Publicité

L'album Les reflets du passé de Tom York

Découvrez l'album Les reflets du passé de Tom York qui paraitra le 24 Mars chez Tune Core. On y retrouve douze titres écrits et composés par Tom York dans un univers musical rythmé et des textes forts, engagés et retraçant ses souvenirs.

Tom York - Les reflets du passe cover

Comment vous sentez-vous à quelques jours de la sortie de votre album ?
Bonjour ! Merci de m'accueillir. Pour répondre à votre question je dirais curieusement assez tranquille, peut être est ce parce qu'il s'agit d'un deuxième album, je ne sais pas, je dirais que la seule chose qui peut m'angoisser c'est ce que les gens vont penser à la première écoute vu que musicalement il est très different.

Pouvez-vous nous présenter votre album Les reflets du passé ?
C'est un album assez énergique dans son ensemble, plus lumineux que le précédent. Je l'ai voulu pop, rock, acoustique aussi. Je me suis laissé guider par mes premiers amours et l'envie de vrais instruments.

Comment avez-vous travaillé la partie instrumentale de l'album ?
Comme à mon habitude, seul dans mon coin, le but étant que cela sonne mélodieux. Les maquettes ont ensuite été jouées en studio en essayant de garder un coté brut, puis les voix sont venues se greffer dessus.
J'avais cette envie de guitares que l'on retrouvent sur à peu près tous les titres, d'énergie.

Quelles ont été vos inspirations lors de l'écriture ?
J'ai plongé dans mes souvenirs, dans mes voyages, ce qui fait ce que je suis aujourd'hui, cela parle d'amour, de séparations, de perte de l'autre, mais que l'on ne s'y méprenne pas, ce n'est pas un album triste, juste un regard sur ce qui a été et qui fait ce que sera demain.

Pour le titre Ouvre les yeux, vous avez partagé le titre avec Lexa. Comment s'est passé cette collaboration ?
Au moment ou j'ai écris et composé Ouvre les yeux je savais qu'il fallait une voix feminine dessus, comme à mon habitude j'ai écouté beaucoup de choses, j'avais une idée très précise de ce que je voulais.
Puis une personne m'as orienté vers Lexa grâce à des liens Youtube et j'ai été séduit. Je lui ai proposé la chanson qu'elle a accepté de suite.
Le reste s'est fait en deux heures pour la mélodie de voix, jamais un de mes titres n'était né aussi vite.

Quel est votre meilleur souvenir pendant l'enregistrement et la préparation de l'album ?
Certainement le moment où les morceaux prennent vie entièrement, c'est toujours une sensation bizarre d'écouter quelque chose que l'on a écrit et composé, l'impression que c'est le titre d'un autre artiste, j'ai également ce sentiment quand je vois pour la première fois l'un de mes clips.

Pourquoi alterner des textes en français et en anglais sur l'album ?
Pour faire plaisir a ceux qui écoutent ma musique en France, et puis c'est ma langue maternelle, je peux plus facilement être poétique en français qu'en anglais, après ce n'est pas la majorité de l'album, je me suis fait plaisir aussi.

Pour Take your there, c'est message un d'ouverture entre l'Afrique et l'Europe que vous donnez. C'est important de véhiculer ce type de message dans le contexte actuel et plus globalement d'être un parolier engagé ?
Take you there est surtout un condensé des souvenirs que je garde de mes dix ans passés en Afrique, aussi une manière de pouvoir montrer via le clip toute la richesse, la chaleur et la générosité de ce peuple, bien loin de la froideur européenne.
Le titre fait la liaison entre mon enfance en Afrique et ma vie d'adulte en Europe.
Pour l'engagement artistique je pense qu'il est important de soutenir les causes qui me tiennent à coeur, mais je n'ai pas besoin de les mettre en avant, j'ai beaucoup de mal quand je vois des artistes poser avec des chèques ou en train de faire une bonne action, cela fait trop "hey regardez, je suis un artiste engagé, je donne de l'argent", pas besoin de se mettre en scène ou en avant pour donner.

Quels ont été vos choix pour le clip de Summer Rain ?
Pour Summer Rain une envie de lumière après le clip très sombre de Ultra Wave, j'en avais vraiment besoin. La réalisatrice est une amie et elle m'a d'emblé proposé ce clip et j'ai été séduit de suite, il y a un côté très graphique dans les attitudes des deux comédiens, beaucoup d'expressions dans les regards et de magnifiques paysages.

Comment avez-vous choisi le titre de l'album ?
L'album parlant en majorité de ce qui fait mon histoire le titre est venu de lui même, quand on regarde en arrière et le chemin parcouru c'est comme se regarder dans un miroir, le passé et le présent ne font plus qu'un et forme un unique reflet.

Pouvez-vous nous expliquer vos décisions sur la pochette du disque ?
Je voulais cette silhouette devant un immense tunnel noir, à la base je devais avoir des ballons rouges dans la main, puis l'idée de la valise contenant pleins de souvenirs et d'objets du passé est apparue, cela m'a semblé plus poétique, plus symbolique.
Le verso montre qu'il faut se délester de certaines choses, les laisser sur le bas côté et avancer, vers quoi ? Je ne le sais pas moi même, le futur me le dira.
La photo est l'oeuvre d'Anastasis.S qui avait déjà réalisé celle de Ouvre les yeux, il a mis en image ce que je voulais.

Une indiscrétion à nous donner sur Les reflets du passé ?
L'album devait contenir plus de titres en français qui n'ont pas vu le jour, j'ai du coup quelques chansons dans mes tiroirs. Le mixage a été fait à Paris et le mastering aux Etats-Unis pour ce côté plus brut.

Comment expliquez-vous que vos titres soient autant plébiscités par les médias européens et les fans ?
Je pense qu'ils sauraient mieux l'expliquer que moi, peut être parce que je fais les choses simplement, sans calcul marketing, sans cette obsession d'être diffusé partout, chaque chanson ou clip est un bout de moi que je donne.
Après je n'ai pas bien conscience de comment je suis vu de l'extérieur et puis soyons franc je ne suis pas au point de pouvoir remplir des Zentih ou de passer sur toutes les radios en boucle. (sourires)

Vous êtes également le remixeur officiel de Lara Fabian et du duo Cassandre. C'est quelque chose qui vous plait le fait de travailler pour d'autres artistes ? Comment se passent vos échanges ?
Cela me plait quand le projet ou la proposition est intéréssante et est cohérent avec ce que je fais, je ne pourrais pas collaborer sur "commande", ça ne serait pas franc.
Pour Lara Fabian c'es une personne de sa maison de disque qui m'a proposé ce projet, nous nous connaissions déjà et je sentais qu'il y avait une envie réelle j'ai donc accepté de suite, il y a un vrai "suivi" dans le sens ou je suis régulièrement invité aux événements de Lara.
Pour Cassandre j'ai découvert ce duo par un ami et j'ai trouvé leur univers tellement poétique que j'ai eu envie de faire quelque chose avec eux, je leur ai proposé moi même de faire un remix, ce qu'ils ont accepté, ils m'ont simplement proposé le titre à remixer et j'ai eu carte blanche.
Je trouve tellement dommage que les radios en France ne leur accorde pas plus de visibilité, ils ont une véritable identité visuelle et sonore qui mérite d'être connu de tous.

Allez-vous donner des concerts prochainement ?
L'envie est toujours là, c'est un peu l'arlésienne ce projet de live, il y a des choses en discussion pour cet été, maintenant il faudra pouvoir combiner les chansons électro du premier album avec les nouvelles mais cela ne m'effraie pas, quand cela devra se faire cela se fera.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
L'envie et le besoin de dire merci est encore plus présent, merci à ceux et celles qui me suivent dans mes aventures musicale, merci à ceux et celles qui vont prendre le temps de lire cette interview.
Je voudrais aussi remercier une personne très importante sans qui cet album n'aurait pas pu voir le jour, je vais juste le nommer L car il n'aime pas être dans la lumière.
Et bien merci à Divertir pour ce bon moment, longue vie à vous !

Merci à Tom York d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le également sur Facebook.

A propos de Tom York

Tom York, auteur, compositeur et producteur a débuté sa carrière en 2012 avec le single It's a fine day. Le titre sera diffusé en radios dans plus de 15 pays et lui permettra de se faire connaitre.
Suivront deux productions avec une chanteuse américaine, I believe again et Honor qui se classeront au top Dj Buzz/Nrj. Fort de ce succès naissant l'artiste proposera en 2014 son premier album Once upon a time.
Mélange de house,dance,disco house, l'opus donnera naissance au single Ultra Wave Feat Lyck. Ultra Wave se classera top 30 des ventes dance en France et restera classé plus de six mois dans les charts clubs,son clip,d'une durée de seize minutes,deviendra le plus long réalisé pour un artiste masculin français et remportera un Gay Music Award.

En parallèle Tom remixera Lara Fabian pour son best of Selection et le duo français Cassandre.

Début 2016 est annoncée la preparation d'un second album, pop/rock, avec en premier extrait Summer Rain.
Ce nouveau titre entrera dans le top 300 des titres les plus diffusés en radios en France et classera Top 5 des ventes de singles dance,il atteindra le top 5 en Grèce.
Le nouvel album étant prévu pour mars 2017 Tom dévoile un second extrait Ouvre les yeux.
Le clip de ce nouveau single dépasse rapidement les 110000 vues, la chanson entre en playlist sur de nombreuses radios et devient le titre le plus diffusé de Tom York.

Le nouveau single extrait de l'album est Take you there, morceau estival dans lequel l'artiste vous invite a le suivre en Afrique.
Le clip de ce nouveau titre est déjà entré en playlist en télévisions et fera certainement partie des tubes de ce printemps/été.

Musique interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire