Publicité

MTATIANA présente son single La garce

MTATIANA est une artiste aux textes piquants, parfois féministes et son look rockabilly des années 50 contribuent à nous transporter dans une ambiance vive et sensuelle. Révélée par l'émission Rising Star, elle présente son single La Garce dans cette interview.

Mtatiana

Comment vous est venue l'idée du titre La garce ?
J’ai écris ce texte il y a 7 ans environ, j’étais à l’école à Richard Cross et je voulais trouver un personnage à interpréter qui soit drôle et en même temps attachant, c’est là que m’est venu La Garce.

Quelle est l'importance d'avoir la maitrise de la composition de ses textes ?
Pour moi il est important d’être imprégné de ce que l’on raconte afin de le faire passer au mieux au public qui le reçoit. Le fait d’être l’auteur de ses textes permets d’avoir une approche plus personnelle, un vécu et par la même une sincérité que l’on a parfois du mal à avoir lorsque l’on chante les paroles d’un autre.

Pourquoi choisir cet univers si personnel dans La garce ?
A la fois cet univers paraît personnel puisqu’il s’agit d’une réalisation amicale et par conséquent d’une approche réelle de ce que je suis mais à l’inverse il ne représente que l’imagination du réalisateur et le fantasme d’une femme (que l’on aperçoit à la fin du clip) de vouloir vivre sans limite dans l’euphorie et la fête. J’ai créé ce personnage de toute pièce et ne suis évidement pas cette femme dans la vie !

Etes-vous réellement "une garce" dans la vraie vie ?
Ahah ! Justement je l’ai précisé juste avant sans avoir lu ce qui venait ensuite ! Je suis quelqu’un de plutôt romantique et qui a tendance à s’oublier pour celui qu’elle aime. Je ne suis donc absolument pas une garce. Cependant je me suis servie de certains de mes traits de caractère pour fignoler ce personnage, le côté un peu féministe qui ne se laisse pas faire par les hommes est en partie de moi.

Parfois on a l'impression que les coups bas sont plus présents dans la société. Ne devraient-on pas donner plus facilement de l'amour, à l'image de votre titre ?
Je pense que le métier de chanteur, d’acteur ou autre permet vraiment de faire passer le rêve et la réalité dans une sphère plus légère et plus écoutée. Nous avons la chance de pouvoir « piquer » ou « aimer » de manière forte et décalée à travers les costumes, les décors, les mises en scène. Par conséquent je ne crois pas qu’il faille oublier les côtés sombres de la vie mais justement s’en servir grâce à la scène, le spectacle, les films ou l’art en général pour leur donner plus de sens et surtout une valeur positive afin de montrer qu’on peut s’en sortir.

C'était important de faire participer des danseurs de télé crochets et de comédies musicales sur La garce ?
C’était surtout important de faire participer des Amis et ils m’ont montrée à quel point ils en étaient de par leur aimable participation. Evidemment que c’était un plus pour une plus large diffusion mais c’est surtout un bonheur personnel que d’avoir échanger avec eux un moment de scène car nous n’en avons pas toujours l’opportunité.

Comment se sont passées les répétitions ?
Les répétitions ont été remplie de bienveillance, j’étais moi-même assez stressée et chaque personne (technicien, famille ou artiste) a fait en sorte de prendre tout ce qui venait avec légèreté et plaisir alors que j’ai délégué beaucoup de responsabilités. J’ai commencé les répétitions de danse en amont pour être prête à temps et ces instants de travail avec Yohann Tété, le chorégraphe, ont été magiques !!! (je le remercie pour sa patience).

Vous pouvez télécharger légalement le single de La garce sur iTunes.

 

Quel souvenir gardez-vous de Rising star ?
Rising star fut une très belle expérience, forte en émotions, j’ai fais de très belles rencontres et le premier passage avec la chanson de Mademoiselle K fut mon plus beau souvenir.

Les émissions de télé de talents permettent-elles réellement aux artistes de se faire une place ? Ou désormais il y en a tellement qu'on a tendance à oublier les candidats ?
Malheureusement j’ai l’impression que si l’on ne fait pas ce genre d’émission-concours on a moins de crédibilité lorsque l’on postule en tout les cas moins d’attention de la part des producteurs ou directeurs de casting. Evidemment ce n’est pas toujours le cas, je généralise les choses mais ça paraît être un chemin à prendre quand on veut se faire entendre. Je ne suis pas forcément pour car des milliers de talents attendent derrières ces portes sans vouloir les franchir car ils n’en ont franchement pas besoin pour devenir grands. Après c’est une expérience de scène, il faut le voir comme cela et ne pas se prendre la tête car passer à la télé n’est pas du tout un objectif de carrière en tout cas pas le mien.

Quelle importance laissez-vous à vos fans et comment entretenez-vous les relations avec eux ?
Je ne sais pas si j’ai « des fans » en tout cas j’ai des personnes qui me soutiennent et suivent mon évolution artistique et je les respecte sincèrement.

Même s'il est déjà sorti il y a plusieurs mois, souhaitez-vous dire quelques mots sur l'album Psyché-délice ?
Cet EP est un premier jet, un pas en avant dans l'assumation de ce que je suis et de ce que j’ai envie de dire, de faire passer, de raconter. Il est pour moi « mon bébé », la réalisation de cet EP avec Anthony Giordano (compositeur arrangeur musicien) fut une très belle expérience et je l’en remercie beaucoup ! (ainsi qu’à mes parents, aux musiciens, à la dessinatrice de la jaquette et au photographe et à la coiffeuse/maquilleuse qui m’ont soutenue tout du long sans douter).

Il parrait que vous êtes fan de Marilyn Monroe, pourquoi ? Pensez-vous faire un jour quelque chose pour lui rendre hommage artistiquement ?
J’aime beaucoup l’image sensuelle et burlesque qu’elle renvoyait. Elle a été, de ce qu’on lit d’elle, au bout de ses envies, de ses rêves. Elle s’est créée un personnage (qui l’a peut-être aussi perdue) dont elle n’a jamais douté et qui a su la sublimer et l’emmener au plus haut. Elle n’était pas parfaite et je ne sais d’elle que ce que l’on en raconte mais elle m’a aidé à assumer mes formes et trouver les tenues qu’il me fallait. Je ne me permettrais aucun hommage qui ne soit pas à la hauteur de ce qu’elle était mais elle est pour moi un icône qui m’accompagne.

Quels vont être vos projets à venir ?
A venir j’aimerai rencontrer le producteur qui me fera confiance et misera sur mon projet pour réaliser l’album et me faire tourner pour un maximum de concerts.

Aura-t-on l'occasion de vous voir dans de nouvelles comédies musicales ?
Pour le moment je suis en pleine audition donc je ne saurais vous en dire plus mais je l’espère grandement donc croisez les doigts pour moi !!!

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
J’aimerai vous remercier pour le temps que vous m’avez accordé, ainsi que toutes les personnes qui me suivent et me soutiennent au travers leurs vues sur youtube mais aussi leurs commentaires, leurs présence aux concerts etc… J’aimerai dire merci à mes parents sans qui tout cela n’aurait pas été possible.

Merci à MTATIANA d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez la également sur Facebook.

Maxime Lopes sur Google+

Musique interview

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire