Publicité

Marie Beltrami : le livre SonCœurEnRoseTiepoloSwing

Marie Beltrami (artiste véritablement polymorphe, créatrice de bijoux, accessoires & vêtements, styliste et maintenant auteur) sort son premier livre SonCœurEnRoseTiepoloSwing.

Marie Beltrami (crédit Jean Baptiste Mondino)

Crédit visuel : Jean Baptiste Mondino

Est-il possible de nous présenter votre livre SonCœurEnRoseTiepoloSwing ?
C’est l’histoire d'une jeune fille orpheline, qui s'appelle Inga Binga. Elle vit avec son robot, Louis, et son cheval, Gisèle. Tous les trois sont confrontés à des éléments surnaturels. La Lune, avec un corps de femme sera baptisée Sissina... Elle deviendra sa meilleure amie. Elle les protège des multiples provocations de la Maîtresse des Souvenirs qui vole les souvenirs et les sentiments des êtres humains. Cette créature machiavélique est la plus sophistiquée des créatures qui existe technologiquement, un monstre !
Jour après jour, Inga Binga va endosser son rôle d'espionne. Elle va évidemment côtoyer le bien et le mal  et surtout  rencontrer l'amour...

Pourquoi le décrire comme objet littéraire non identifié ?
C'est un ami qui l'a baptisé comme ça...Je crois que mon histoire ne rentre pas dans un moule éditorial et reste à part comme tous les contes d'ailleurs, mais c'est cela qui me plait... Et j'ai aimé ce raccourci ! Je l'applaudis...

Comment décririez-vous votre personnage principal Inga Binga ?
Inga Binga est une grande amoureuse… Sa liberté, sa naïveté, son goût du contraste, sa passion pour l’irrationnel, son ardente imagination, sa poésie lui font découvrir une vie où la réalité n’existe pas. C'est une grande romantique !  Elle découvre l’amour qui la bouleverse tant, elle va retrouver une famille aux confis du monde, en Chine… Mais cela ne durera pas…
Il y a beaucoup de moi, de ma vie, de mon passé, de mon enfance (à laquelle je suis très attachée d'ailleurs… J'étais souvent punie parce que je prenais trop de liberté par la pensée, par la parole et par mes actions).

SonCoeurEnRoseTiepoloSwing est notamment dédié à votre enfance. De par son histoire, ne peut-on pas dire que vous y avez retranscrit les rêves d'une petite fille ?
Bien-sûr, mon inconscient mêlmé aux souvenirs d’enfance a été le maître du jeu et mon imagination a fait le reste. Je n'aime pas la réalité… J'ai toujours inventé un monde parallèle dans tout ce que je fais et puis j'ai grandi avec Cendrillon, La Belle au Bois Dormant, Blanche Neige et les Septe Nains et tous les Walt Disney. J’aime encore les regarder, ça me fait du bien… Le réel m’ennuie tellement.

Il y d'ailleurs plusieurs passages où on pourrait penser que vous vous êtes inspirée de contes pour enfants... Peut-on en savoir plus sur vos inspirations pour écrire cet ouvrage et quel est votre rapport à ces contes ?
Les contes sont des inventions prodigieuses où tout est possible. C’est comme les rêves, le réel n’existe pas…

Pourquoi avoir cité de grands auteurs dans SonCoeurEnRoseTiepoloSwing ?
Quand j'écris, j'ouvre des livres que je lis à ce moment précis... Je tombe sur des écrits d'auteurs qui accentuent ce que j'ai envie de dire : un ressenti, une observation, une émotion… Et j'ai appris à écrire avec eux ! Ils m'on fait réfléchir, ils m'ont inspiré… C'est un vrai travail que j'ai fait avec eux ! C'était très important pour moi de les mêler à mon histoire.

On peut découvrir plusieurs inventions et nouvelles technologies dans votre livre. Quel regard portez-vous à ce sujet ?
J'adore l'univers de la technologie ! C'est notre avenir et peut-être notre perte... Elle nous emporte dans une autre dimension qui va sûrement nous dépasser... J'adore les robots ! Mais pouvons-nous leur faire entièrement confiance ? Des esprits malfaisants peuvent les diriger contre nous !
Mon rêve : partir dans l'espace dans une soucoupe volante...

Une société allemande a récemment créé une intelligence artificielle capable de juger de la qualité d'un roman pour les éditeurs. Qu'en pensez-vous ?
J’aimerais bien lui soumettre mon histoire...

Vous faites impliquer des extra-terrestres dans votre livre. Comment voyez-vous l'avenir de la conquête spatiale ? On parle notamment de tourisme spatial et de conquête vers Mars...
J'en rêve… Depuis petite, j'adore les mystères qui entourent les soucoupes volantes... J'adorerais rencontrer des extraterrestres et partir sur une autre planète (il faudrait que je vive encore très longtemps, ce qui me paraît improbable). Christophe Colomb a découvert l’Amérique.... Maintenant il faut quitter la Terre pour de nouvelles découvertes, de nouvelles conquêtes... On a déjà marché sur la Lune après tout...

On a peu de références de lieux dans SonCoeurEnRoseTiepoloSwing, excepté la Chine. Pourquoi ce pays ?
C'est un pays imaginaire sans référence aucune dans lequel vit Inga Binga ! Et pour ce qui est de la Chine, malgré ma fascination pour ce pays, c'est en regardant un vieux film en noir et blanc sur la Chine à la télévision que j'y ai envoyée Inga Binga... Chaque jour, quand j'écrivais, je l’envoyais où j’avais envie ! Je ne savais pas où j’allais... Ce qui a été difficile après c'est de faire le lien entre tous ces délires, mais quel bonheur de laisser son imagination déborder !

Les lecteurs peuvent découvrir quelques dessins au fil des pages. Peut-on en savoir plus à ce sujet ?
Pendant que je corrigeais ce livre, je préparais mes expositions. J'ai eu envie de mettre ces dessins dans le livre pour décorer les morceaux de pages blanches... Ils n’ont rien à voir avec l’histoire… Ça n’a aucune importance… Ils sont là, posés…

Pourquoi avoir choisi une patte de poule sur la couverture du livre pour l'illustrer ?
Alors là, j'ai beaucoup de mal a répondre... Il n'y a aucune préméditation pour cette couverture... En ce moment, je fais des bijoux avec des pattes de poulets en résine chromée… « La photo étant magnifique, pourquoi ne pas la mettre en couverture de mon livre ? » me suis-je dit… Ça n’a rien à voir avec l’histoire et c’est cela qui me plaît ! C'est une référence à ma copine punk Edwige qui accrochait une patte de poulet au revers de sa veste dans les années 80…

Aurez-vous l'occasion de faire quelques séances dédicaces et d'aller à la rencontre de vos lecteurs ?
J'aimerais beaucoup… Je suis prête !
D’ailleurs le 14 février, jour de la sortie de SonCoeurEnRoseTiepoloSwing, mon premier livre, je fais une séance de dédicaces à la Librairie Artcurial !

SonCoeurEnRoseTiepoloSwing aura-il droit à une suite ?
J'y ai pensé... J'aimerais et je l'ai dit...

Vous êtes également une artiste polymorphe, car vous créez aussi des bijoux, accessoires et vêtements. Peut-on en savoir plus sur vos créations et votre collection actuelle ?
Je prépare une petite collection pour le mois de juillet...  Mais le 14 février, je porterai une robe de ma création… Je l'adore ! Et une patte de poulet en collier !

J'ai cru comprendre que vous exposiez également à la galerie Alfalibra à Paris... Qu'aura-on le plaisir d'y découvrir ?
Il y a une trentaine de dessins, des photos et des sculptures... Mais aussi des petits films… Fragments de vie et de fiction !
Chez Artcurial, il y aura des souris, Une Vie de timbrée, Si Paris m’était conté et bien évidemment mon livre.

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
Je suis heureuse que mon héroïne voit le jour et que mon livre SonCoeurEnRoseTiépoloSwing, refusé dans plusieurs maisons d’édition, rencontre un beau succès... Ça voudrait dire que j'avais raison !

Merci à Marie Beltrami d'avoir répondu à notre interview !
Vous pouvez suivre son profil Instagram.

Résumé du livre SonCœurEnRoseTiepoloSwing

Ses défauts inspirent sa beauté, une bouche un peu trop grande, une peau un peu trop blanche, des sourcils un peu trop dessinés, des cheveux roses une petite bosse sur le haut du nez, des yeux noirs effilés en amande, des pommettes saillantes, des lèvres irrésistibles...
De la dynamite !
Défiant toute autorité, soumise à une tendresse trop souvent muette, née de père et de mère inconnus, Inga Binga, dix-huit ans, un mètre soixante-quinze, grandit secrètement dans l'ombre des sentiments qu'on lui refusait...
Ensevelie sous une exquise marginalité et les traits d'une jeune fille insolente, rebelle, vulnérable, elle règne sur un monde peuplé d'esprits chevalresques, où l'amour, la rébellion, la recherche de l'absolu se mêlent aux combinaisons les plus baroques.
Inga Binga est peut-être cette guerrière, cette aventurière qui défie les miroirs, peuplés de secrets et de fantômes... Sa curiosité dirige son destion, c'est une hors-la-loi qui a tous les droits, même celui de tuer ; mais pas celui d'aimer...

interview Livres

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire