessaire à l'enregistrement d'un E.P et à tous les frais qui en découlent. Du coup le financement participatif nous permet de demander de l'aide à nos familles en premier lieu, mais aussi à tous ceux qui voient passer l'annonce sur les réseaux sociaux et qui ensuite souhaitent faire un don. Pour chaque don il y a une contrepartie, du coup les gens qui habitent à l'autre bout de la France peuvent recevoir l'E.P, ça leur donne la satisfaction d'avoir le disque qu'ils ont financé et nous ça nous permet de partager notre musique dans un rayon plus large que notre région. C'est plutôt cool comme système.

Vous pouvez soutenir l'EP d'Ormagoden sur Ulule.

 

Comment voyez-vous la partie graphique de cet EP ?
On a confié la partie graphique de l'E.P à un graphiste allemand qu'on a repéré sur instagram. Il fait des artworks qu'il vend ensuite en ligne et on a demandé à passer commande. C'est sympa de se dire qu'on travaille avec quelqu'un d'extérieur à notre entourage, ça permet de changer un peu d'habitudes par rapport aux graphistes grenoblois avec qui on a déjà travaillé, après la barrière de la langue est pas toujours simple à franchir quand on demande quelque chose de précis, du coup ça prend un peu plus de temps qu'avec un graphiste français. La pochette est en tout cas bientôt finie, et elle représente en image ce que l'E.P dit en chanson, la suite à la sortie du disque…

Que représente la scène pour vous et aurez-vous l'occasion de donner des concerts prochainement ?
Les concerts c'est le moment où on peut présenter ce qu'on a bossé pendant des semaines. Que ce soit notre technique de jeu qui évolue ou de nouvelles compos qui sont présentées, c'est toujours une démonstration de quelque chose. C'est aussi le moyen de se montrer et de promouvoir les créations en live. Contrairement à la promotion sur les réseaux sociaux, c'est beaucoup plus motivant de voir les gens écouter ta musique et de voir leur réaction en direct, voire de recevoir des remerciements pour le boulot effectué. On a donné le jeudi 23 Mai notre dernier concert avant l'entrée en studio, et le prochain sera sûrement pour la release party de l'E.P. Après une proposition de date peut très bien tomber avant et si ça nous intéresse on hésitera pas à l'accepter.

A terme vous espérez voyager à l'étranger pour faire découvrir vos compos de trash metal. Quels pays et festivals aimeriez-vous faire ?
Exact, et les pays qu'on vise en premier sont ceux qui ont participé à la naissance du Metal ou qui en sont des foyers actifs. On pense notamment aux Etats-Unis, à l'Angleterre et à l'Allemagne. Le but serait de décrocher un contrat avec une maison de disque, grâce à l'E.P. La France est pas forcément le meilleur endroit pour ça, il y a énormément de jeunes groupes de Metal mais vraiment très peu qui percent ou qui osent sortir de la région, alors autant faire les choses bien et dégager des montagnes pour essayer ailleurs.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
On est tous les jours à fond sur la préparation de l'E.P pour en faire le meilleur disque possible, ce sera ensuite au public de donner son verdict et on espère que ça lui plaira autant qu'à nous. En tout cas on remercie ceux et celles qui se sont déplacés pour venir nous voir en concert pendant la première année de formation du groupe, ça promet quelque chose d'énorme pour la suite ! On tiendra le public informé via nos réseaux sociaux, et on prépare quelques projets qui accompagneront l'E.P, à suivre donc… Notre financement participatif est aussi toujours en ligne, ceux qui souhaitent nous aider dans le projet peuvent se rendre sur Ulule et chercher Ormagoden, merci à tous les contributeurs, présents et futurs !

Merci à Ormagoden d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez les également sur Facebook.

[DEMO] ORMAGODEN - FAITH BATHED IN BLOOD

[DEMO] ORMAGODEN - FAITH BATHED IN BLOOD

Musique interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Lenwee
  • 1. Lenwee | dimanche, 26 mai 2019
Super interview ! Beau projet. Plein de réussite à Ormagoden

Ajouter un commentaire