Publicité

Louis Arlette, le clip de Tristesse Limpide

Dès les premières notes, la musique de Louis Arlette happe l'auditeur et l'entraine vers un monde d'une grande finesse. Navigant entre chanson française, textures électroniques, et réminiscences de son amour pour les musiques industrielles, Louis Arlette, jamais à court de paradoxe et d'originalité, sort son premier album Sourire Carnivore.

Louis Arlette - Sourire carnivore

Remarqué par le groupe AIR alors qu’il était étudiant dans son école d’ingénieur du son, Louis Arlette a collaboré aux derniers albums du duo, avant de créer son propre studio, d'accumuler les expériences musicales et de façonner son style, littéraire et synthétique à la fois.

Sourire Carnivore, le premier album de Louis Arlette laisse le parfum d’un essai transformé où l’on navigue en eaux claires entre rock, pop, indus et lignes poétiques d'une chanson à texte. Au court de l'enregistrement, Louis Arlette a été rejoint par le batteur Julien Boyé (Gush, Nouvelle Vague) et le guitariste Daniel Jamet (membre fondateur de La Mano Negra, Gaëtan Roussel et Saez). Le luxe suprême : avoir pris son temps de faire éclore chaque titre et de l'avoir enregistré à maturité. L'album de Louis Arlette dévoile sa pop luxueuse et inspirée avec Tristesse Limpide, à découvrir en vidéo.

Louis Arlette. Un nom un peu rétro. Ce n’est pas le moindre des paradoxes de cet artiste pourtant d’une modernité folle. Si des groupes comme The Cure, Depeche Mode, Kraftwerk, The Beatles, Radiohead, la musique industrielle dans son ensemble, l’ont influencé, il n’est pas passé à côté du Pop Rock francophone. Son oeuvre ne ressemble à rien de ce que l’on a écouté en France.

Ses années de Conservatoire, section violon et piano, ainsi que ses expériences en orchestre lui ont apporté de solides bases musicales. Ses années à la Faculté de Paris 8 en musicologie et son école d’ingénieur du son, la SAE, aussi.
Remarqué par le groupe AIR alors qu’il n’était qu’étudiant dans son école d’ingénieur du son, il travaillera avec eux quelques belles années particulièrement formatrices. Il assiste Nicolas Godin et Jean-Benoît Dunckel sur l’album Love 2, puis enregistre et mixe le suivant, « le voyage dans la lune », ainsi que le premier album solo de Nicolas Godin, Contrepoint.

Louis Arlette, « homme-machine », (Cf Man-Machine de Kraftwerk) a toujours été fasciné par l’univers des studios, des consoles et du son. Avant son premier EP l’année dernière, Louis a accumulé les expériences musicales, monté son propre studio… surtout, il est devenu réalisateur et producteur. Sa force de frappe majeure, ce sont les textes. Il a toujours été fasciné par la littérature (Balzac, Hugo, Flaubert…) et la poésie (Aragon, Villon et plus généralement, les poètes maudits…), et son idole restera à tout jamais Marcel Proust

Louis Arlette a partagé l’enregistrement de son premier album, Sourire carnivore, entre son studio (Le Bruit Blanc) et le studio du groupe AIR (studio de l’Atlas), en compagnie du batteur Julien Boyé (Gush, Nouvelle Vague), du guitariste Daniel Jamet (membre fondateur de La Mano Negra, Gaëtan Roussel et Saez). Le luxe suprême : avoir pris son temps.

On trouvait dans son premier EP les thèmes de l’introspection, de la mort, de la colère sous forme de métaphores romantiques et littéraires. Dans son nouvel EP À notre gloire et sur l’album, ses premiers morceaux engagés sur le plan politique et éthique font leur apparition. Pour Louis, il faut qu’une chanson fasse réfléchir. L’humain se dérobe à sa part de responsabilités sur les évènements: trop d’ego, de suffisances, voire de médisances (À notre gloire), il déplore la non maîtrise du temps qui passe et de nos destins (À la dérive). Heureusement, derrière l’obscurité se cache la lumière et l’espoir. Il est venu le temps du réveil, de la conscience de ce que l’on est (Le moment est venu).
Le premier album de Louis Arlette laisse le parfum d’un essai transformé. On navigue en eaux claires entre Rock, Pop, Indus et chanson française. Ses mélodies envoûtantes et sa production intense, profonde et novatrice pourraient bien le révéler au grand public. Louis Arlette, une chanson française différente.

Maxime Lopes sur Google+

Musique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire