Publicité

Kévin Mannon présente son album Phase Sombre

Phase Sombre est le premier album de Kévin Mannon. Le chanteur regroupe diverses influences, allant de la scène rock aux chansons Françaises des années 60.

Kevin Mannon (crédit Aurelie Raidron)

crédit visuel : Aurelie Raidron

Est-il possible d'en savoir un peu plus sur votre album Phase sombre ?
Oui ! C’est un projet important, le tout premier qui est parti de presque rien et qui s’est construit en même temps que ma personnalité musicale ces 2-3 dernières années. J’ai beaucoup appris artistiquement et cet album marque vraiment le début d'un nouveau chapitre de ma vie.

Qu'est ce qui vous a plu en parcourant des influences rock à la chanson française des années 60 ?
Difficile à exprimer, vraiment. C’est un tout ! J’aime profondément la musique rock depuis mon adolescence. C’est la musique qui me parle, mais tout autant, je me délecte vraiment des textes de la chanson Française d’hier et d’aujourd’hui. Quand c’est bien écrit, c'est intemporel.
En tout cas, c’est pour moi les deux piliers du morceau idéal !

Rassurez nous, au moment de la création de cet album, vous n'étiez pas dans une "phase sombre" ?
Oui et non… Disions que dans ma passion pour la musique et l’écriture, j’étais vraiment dans une période riche et satisfaisante. Mais dans ma vie professionnelle, j’étais arrivé à une période difficile qui impactait fortement mon moral. Donc c’est plutôt un mélange d’émotions, une certaine mélancolie.

Dans quel état étiez-vous en commençant les enregistrements en studio ?
Dans un état assez détendu ! Un peu d’impatience, mais surtout dans la découverte et le sérieux.
C’était vraiment la première fois que j’enregistrais dans un but si important.

Peut-on en savoir plus sur le titre Londres 36 et le tournage de son clip ?
Oui, c’est un titre qui, lorsque je l'ai écrit, je ne pensais pas forcément garder. Mais tous ceux à qui je le faisais écouter l’adoraient et lorsque qu'il a fallu choisir un morceau à mettre en avant, j’ai fait confiance aux gens. Chacun y entendra ce qu'il veut. Pour moi, c’est l’histoire d'une fuite qui, suivant la lecture, va d'une simple fuite de soi-même jusqu’à la fuite de la vie.
Le clip a été tourné du côté de Martigues dans les Bouches du Rhône. Il était important pour moi qu'il soit dans ce noir et blanc qui colle bien avec cet univers sombre. Et l’équipe de tournage a fait un boulot formidable, je trouve, pour un rendu dont je suis fier !

Quels ont été vos choix sur l'artwork de l'album ?
Pour ce qui est de l'artwork, j’ai fait appel à Aurelie Raidron, une artiste que j’ai eu la chance de rencontrer dans le cadre de stage de chant qu'elle organisait et qui, en plus de chanter exceptionnellement bien, est une photographe très intéressante, qui travaille beaucoup en noir et blanc. C’était donc assez évident de lui demander de travailler sur ce projet !
Quant au graphisme, c’est Christine V, connue elle aussi via le chant, pour qui c’était le métier. Et après quelques propositions, j’ai choisi de garder celui-ci.

Avec quel artiste aimeriez-vous faire un duo à l'avenir ?
Il y en a tellement… Un grand rêve serait de collaborer avec Miossec, j’aime aussi énormément la chanteuse Québécoise Klo Pelgag. Et plus récemment, j'ai vu Léa Paci sur scène lors d'un festival et même si là encore c’est du rêve, ça me plairait beaucoup de travailler avec elle.

Une indiscrétion à nous donner sur l'album Phase sombre ?
Malheureusement, pas grand-chose à dévoiler ! Tout s’est fait simplement, avec des personnes que j’apprécie et que j’admire beaucoup. Il n'y pas vraiment eu d’événement particulier.

Vous avez récemment fait votre première scène improvisée à Bordeaux. Comment s'est-elle passée et avez-vous des concerts de programmés prochainement ?
Oui, très improvisée ! Je viens tout juste de m’installer sur Bordeaux, c’était une première expérience intéressante et je suis actuellement en recherche de musiciens pour m’accompagner sur scène et pouvoir organiser de vrais concerts. Il faudra suivre mes réseaux sociaux pour en savoir plus !

Les émissions de télé-crochet ne vous intéressent pas, vous avez peur d'en sortir avec une mauvaise expérience ?
Pas nécessairement, je pense que ce n’est pas forcément ce dont j’ai besoin pour m'amuser et progresser. Et disons-le, je ne suis pas du tout ce que ces émissions et l’industrie de la musique recherchent actuellement, donc chacun chez soi et tout ira bien :-)

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Merci à votre média de me mettre en avant ainsi qu’à tous ses lecteurs pour leur attention ! En espérant avoir convaincu certains d’entre-vous d’aller écouter ce que je propose… Merci encore !

Merci à Kevin Mannon d'avoir répondu à nos questions !
Retrouvez le également sur Facebook.

Kévin MANNON - Londres 36 [CLIP OFFICIEL]

Musique interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire