Publicité

NOR : son nouveau clip One Love !

Le chanteur marseillais NOR sort son nouveau clip One Love qui comptabilise déjà 500.000 vues.

NOR

NOR a fait ses premières armes dans le rap français en 2009. Il s’est vite démarqué par son aisance à combiner le chant et le rap, ce qui lui permettra d’assurer les premières parties d’artistes reconnus tels que Soprano, Joke ou encore Kaaris.

Il présente aujourd’hui une pop-urbaine élégante et subtile dans laquelle il conjugue avec justesse ambiance électronique, R&B et influences reggae.

Biographie de NOR

Affronter les sentiments, se battre seul face au vent,
payer sur ses rêves d'enfants, je dis "One Love"
Dire au revoir à sa terre, faire tomber toutes ces barrières
puis rendre la famille fière, je dis "One Love"

Fort de plusieurs années d'expérience acquise dans le hip hop, et toujours empreint de la même énergie positive, le jeune chanteur est de retour avec un projet qui risque de bousculer les codes et de surprendre les oreilles réfractaires à l'originalité artistique. Avec un album dans le collimateur et une sacrée dose de créativité dans ses bagages, NOR nous réserve une surprise de taille pour la rentrée.

Les amateurs de nouveauté vont être ravis : les premiers extraits de 22/11, opus sur lequel le chanteur de Marignane travaille depuis désormais plus d'un an, laissent entendre un type de sonorités pour l'instant encore inédit dans nos contrées. Dans l'esprit du duo aérien Majid Jordan (les acolytes de Drake sur l'immense Hold On, We're Going Home), NOR nous présente une pop-urbaine élégante et subtile, sertie d'ambiances électroniques mais aussi de R&B, voir de reggae sur le premier single, le fédérateur et entraînant One Love, probablement le plus évident des nombreux tubes inclus sur le disque, tous composés par Moostick et NOR lui-même. « Nous sommes rentrés en studio en février dernier. À force de travail, nous avons trouvé une couleur intéressante, quelque chose de nouveau » explique l'intéressé. Il poursuit avec un enthousiasme communicatif : « La musique c'est comme la vie, on doit se trouver à chaque fois dans ce ce que l'on fait. J'aime le challenge. Normalement, pour un artiste, chaque album est une reconquête. » One Love est d'ailleurs mis en image grâce à un travail visuel époustouflant, véritable moodboard inspirationnel dans lequel on découvre un univers et une esthétique particulièrement soignée. Ce premier extrait est un avant-goût de la suite, qui s'annonce épique : du lumineux Je t'aime moi non plus jusqu'à l'entraînant Viens avec moi au gimmick électrique (« la nuit risque d'être longue, donne moi ta main qu'on fasse tourner le monde »), l'album est un surprenant voyage aux quatre coins du dancefloor, mais avec le cerveau toujours branché et une attitude résolument positive. Un travail en profondeur pour le jeune homme qui est allé chercher au fond de lui-même les thématiques qui lui tenaient à cœur et qu'il avait envie d'exprimer et de partager avec son public. Inspiré, il couche des pages et des pages de paroles dans ses cahiers, accouchant de textes incisifs qui donneront naissance à des titres passionnés, comme l'atmosphérique Calimero dont l'entêtant refrain « J'rêve d'être ailleurs, ailleurs, ailleurs… » résonne encore dans nos têtes plusieurs jours après l'écoute. « L'album parle d'amour avec un grand A. Mais pas d'amour à l'eau de rose, de l'amour de la vie. ». Et de l'amour de la bonne musique, qui puise sa force dans des mélodies habiles et des arrangements brillants. Un habillage musical parfait pour un chanteur charismatique, qui n'en reste pas moins modeste et simple, comme il le dit lui-même : « Mon histoire pourrait être celle de tout le monde. Je ne suis pas quelqu'un d'extraordinaire ».

Périple personnel et introspectif, 22/11 annonce l'arrivée à maturité d'un artiste surdoué enfin prêt pour le succès. Alors que lui chante « Comment aller au bout de mes rêves, ça je l'ignore » dans Qui Suis-Je ?, nous en avons, quant à nous, une petite idée.

Maxime Lopes sur Google+

Musique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire