Publicité

L'As de pique : la BD de Jacky Pacich

1847 : Catherine Thévenin, une très vieille femme, est trouvée morte dans sa maison de Fontainebleau. C'est monsieur Divron, le maître d'école, qui va nous servir de fil rouge pour nous faire connaître la vie de cette vieille dame indigne pour laquelle il s'était pris de sympathie. Voici le pitch de l'As de pique, la BD de Jacky Pacich, illustrée par Benjamin Delande. Découvrez en plus sur cette BD historique sur la Révolution française avec son auteur dans cet article...

BD L'as de pique de Jacky Pacich - illustré par Benjamin Delande

L'as de pique est le premier épisode d'une fresque Voyage autour de la Révolution Française qui, comme l'indique son titre, a pour objectif de faire le tableau de la société française dans la deuxième moitié du XVIIIème siècle à travers la vie de personnages issus de tous les milieux qui composent cette société. Jacky Pacich s'est appuyé sur le travail effectué par l'historien populaire G. Lenotre (1875-1935) membre de l'Académie Française qui s'attachait au quotidien de ses personnages, qu'il s'agisse de Catherine Thévenin (L'as de pique) ou de Robespierre. Son objectif serait aussi de faire voyager le lecteur à travers des quartiers de Paris : le Palais Royal pour l'As de pique, l'Enclos du Temple pour Les meubles de monsieur Berthélemy etc...

La plupart des personnages au centre des douze épisodes de Voyage autour de la Révolution Française sont des provinciaux montés à Paris. Plusieurs de ces personnages sont des femmes : Catherine Thévenin pour L'as de pique, "Thérèse Levasseur" servante-maitresse de Jean-Jacques Rousseau, Rose Bertin "ministre des modes" de Marie-Antoinette, la cartomancienne mademoiselle Lenormand etc... A travers elles, c'est bien la condition féminine dans cette fin du XVIIIème siècle que l'auteur aborde et il craint que la révolution n'ait guère contribué à sortir les femmes de leur condition antérieure.

Faire une bande dessinée de ce type nécessite une bonne documentation historique et iconographique que Jacky Pacich s'est employé à rassembler et à fournir à Benjamin Delande, le dessinateur qu'il a découvert par chance sur... le Bon Coin ! Benjamin est diplômé de l'Ecole Emile Cohl à Lyon. Sa spécialité ? Le dessin de bande dessinée !...

Une BD dans laquelle on retrouve quelques situations "cocasses". Ainsi on apprend que lors d'une "pause" au cours d'une soirée passée avec le duc de Richelieu, Catherine surprend le vieux polisson en train de battre des oeufs et découvre qu'il est l'inventeur d'une recette de cuisine. En effet, pendant le siège contre les forces anglaises à Port Mahon (Baléares) en 1756, le maréchal-duc de Richelieu, épris de gastronomie, avait trouvé le temps de concocter une recette à base de jaunes d'oeufs qu'il appela "mahonnaise" et qui est devenue notre mayonnaise. C'était l'heureuse époque de la "guerre en dentelles"...

A la question : pourquoi avoir lancé le projet sur la plateforme de financement participatif Ulule ?
M. Pacich répond : "Parce qu'il est difficile d'ouvrir les portes d'une maison d'édition tant qu'on a pas été publié. La deuxième raison, c'est qu'il est normal que le dessinateur soit rétribué pour les planches qu'il crée et une plateforme de financement participatif, c'est un bon moyen pour y parvenir. La troisième raison, c'est que c'est une possibilité d'entrouvrir les portes d'une maison d'édition de BD. Enfin, je souhaite ajouter qu'on est bien encadré par Ulule pour mener à bien un financement participatif."

Vous pouvez soutenir la BD L'as de pique sur Ulule.

 

Ce qu'on peut nous souhaiter pour L'as de pique ? Un solide financement participatif débouchant sur un contrat avec un éditeur.

Merci à M. Pacich d'avoir répondu à nos questions sur la BD L'as de pique !

Maxime Lopes sur Google+

Livres

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire