Publicité

Noss K présente son futur album en interview

Noss K est un chanteur et compositeur originaire de Nouvelle Calédonie. Voyagez sur ses mélodies au coeur des îles avec cette interview exclusive qu'il nous a accordé.
Embarquement immédiat !

Noss K

- Est-il possible de vous présenter pour commencer ?
David Kranitz, dit Noss K, 25 ans, 59 kilos, plutôt salé mais jamais fâché avec le chocolat. J'aime créer et réfléchir sur le monde ; l'infini et la vie me passionnent tout autant que la musique.

- Quel est votre univers musical et vos influences ?
Moi et ma guitare comme disait l'autre. Toute ma musique part de là, assis ou allongé sur mon lit, ou encore sur une chaise devant chez moi. Tant que la mélodie et les textes ne me plaisent pas la musique me reste dans la tête, alors on écrit, on change on modifie, on cherche la bonne note, le bon mot, la sonorité qui va bien, on arrête pendant 3 mois, on revient dessus, et, un beau jour, miracle, un nouveau morceau est né. J'adore ça, composer. 
Pour mes influences j'écoute très peu de musique en vérité. Bercé dans la musique Française (Je me souviens de Pierre Bachelet dans nos voyages en voiture quand j'étais gamin...), mon groupe préféré aujourd'hui est Nirvana.

- Vous êtes originaire de Nouméa, une contrée bien lointaine pour nous en métropole. En ayant connu Nantes pour vos études, est-ce qu'il y a des différences culturelles ou après tout la Nouvelle Calédonie n'est ni plus ni moins que la France ?
On est tous français mais la différence culturelle existe. Surtout dans la manière d'aborder la vie. Ici on est plus relax, et moins stressé de manière générale. On a aussi notre jargon comme toutes les personnes qui ont croisé des calédoniens pourront en témoigner, avec notre fameux "c'est choc" pour dire que "c'est cool" par exemple.

- Vous souhaiter enregistrer un nouvel album, que contiendra-il ?
Mon album contiendra un dizaine de morceaux si tout va bien, tous de ma composition. Je vais essayer de mettre en priorité les morceaux préférés de mon public, mais ça c'est jamais facile à savoir, chacun ses goûts, même si certains morceaux sortent du lot, comme Oden'sé pour les gens de Nouméa, et Le temps passe, Serre moi fort ou Ciel bleu plus généralement. Après j'aimerais y mettre mes nouveaux morceaux que personne n'a jamais entendu aussi, parce que ce sont mes préférés à moi en général, mes dernières "créations".

- Parlez nous de votre titre Oden'sé Nouméa...
Le morceau est un mix harmonieux de guitare de chant sur lequel vient se poser un délicieux nappage d'harmonica/guitare. Il a été écrit à Nantes pendant mes études, lors d'un gros coup de blues et de manque du "pays". C'est souvent ça la musique, des choses à extérioriser et à exprimer : le cœur mis à nu. Celui-ci devait traîner dans ma tête depuis un moment car j'ai pu le composer en moins d'une semaine, contrairement à d'autres qui peuvent prendre des mois. 

- Pour réaliser cet album, vous faites une collecte de fonds sur My Major Company. En quoi cela va-il vous aider ?
La musique c'est une passion à l'heure actuelle, je fais ça sur mon temps libre et je compte réaliser mes œuvres en auto-production pour avoir la main mise sur leur utilisation mais surtout sur le contenu. J'aimerais proposer à mes fans leurs morceaux préférés dans une qualité écoutable qu'ils puissent les emporter avec eux n'importe où, mais je n'ai pas réussi à le faire avec seulement mon matériel, donc j'aimerais passer en studio, mais le studio c'est cher, beaucoup trop cher... 
Donc d'un côté ça me permettrait de faire vivre le projet financièrement et de faire participer mes fans (c'est toujours plus sympa comme ça), et d'un autre côté je souhaite faire découvrir mon travail à de nouvelles personnes : j'adorerais pouvoir toucher le public français métropolitain avec ma musique.

- Vous suscitez d'ailleurs l'engouement de vos fans qui croyaient dès le début en vous...
Oui c'est eux qui me poussent de l'avant, j'adore cette relation de confiance : il savent que je peux faire de belle choses et veulent donc que je le fasse, et du coup ça me pousse à faire de belles choses pour eux. 

- Quelle va être la suite de vos aventures ?
Dans tous les cas je souhaite sortir un album cette année, si les fonds ne sont pas récoltés, je sortirai un album moins conséquent et plus furtif mais l'idée c'est d'immortaliser tout le travail fait en amont. Ça me prendra peut-être 5 ans mais c'est l'idée. Si la campagne réussit et que je peux aller au bout de ce que j'ai dans la tête, je ferais en sorte de mettre à disposition l'album pour le grand public. Il faut savoir que je travaille en solo (compositions, chant harmonica, batterie etc...) sans manager et que je cherche du travail à côté, donc je vais au rythme ou je peux.

- Un dernier mot pour terminer ?
Prout.
Non ben je sais pas, Merci d'avoir lu jusqu'ici déjà, et puis si ma musique vous parle n'hésitez pas à me soutenir via la campagne MyMajorCompany et à me suivre sur les différentes plateformes de diffusion : Youtube, Facebook (NossKranitz), Soundcloud, Twitter (NossKranitz). 
Plus sérieusement, ce monde a besoin de respect et de vie, n'hésitez pas à faire vivre vos projets, vos rêves, à sortir la tête de votre routine et à fuir ce qui vous déprime. C'est hors de sa zone de confort qu'on grandit comme disait je ne sais plus qui, et je pense qu'il est plus qu'important de s'ouvrir l'esprit en voyant de nouvelles choses et de nouvelles personnes, et d'essayer de les comprendre. Ça forge le caractère et le respect pour autrui.
Signé Noss. Bons baisers de Nouméa.

Merci à Noss'k d'avoir répondu à nos questions pour présenter son 1er album !

Maxime Lopes sur Google+

Musique interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire