Publicité

L'organiste Thomas Ospital : un album sur Frantz Listz

Quite à jouer de la musique, autant que ce soit sur le plus grand instrument possible. Thomas Ospital est donc devenu organiste à 27 ans. Depuis 2 ans il est titulaire du grand orgue St Eustache à Paris (où il est possible de l'écouter gratuitement le dimanche). Thomas Ospital travaille beaucoup l'improvisation et accompagne des films muets. Il vient de sortir son premier album consacré à Frantz Listz.

A l'église Sainte Eustache, au coeur du quartier des halles à Paris, Thomas Ospital est titulaire de l'orgue depuis 2015 pour lequel il a eu un coup de foudre lorsqu'il accompagnait son père à la chorale paroissiale dans son village natale au Pays Basque.
Il se caractérisait comme turbulant et embêtant tout le monde. Le chef de coeur lui proposa de se mettre à l'orgue pour donner le ton au chanteur afin qu'il puisse commencer. C'est là qu'il a eu le déclic pour devenir organiste.

Avec ses 8000 tuyaux et ses 18 mètres de haut, l'orgue de Sainte Eustache est l'un des plus grand de France. Il a presque été intégralement reconstruit en 1989 par une firme hollandaise. Pour Thomas Ospital, c'est un peu comme l'ancêtre du synthétiseur.
Ainsi certaines sonorités imitent la flûte ou la trompette. Il est possible de faire tous les mélanges, jusqu'à obtenir une sonorité fracassante.

En plus d'accompagner les offices religieux de l'Eglise, Thomas Ospital a la charge de faire rayonner la vie culturelle autour du grand orgue. Son premier disque est donc consacré à l'oeuvre de Frantz Listz.
Cette instrument répond aux attentes de l'organiste, car il a une importante palette de couleurs. Il pourrait ainsi imiter l'orchestre.

Une démesure adaptée à l'imensité de cette église et à son accoustique si spécifique. Pour Thomas Ospital le son y est unique et vous enveloppe comme une mère vous prendrait dans ses bras.

Musique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire