Publicité

Le Roi Rogomme prépare son album Royale Tise

Le Roi Rogomme sort son premier album Royale Tise en financement participatif. Découvrez cette bande de joyeux lurons désireuse de partager sa musique et sa bonne humeur.

Roi Rogomme

Qui se cache derrière Le Roi Rogomme et d'où vient ce drôle de nom ?
Tout le monde, s’il le souhaite, peut se dévoiler derrière le Roi Rogomme. Le Roi Rogomme c'est l'entité représentée par le groupe et ses valeurs.
Ce nom est tout droit tiré de l'expression « une voix de rogomme » signifiant : une voix rauque ou éraillée, suite à une consommation abusive et répétée d'alcool.
On peut le résumer ainsi : le Roi Rogomme, c'est Gérard Depardieu.

Pouvez-vous nous présenter votre futur album Royale Tise ?
Royale Tise est notre premier album. C’est la beauté de ce monde perdu, c’est notre envie de crier, de déconstruire et de nous acharner à ne jamais laisser tomber. Ecoutez le, faites-vous un avis, c’est 5 ans de travail, difficiles à résumer en quelques phrases.
Ce qui est sûr, c’est que nous voulions un album honnête. Honnête dans le sens où il n'y a pas de surproduction.

Comment composez-vous vos titres et en quoi est ce important d'y apporter une dose d'humour ?
Les titres sont composés en groupe. Les idées appartiennent à tous, il n'y a pas de monopole. Tout le monde est libre de proposer à tout le monde.
Quant à l'humour, il ne sauvera pas le monde, mais « vaut mieux en rire que s’en foutre ».

Comment abordez-vous le passage en studio ?
Le Studio : c’est manger studio, dormir studio, se lever studio, faire un barbuck studio...
Notre équipe c’était : nous même, notre ingé-son et notre manager. Après deux jours d’installation et de réglage de son, il nous a fallu trois jours pour enregistrer les 13 morceaux et donner toute l'énergie du live. Comme nous étions tous enregistrés dans la même salle simultanément, l'erreur était interdite. On est tous très fiers du résultat. L'avantage de bien se connaître, c'est qu'on sait comment se taper dessus pour éviter les tensions.

Parlez nous du titre Martyr du bonheur et de son clip…
Le titre Martyr du bonheur que l'on retrouve en clip, est issu du premier EP du Roi Rogomme. C’est notre morceau « no futur ». Le martyr du bonheur, c'est celui qui puise dans les énergies positives pour en faire une force bienveillante. Même si le monde et foutu.
Pour le clip l'idée était assez simple : le groupe joue devant une salle vide. Pris par l'élan de sa musique ils s'imaginent face à une foule en délire qui n'est composée que d'eux-mêmes. Fond vert, costume et maquillage et c’était partit pour deux jours de tournage complètement déjanté. Allez le voir, et trouvez charlie.

Pourquoi réalisez-vous un financement participatif et aimeriez-vous toucher les royalties après la sortie de l'album ?
Avoir un groupe coûte énormément d'argent. Il y a toujours des dépenses : la location de la salle de répétition, le matériel, la voiture. Mais quand on veut enregistrer un album les coûts explosent : le lieu, l'ingé son, encore plus de matériels, la post production, la SACEM, le graphisme de la pochette et enfin le pressage du disque. On a réussi à réduire ces coûts au maximum, néanmoins on a besoin du soutien du public afin de mener à bout la production.
L'album étant autoproduit, il appartient entièrement à l'association Les Rogommes. Il sera en vente en version numérique sur les distributeurs internet classiques (Bandcamp, Spotify, Deezer).
Après, si vous voulez le CD vous pouvez le précommander en faisant un don de 10 euros sur ulule, vous l'obtiendrez en contrepartie ! Quant aux royalties de Royale Tise, on ne va pas se le cacher, l’industrie du disque est morte mais vous pourrez tout de même acheter le disque lors d’un concert à partir du 18 mai.

Vous pouvez soutenir l'album Royale Tise du Roi Rogomme sur Ulule.

 

En quoi est-ce important d'être indépendant dans votre musique ?
On préférerait vachement être riche et célèbre mais pour l’instant Warner Bros ne nous a rien proposé, nous sommes donc libre d’esprit.

Peut-on en savoir plus sur l'univers visuel de l'album ?
Oui, connaissez-vous quelqu’un qui imprime sur papier dorée ?

Quel souvenir garderez-vous de votre participation au BDX Clip festival de décembre dernier ?
On n’a pas su mobiliser assez de personne lors de ce concours. Notre campagne a été déclenchée trop tard. Le bilan reste positif car le clip a été vu plus de 1500 fois lors du concours. Cela a été un bon moyen de le faire circuler. On retente notre chance l'année prochaine avec un nouveau clip encore mieux qui est en préparation en ce moment même.

Une indiscrétion à nous donner sur l'album Royale Tise ?
La voix de dieu que l'on entend sur le titre Pastis... Ce n'est pas vraiment dieu. Il n'a pas pu venir à cause d'une grippe.

La cour du Roi Rogomme aura-elle le privilège de venir l'implorer sur le devant de la scène ?
Vous aurez le plaisir de nous retrouver à Bordeaux le 18 Mai 2019 au VOID, date de sortie de notre album.
Sinon vous avez toutes les dates mises à jour sur notre site internet et sur notre page Facebook que je vous invite à rejoindre.

Que souhaitez-vous dire pour terminer et quel serait votre voeux pour 2019 ?
Nos vœux pour l'année 2019 : une année plus juste socialement et plus respectueuse de l'environnement. Et pour le Roi Rogomme, on espère un maximum de concerts, un bon accueil de l'album et de nombreuses et belles rencontres !

Merci au Roi Rogomme d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le groupe sur Facebook.

Musique interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

alard
  • 1. alard | mardi, 05 février 2019
Bravo ! Il faut aider le Roi Rogomme !!!

Ajouter un commentaire