Publicité

Le rappeur Track en interview pour son album "Qui vivra verra"

On est heureux de recevoir Track en interview sur Divertir ! Le jeune icaunais écrit ses textes depuis 2006. Aujourd'hui il prépare la sortie de son premier album Qui vivra verra prévue pour 2015.

Track

- Bonjour Track, vous avez 22 ans et vous vous êtes lancé dans le Rap il y a une dizaine d'année environ. Pouvez-vous revenir sur vos débuts ?

J’ai commencé à écrire en 2006, à l’époque je n’avais même pas 14 ans. Je voulais ressembler aux artistes que j’écoutais, notamment au groupe Sniper car c’était le seul groupe de l’époque qui me donnait cette envie de m’évader en écoutant du rap. Chacun de leur album avait une sonorité éclectique et c’est ce qui me plait aujourd’hui dans le rap : quand un album présente plusieurs couleurs.

- C'est en 2008 que vous commencez à vous faire connaître auprès du public et vous sortirez six projets...

Au bout de 2 ans d’écriture, j’en avais un peu marre que ma musique reste enfermée dans ma chambre. J’ai donc décidé de passer à l’audio. Mon premier album, Journal Intime, restera mon préféré à mes yeux dans le sens ou c’était le premier, c’était la première fois que je pouvais m’exprimer. J’avais 16 ans de ma vie à écrire, c’était excitant. Il est également celui qui a eu le plus de succès puisqu’il a été téléchargé plus de 1 300 fois, et mon morceau Le Temps D’un Rêve frôle le million d’écoutes sur Youtube. A la suite de ça, mes proches m’ont soutenu et m’ont encouragé à continuer, du coup je fais en sorte de sortir un projet par an pour ne pas qu’on m’oublie et pour avoir un peu d’actualité. Pour ma part, chaque année qui passe correspond à une évolution, qu’elle soit musicale ou humaine.

- Pourquoi avoir choisi ce nom de scène ?

Cela signifie « piste » en anglais. Comme je vous l’ai dis, j’aime la musique éclectique, et le mot « Track » est l’appellation de toute les musiques du monde sur un CD. Ce nom de scène signifie donc pour moi que la musique est universelle, tout comme je l’aime.

- Vous travaillerez également le temps d'un album avec un autre artiste (El Nino), que vous a apporté cette collaboration ?

C’est avant tout une aventure humaine, la musique m’a permis de rencontrer quelqu’un que je considère comme mon frère à l’heure actuelle. Quand on est seul, on est libre de faire ce que l’on veut en terme d’écriture ou dans le choix de l’instrumentale. Mais quand on est deux, c’est différent : ce sont nos goûts qui se mélangent, on ne peut pas se permettre d’écrire un texte qui ne vaut pas celui de l’autre sinon c’est foutu. Je ne vous cache pas que ça fou la pression de travailler à deux, mais quand on voit le résultat c’est énorme. Cette collaboration m’a apporté une écoute extérieure sur ce que je fais, El Nino me permet de prendre du recul sur ce que je fais pour pouvoir mieux avancer, il est actuellement mon manager pour mon prochain album.

- Le titre A l'époque extrait de cet album doit faire référence à un moment fort de votre vie... A quoi cela vous fait-il penser maintenant avec le recul ?

Le morceau est né en 2 heures. Quand on a écouté l’instru, on est devenu fou, on a écrit en une demi-heure et enregistré juste derrière. Ce morceau s’est fait sur un moment de magie indescriptible. Nous sommes tous nostalgique de l’époque ou nous étions plus jeune, sans connaître les réels soucis de la vie. C’est ça le message que l’on veut faire passer dans ce morceau : la nostalgie c’est bon de temps en temps, mais il ne faut pas se noyer dedans car on pourrait s’y perdre.

Vous souhaitez désormais sortir un album intitulé Qui vivra verra, est-ce que vous pouvez nous le présenter ?

J’en suis actuellement à 6 titres. Le titre signifie que je crois en mes rêves et que j’arriverai un jour à les atteindre d’un point de vu objectif, et que les gens le verront. L’album présente plusieurs paysages : on peut passer d’un morceau « rap dur » à de la pop, à un morceau plus mélancolique avec un texte réfléchi, à un morceau dansant tout en privilégiant le texte. Cet album correspond à tout ce que je sais faire, il représente la musique comme je l’aime.

- C'est la première fois que vous financez un album (auparavant les titres étaient distribués gratuitement en version digitale) et vous recherchez actuellement des fonds sur My Major Company. En quoi cette nouvelle étape dans votre projet pour la musique est importante ?

Cette étape est importante pour moi car elle me permet de toucher un plus large public, mais également de réaliser une bonne conception de mon album. En effet, avec de l’argent, on obtient ce que l’on veut surtout en terme de qualité. Grâce à ce financement, je m’approprierai également tous les droits ce qui est très important même au statut amateur.

Vous pouvez continuer de soutenir le projet de Track sur le site de My Major Company jusqu'au 2 décembre 2014.

Sur la page de présentation de votre projet, il y a une phrase sur laquelle je voudrai revenir : "Il ne s'agit pas de mon projet, mais du nôtre". Le soutien de proches et de fans est important, qu'avez-vous envie de leur dire ?

Il ne faut pas se mentir, peut importe l’artiste et peu importe ce qu’il fait, le véritable juge est le public. Sans les gens nous ne sommes rien. Je ne gagne pas d’argent avec la musique, mon seul salaire est le soutien des gens et tout ce qu’ils peuvent me dire de positif. Maintenant je fais appel à eux pour réaliser un projet plus important, mais nous seront tous gagnant car grâce à eux je pourrai réaliser mon projet, et à la suite de ça leur proposer un album de qualité.

- Un dernier mot ?

Merci à vous de m’avoir proposer cette interview et surtout de vous être intéressé à moi. L’album s’intitule Qui vivra verra et il sortira courant 2015 si la vie me le permet. Je tiens à remercier tous les gens qui me soutiennent de près ou de loin. Aujourd’hui les cartes sont entre vos mains à tous, c’est sur My Major Company que ça se passe.

Merci à Track pour cette interview ! Cool
Et n'hésitez pas à visiter sa page Facebook et à écouter ses sons sur son skyblog.

Maxime Lopes sur Google+

interview Musique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire