Publicité

La moutarde me monte au nez présente son album C'est la crise

Découvrez l'album C'est la crise du groupe La moutarde me monte au nez. Les membres présentent cet album qui pose un regard drôle et décalé sur l'actualité dans cette interview.

Groupe La moutarde me monte au nez

 

- Pouvez-vous nous présenter le groupe et son univers artistique ?
Nous sommes un groupe pop-rock parisien qui existe depuis les années 2000.
Nous avons sorti 3 albums et fait 250 concerts en France.
Nous chantons en français sur une musique enjouée, influencée sixties.

- La moutarde me monte au nez est un nom atypique. Pourquoi un tel choix ?
C’est un nom qui nous représente bien : faire des chansons sur des textes joyeusement subversifs qui dénoncent les travers de notre société, sans faire de politique par contre.

 

- Parlez-nous de votre 3ème album intitulé C'est la crise...
Enregistré au studio HBS à Paris par Fred Cormier du groupe 10 petits indiens, ce CD est composé de deux parties comme un vinyle : Face licenciement et face divorce, un pied de nez à la situation actuelle que traverse notre pays.

- Personnellement, je trouve votre album est moderne surtout dans le choix de la musique et la partie instrumentale. Comment avez-vous orienté vos compositions et quelles ont été vos inspirations ?
Au niveau des textes, on essaye d’aborder des thèmes qui piquent (comme la moutarde...) : la crise économique/amoureuse, la malbouffe, les expatriés, les rencontres sur internet, la jeunesse aux idées courtes.. Pour la musique, comme on est un collectif, chacun apporte sa pierre à l’édifice, avec des inspirations rock, funk, électro, chanson.

- On peut aussi dire que vous osez, c'est le cas par exemple avec Sexnet...
A l’heure du « tout connecté », il est difficile pour les célibataires de trouver chaussure à son pied, mais le virtuel est-il la bonne solution ? C’est la question qu’on s’est posé. Le choix de faire une musique électro collait bien au thème.

- Peut-on en savoir plus sur le titre Priez pour nous Saint Félicien ?
C'est un hommage non dissimulé à la bière et à la mal-bouffe, avec forcément une bonne dose d'humour.

- Plusieurs Salons de l'agriculture ont eu lieu ces dernières semaines en Europe et les agriculteurs grondent dans l'hexagone. Si on fait le parallèle entre l'actualité et la mal bouffe, pensez-vous que l'on devrait revoir largement notre alimentation ?
L’agriculture ayant été trop industrialisée, elle est devenue un problème. Les agriculteurs vont devoir faire un choix, soit continuer mais à leurs risques et périls, soit revenir à une agriculture raisonnée donc meilleure et éviter la mal-bouffe que nous dénonçons dans cette chanson.

- Priez pour nous Saint Felicien s'est même retrouvé sur une radio à Montréal. Pensez-vous que votre musique s'exporterait si loin ?
On a toujours eu de bonnes connexions avec le Canada, ce n’est pas la première fois que nos albums sont diffusés là-bas, les Canadiens ont de l’humour et ça fait plaisir.

- Une anecdote sur l'album ?
Pour la pochette de l’album, on a travaillé avec un artiste plasticien Lyonnais Didier Bonnaves qui fait du street art, et le résultat nous a beaucoup plu, ça a été un réel plaisir de travailler avec lui. On a été élu par des internautes comme une des meilleures pochettes de 2015.

L'album C'est la crise ! est disponible en téléchargement légal sur iTunes.

 

- Les clips sont désormais des vecteurs forts de communication dans la musique, en avez-vous prévu pour l'album C'est la crise ?
Oui plein, allez jeter un œil sur notre page Youtube.

- Une tournée ou des concerts pour présenter tout ça à vos fans ?
On est en train d’y travailler.

- Avez-vous d'autres projets à venir ?
Oui un 4ème album en préparation, composer c’est notre truc, et il y a surtout tellement de sujets sur lesquels on peut s’éclater.

- Pour terminer, que souhaitez-vous dire ?
La création c’est le moteur de la vie, donc éteignez votre TV, votre PC, votre portable, et créez !

Merci à La moutarde me monte au nez d'avoir répondu à nos questions !
Retrouvez aussi le groupe sur sa page Facebook.

Maxime Lopes sur Google+

Musique interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire