Publicité

La dessinatrice Naïs Quin présente la BD Ramona en interview

Naïs Quin est illustratrice de bande dessinée. Elle présente dans cette interview son prochain livre Ramona qui plonge le lecteur dans une romantique histoire d'amour pleine de suspens...

Nais Quin - illustratrice

- Pouvez-vous vous présenter ?
Je m'appelle Naïs Quin, je suis auteure / dessinatrice de bande dessinée et illustratrice à Nantes. Je suis en plein crowdfunding pour ma première bande dessinée digne de ce nom, Ramona.

- Comment vous est venue votre passion pour l'illustration ?
J'ai toujours adoré dessiner, comme la plupart des enfants j'imagine, mais je n'ai jamais arrêté et c'est resté au début un de mes passe-temps favoris, et c'est rapidement devenu le métier que je voulais faire, pour pouvoir dessiner toute la journée !

- Vous êtes fascinée par l'univers de la BD indépendante. Est-il possible de nous parler de vos goûts ? Pourquoi avoir poursuivi une carrière seule ?
Mes bandes dessinées favorites sont pour la plupart japonaises, en tant que lectrice. Bonne nuit Punpun de Inio Asano est indétrônable dans mon cœur, et arrive ensuite Les Enfants de la Mer de Daisuke Igarashi. En BD européennes, dont j'apprécie particulièrement le dessin, je citerais Cyril Pedrosa, Stéphane Levallois, Matthieu Bablet, Manu Larcenet… Et je vais m'arrêter là, sinon ce paragraphe va devenir une liste interminable !
Je travaille seule car ce que je préfère dans la BD, c'est créer des histoires. En ce qui me concerne, tout l'intérêt de ce médium est qu'on peut tout réaliser soi-même de A à Z et créer des choses vraiment personnelles de façon complètement autonome.

- Parlez nous de votre BD Ramona...
C’est l’histoire d’un adolescent, Paul, qui habite dans une caravane au milieu de nulle part. Un été,il se retrouve tout seul car son père est parti travailler. Un beau jour, une fille débarque de nulle part. Paul ne sait pas qui elle est mais elle lui plaît bien et, heureusement, elle revient souvent ! Cependant il se rend vite compte que plus il s’attache à elle, plus elle devient bizarre et manipulatrice. Cela va assez loin, le timide Paul devra gérer leur relation compliquée.
Ca sera une histoire de 200 – 250 pages en couleurs.

- Vous placez toute l'importance dans le dessin. Au fond on pourrait presque suivre l'histoire sans lire le texte ?
C'est vrai que j'essaye de faire passer le maximum de choses par l'image, afin d'éviter un certain écueil de la BD « explicative » que je trouve assez artificiel. J'essaye de miser sur l'atmosphère, le ressenti, les expressions. Cependant, je pense que le texte et l'image sont absolument indissociables dans une BD et participent de façon interdépendante à la narration.

Extrait BD Ramona de Naïs Quin

- D'où vous vient votre inspiration dans la réalisation de l'ouvrage ?
Principalement du cinéma. C'est ce qui me parle le plus en tant que public. J'adore le cinéma intimiste / contemplatif, entre autres. (Les « films chiants » c'est toute ma vie) Pour Ramona, ce qui doit s'en rapprocher le plus c'est Morse de Tomas Alfredson, Restless de Gus Van Sant ou encore Submarine de Richard Ayoade.

- Le fait de choisir une histoire romantique entre jeunes, n'est ce pas du à une histoire vécue ?
Pas vraiment, non. Cela dit, j'imagine que même inconsciemment, on met toujours des petits bouts de nous quand on crée une histoire.

Pour financer votre BD, vous faites une campagne de financement sur Ulule. En quoi cela vous aidera-il ?
La BD n'est pas encore finie : même si toute l'histoire est déjà globalement écrite, je n'ai encore qu'une cinquantaine de pages terminées, sur les 200 prévues. L'argent de la campagne Ulule me permettra de manger pendant la réalistation, et ainsi de m'y mettre à plein temps et de la finir au plus vite (ça fait un gros morceau mais je travaille vite, en moins d'un an ça devrait être bon !).
Dans un second temps, je pourrai aussi grâce à cet argent faire imprimer les livres et les envoyer aux contributeurs.

- Votre projet a été retenu par Culture BD. Quel ressenti avez-vous sur le coup de coeur qu'ils vous ont attribué ?
Bien sûr, j'ai été très contente qu'ils m'aient choisie ! Surtout que ce ne sont pas les BD qui manquent sur Ulule, j'ai été très flattée d'être « l'élue », ça a apporté une reconnaissance à ce projet qui est très personnel et qui me tient très à cœur.

 

Vous pouvez soutenir ce projet sur Ulule jusqu'au 7 janvier 2016.
 

(FR)Pendant ce temps, je continue à avancer sur la BD. http://fr.ulule.com/ramonabd/Voilà un petit aperçu des derniè...

Posté par Naïs Quin sur samedi 12 décembre 2015

- Quelles seront les suites données au projet ?
Ramona est un one shot, une histoire en un seul volume donc. Une fois la BD finie et les exemplaires envoyés aux contributeurs, je passerai à un autre projet (dont je n'ai encore aucune idée car je suis extrêmement monotâche !)

- Des séances de dédicaces sont même prévues pour la sortie de Ramona...
Oui, ça s'organisera probablement de façon très officieuse à Nantes et à Paris mais j'ai vraiment envie qu'on puisse se rencontrer avec les contributeurs, c'est justement un des gros avantages du crowdfunding : on a un contact direct avec les gens qui nous lisent et je pense que c'est très sympa autant pour l'auteur que pour les lecteurs, ça crée une relation particulière entre les deux qui peut aller au-delà du simple fait d'acheter une BD.
En plus, il me semble qu'une dédicace faite face à face a plus de valeur aux yeux des gens.

- Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Hé bien, je ne sais pas trop donc ça va se finir en autopromo éhontée j'imagine. Si ça vous intéresse vous pouvez contribuer à Ramona jusqu'au 7 janvier à minuit sur Ulule
Ou alors vous pouvez me suivre sur les réseaux sociaux, j'y mets à peu près tout ce que je fais, voilà l'incontournable Facebook et le Tumblr et pour les quelques irréductibles de Deviantart.
Voilà, et pour finir merci à ceux que ça a intéressé et bonnes fêtes / nouvelle année à tous !

Merci à Naïs Quin d'avoir présenté sa BD Ramona dans cette interview !
Vous pouvez également consulter quelques planches de bande dessinée.

Crédit images : Naïs Quin

Maxime Lopes sur Google+

interview Livres

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

Darth Poulpocrator
  • 1. Darth Poulpocrator | samedi, 02 Janvier 2016
Un superbe projet qu'il faut absolument soutenir !!!

Ajouter un commentaire