Publicité

Marjolaine Piémont présente son EP Presqu'un animal en interview

Marjolaine Piémont présente son 1er EP, Presqu'un animal, en avant première sur Divertir ! L'occasion d'en savoir un peu plus sur celui ci, avant de le découvrir dans les backs le 3 octobre 2016. La chanteuse fait également quelques annonces...

Marjolaine Piémont

- C'est grâce à Barbara, en 1994, que vous avez décidé de faire de la chanson. Au point même d'effrayer votre père. Pourquoi subitement ce choix ?
Je n'ai pas du tout effrayé mon père à vouloir faire de la chanson... Petite, je suis tombée dans l'émotion magique des chansons de Barbara. Barbara m'a donné l'envie d'écrire des chansons et de les interpréter sur scène.

- Parlez nous de votre futur EP intitulé Presqu'un animal qui sortira le 3 octobre...
Mon premier EP présente cinq chansons. J'ai déjà chanté certaines sur scène à maintes reprises, d'autres sont toutes nouvelles. Mais je ne les avais jamais enregistrées. Il est venu le temps de graver ces chansons et de les déposer sur les sillons de la toile. Pour cet EP, j'ai travaillé avec des compositeurs tels qu'Aldebert, Vincent Baguian et William Rousseau qui ont écrit des mélodies sur mes mots.

- Sur cet EP, pourquoi vous sentez vous presque comme un animal ?
"Presqu'un animal" c'est une des paroles qu'on entend dans la chanson C'est beau un homme à poils. Et puis, il y a un homme sur cette pochette. Allez savoir qui de nous deux est presqu'un animal...?

- Des textes mordants, osés... Comment vous vient votre inspiration ?
Parfois, sans m'en rendre compte, je tords des expressions "c'est un peu tiré par les oreilles" ou encore "unis comme les deux doigts de la main" ou "couper l'espoir en deux". On me fait gentiment remarquer que ce n'est pas l'expression adéquate mais moi ça me fait rire de me mélanger les crayons. J'adore jouer avec les mots et parfois oser chanter des paroles qui peuvent piquer le public.

- Pouvez-vous nous présenter le titre A quoi ça sert ?
A quoi ça sert, c'est une réflexion sur la solitude. Dans sa vie, on peut ne pas rencontrer l'âme soeur mais je crois que nos corps sont faits de telle manière qu'ils ont véritablement besoin d'être étreints. C'est une phrase de Voltaire qui m'a inspiré cette chanson. Dans Candide, son personnage Pangloss tient un raisonnement absurde : "Remarquez bien que les nez ont été faits pour porter des lunettes". Dans ma chanson, les épaules sont faites pour que quelqu'un y pose sa tête.

- Comment se sont passées les sessions d'enregistrement ?
L'aventure a commencé avec Vincent Baguian, Laurent Perez et Philippe Rubio qui ont réalisé C'est beau un homme à poils chez Ouistiti Music. Puis, j'ai rencontré Edith Fambuena qui m'a proposé un arrangement très créatif sur ma chanson La Sol Do Mi. Et enfin, j'ai collaboré avec William Rousseau qui signe 2 mélodies et 3 arrangements sur cet EP. Et l'aventure continue William pour les arrangements du futur album...

- Une indiscrétion sur l'EP à nous donner ?
A un moment, j'ai cru entendre "un ange voler".

- Le 7 décembre, ce sera votre concert (à la Manufacture de la chanson) ! Qu'attendez-vous de ce moment ?
J'attends avec impatience de pouvoir présenter les chansons de l'EP sur scène mais aussi dévoiler les futures chansons de mon album qui paraîtra en 2017...

- Quel souvenir gardez-vous de votre participation à Mozart l'Opéra Rock ?
Mozart l'Opéra Rock a été une aventure miraculeuse. Imaginez rencontrer et travailler avec plus d'une centaine d'artistes et techniciens du spectacle qui oeuvrent à la création et à la représentation d'un même spectacle. J'ai lié des amitiés très fortes avec certains. On travaillait, buvait, mangeait, dormait ensemble. Je passais plus de temps avec la troupe qu'avec mes proches. C'est un moment rare dans une vie où on part sur un bateau pendant de longs mois, on découvre des horizons nouveaux et le succès de cette aventure l'a rendue d'autant plus belle.

- Pensez-vous que la comédie musicale vous a permis de mieux vous faire connaitre artistiquement ?
Sur cette comédie musicale, je ne défendais pas mes chansons mais j'ai eu la chance de me faire connaître auprès d'un certain public qui peu à peu, s'est connecté sur mes réseaux sociaux pour écouter mon projet artistique et qui, curieux, est venu me voir chanter dans des petites salles mes chansons piquantes et féminines.

- Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Presqu'un animal sort le 3 octobre sur les plateformes digitales !

Merci à Marjolaine Piémont d'avoir présenté son EP Presqu'un animal en interview !
Retrouvez la galement sur Facebook.

Maxime Lopes sur Google+

Musique interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire