Publicité

Max Cooper : l'album Emergence

Il était spécialisé dans l'utilisation des ordinateurs pour simuler les systèmes biologiques et l'évolution des cellules. Max Cooper est passé du laboratoire aux platines, ce jeune de Belfast a plongé dans son autre passion : la musique électronique. Son lien entre science et musique ne cesse de se croiser comme sur son nouvel album Emergence.

La biologie moléculaire assistée par ordinateur, l'irlandais Max Cooper s'y était destiné. Un passioné de la science qui n'a pas pu resté insensible à l'évolution musicale de son époque.

Les premiers amours de Max Cooper ont toujours été dirigés vers la musique électronique. Il s'est plongé dans la pureté et la précision de la structure musicale. C'était déjà lié à son amour de la science, raconte-il à Arte.
Son parcours dans la science le mène jusque dans la génétique. Son amour pour la science l'a dirigé vers les mathématiques et la programmation. D'où son attrait pour la biologie moléculaire assistée par ordinateur.

Sensible à une musique électronique alors en plein essor dans les années 90, Max Cooper devient DJ à ses heures perdues et compose ses premiers morceaux.
Sciences et musique s'allient sur un principe de schéma selon Cooper.

10 ans plus tard Max Cooper a complètement tourné la page pour se consacrer à la musique, mais sans renoncer à ses premiers amours. Emergence, son 2nd album, puise son concept dans la représentation de la biogenèse. Il s'agit d'une histoire moderne de la création du point de vue scientifique. C'est une visualisation des lois de la nature et de leur beauté ; de toutes ses structures qui sous tendent la réalité, qui vont vers l'émergence de la représentation physique de l'univers. L'album traverse cette ligne du temps épique depuis cette représentation, avant que le monde existe, jusqu'à notre futur.

Sur scène le projet prend une autre dimension. Pour chaque titre, Max Cooper a décidé de collaborer avec un artiste vidéo différent. La narration des vidéos s'emboite tout au long des récits qu'il écrit. Chaque vidéo raconte un autre chapitre de l'histoire.

Pour Cooper, l'Emergence peut surgir des plus simples choses de la nature. Un jour il pleuvait très fort et il entendait le bruit aléatoire des gouttes sur les vitres. Max Cooper les a enregistré avec un logiciel puis il a forcé le bruit des gouttes à se placer sur une ligne précise d'une grille pour en faire sortir un motif rythmique. Les gouttes de pluie résonnaient aléatoirement et lentement se sont transformées en rythmique, mais une rythmique inhabituelle qui venait de la pluie. C'est ça aussi l'idée d'Emergence.

Maxime Lopes sur Google+

Musique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire