Publicité

Jeoffrey Dandy présente son premier album (interview)

Après 3 ans de travail, Jeoffrey Dandy s'apprête à sortir son premier album en 2016. L'occasion pour le chanteur de nous le présenter après la sortie de plusieurs cover sur les réseaux sociaux.

Jeoffrey Dandy

- Pouvez-vous vous présenter et nous parler de votre univers musical ?
Bonjour,
Je m'appelle Jeoffrey Dandy, j'ai 23 ans, j'habite à Paris. J'ai commencé la musique à l'âge de 12 ans et formé mon premier groupe Dandy à l'âge de 14 ans. Depuis 3 ans je travail sur mon projet solo. Si je devais décrire mon univers je dirais : de la pop française. La pop c'est assez vague, mais ça me correspond plutôt bien puisque j'écoute pas mal de choses différentes, je pioche ce qui me plait dans différents styles et ça donne le mien.

- Votre père, puis votre cousin vous ont poussé à jouer de la guitare... Racontez nous cette anecdote ?
Depuis tout petit je voyais mon cousin jouer de la guitare dans sa chambre, je trouvais cet instrument, et l'univers qui en découle génial. Mon père m'a donc fabriqué une guitare en bois pour que je puisse imiter mon cousin et un jour vers mes 12 ans j'étais en vacances chez mon cousin et je lui ai demandé si je pouvais essayé d'en jouer. Il m'a appris quelques morceaux, et depuis je n'ai plus jamais quitté la guitare. Mes parents m'en ont acheté une pour noël et j'ai commencé à en jouer avec des copains au collège. On a vite eu envie de faire nos propres musiques et les premiers textes sont arrivés.

- Il me semble qu'en plus de votre carrière artistique, vous êtes également vendeur à mi-temps. C'est important pour vous, notamment pour être en phase avec l'actualité ?
C'est vrai, je travaille dans une boutique de vêtements de luxe pour hommes, et c'est important pour plusieurs raisons. La première est que ça me permet de garder les pieds sur terre, souvent après l'euphorie d'un concert la descente est difficile pour nous les artistes, et le fait d'aller travailler le lendemain me permet de retomber sur terre, mais également d'avoir la tête sur les épaules, et le sens des responsabilités, ce qui est très important dans le monde de la musique. La deuxième est qu'il faut bien évidement vivre à côté de la musique, payer ses factures. Mon objectif et mon rêve seraient de ne vivre que de la musique.

- Souhaitez-vous dire quelques mots sur votre ancien groupe Dandy ?
Ce groupe m'a forgé, on a commencé très tôt, à l'âge de 14 ans. C'était une aventure magnifique et très enrichissante pour la suite de ma carrière. C'était mes premières compositions, mes premiers textes, les premières expériences musicales. Et quand tu as la chance de jouer dans des salles telles que le Gibus, le Reservoir, que tu fais des tremplins ou des premières parties d'artistes un peu influents, que tu enregistres tes chansons en studio,  et que surtout, tu vis ça avec tes potes de lycées, c'est magique. Un groupe, c'est une grande famille. Ce sont des moments inoubliables dans la vie d'un adolescent. On avait été invité à jouer pour les voeux du président du conseil régional devant beaucoup de personnes influentes de la région, il nous avait invité pour montrer que les jeunes pouvaient réussir en cours mais également avoir une passion à côté, ça restera un de mes plus beaux souvenirs, avec le tremplin Rock The Gibus où tous les jeunes groupes de rock du moment se retrouvaient pour jouer sur scène et gagner leur place pour aller jouer à l'Olympia. On s'était arrêté à une marche de l'Olympia, mais j'en garde un magnifique souvenir. Tous nos amis du lycée étaient là, l'ambiance était assez impressionnante. On jouait devant un jury de professionnels du milieu (Rock'n Folk, Labels, Radios etc.) et la sensation de mettre un pied dans le milieu nous donnait une sacrée adrénaline. Nos chemins se sont séparés mais j'en garde un souvenir assez fort.

- Jusqu'à maintenant vous faites beaucoup de reprises musicales (cover) en solo. Pourquoi et comment choisissez-vous les titres à reprendre ?
C'est vrai que pour le moment je n'ai sorti que des reprises et c'est assez paradoxale car je suis plutôt très axé sur les compositions. Mais j'avais envie de prendre mon temps pour que l'album sorte dans de bonnes conditions. On a tellement travaillé dessus qu'il serait dommage de le sortir à la va vite, et c'est pour ça que j'ai décidé de faire des reprises, pour faire patienter le public qui me suit avant de dévoiler l'album. J'écoute énormément de musiques et de styles différents car je suis très curieux, et mon but pour les titres que je reprends, c'est de les emmener dans mon univers, et les faire à ma sauce. Ca marche souvent par coup de coeur. Les reprises me permettent de garder un lien avec le public avant la sortie de l'album.

- Quel artiste vous inspire le plus ?
Sans hésitation Gainsbourg. Je suis un amoureux de la littérature et de la langue française et ce que j'aime chez lui c'est sa façon de faire sonner les mots, les subtilités et le sens caché de ses textes. J'ai l'impression de chercher un trésor à chaque fois que j'écoute, car je découvre toujours des nouveaux sens dans ses textes. Le personnage et ce qui se dégage autour est passionnant.

- La dernière cover sortie concerne le titre I will survive de Gloria Gaynor. Que vous inspire-il et êtes vous heureux du soutien des One Direction sur cette vidéo ?
Un soir par hasard je suis retombé sur des vidéos de la victoire de l'équipe de France en 1998 et j'ai vraiment ressenti une émotion particulière. Cette chanson avec l'image des français unis et heureux ça m'a donné le sourire et aussi beaucoup ému. Je me suis retrouvé à fredonner la chanson toute la soirée. Souvent, cette chanson est plutôt dansante mais moi je la ressentais plutôt de manière mélancolique, donc j'ai pris ma guitare et j'ai essayé de la jouer plutôt dans l'émotion et j'ai pris du plaisir à la jouer de cette façon, donc je me suis dit : ce sera la prochaine sur ma liste. 
Pour ce qui est du soutien des One Direction, je suis évidement touché, souvent on pense que je n'aime pas ce genre de musique, que je suis plutôt indé, mais c'est faux, j'écoute de tout et j'aime beaucoup les One Direction, j'adore ce style de musique, la production est juste géniale et j'écoute souvent leur titres, ça me met la pêche à tous les coups. Alors ça m'a fait énormément plaisir.

- Parlons maintenant DU dossier évènement. Que pourra-on retrouver sur votre 1er album ?
Il y aura 11 ou 12 chansons. Cet album sera vraiment une partie de moi, de ma vie. J'y travaille depuis maintenant presque 3 ans. Nous avons essayé d'être le plus cohérent possible avec mon univers, et je suis très fier du résultat. Mais ça n'est pas fini, il reste les clips à tourner. Humainement c'était une magnifique aventure en studio. J'ai rencontré une vraie famille. J'ai vraiment hâte de le partager avec le public.

- Comment se passe les enregistrements en studio ?
L'ambiance en studio est vraiment bonne, je travaille avec une équipe humaine mais également très professionnelle. Je compose de mon côté à Paris les titres en guitare/voix, j'écris les paroles, et une fois en studio à Lyon, Fux réalise les arrangements, il habille la chanson. L'enregistrement d'une chanson en studio c'est un travail d'équipe, et c'est ce qui me plait le plus. Chacun propose son idée, apporte sa pierre à l'édifice. Bien-sûr c'est difficile de trouver la personne qu'il nous faut, mais une fois trouvée, une fois que le feeling est là, les résultats ne peuvent que suivre. C'est avant tout un partage.

- Doit-on s'attendre à des surprises, comme un duo par exemple ?
Il y aura plusieurs surprises oui, une chanteuse très talentueuse est venue collaborer sur l'album. Mais c'est une surprise. Rendez-vous à la sortie de l'album pour la découvrir.

- Comment s'appelera votre album et pour quand est prévu sa sortie ?
L'album est en cours de mixage actuellement et nous attendons l'écoute finale pour lui choisir un nom, même si j'ai déjà ma petite idée. J'espère que le premier single sortira avant l'été et que l'album sera disponible pour la rentrée de septembre. J'ai vraiment hâte.

- Vous prévoyez un joli clip réalisé à la façon Jeff Loch avec ? 
J'ai vraiment eu un coup de coeur pour le travail de Jeff. C'est un artiste comme je les aime et c'est également quelqu'un de très humain. Pour cet album j'aimerais qu'il réalise tout ce qui est clip et vidéos.  

- D'autres projets suivront pour 2016, comme des concerts ?
Si l'album marche et rencontre un succès auprès du public, une petite tournée est prévue. J'aimerais bien évidement défendre cet opus sur scène, avec mes musiciens. La scène c'est l'aboutissement, c'est le moment de vérité, le moment où tu rencontres le public, où tu joues pour eux. Il n'y a rien de mieux que la scène. Parallèlement, j'aimerais écrire et composer pour d'autres artistes, j'aime vraiment cette partie du métier. Mon album étant terminé, j'aimerais beaucoup travailler sur d'autres projets. Ce serait une belle transition avant de composer le deuxième album. 

- Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Je voudrais dire aux gens de croire en leurs rêves et de ne jamais abonner. Parfois ils se passent des trucs vraiment pas cool dans la vie, des moments de doutes ou des peines. Mais nos rêves et nos passions nous permettent de tenir le coup, et surtout d'être heureux, d'avoir un objectif. Les récents événements nous ont montré qu'il fallait profiter de chaque instant. N'écoutez jamais les gens qui vous diront que c'est impossible. 
Et je voulais aussi remercier toutes les personnes qui me suivent, et ceux qui donnent vie à mon projet, on est une grande famille maintenant, et sans eux je serais seul à jouer mes chansons dans ma chambre. lls se reconnaitront. 

Merci à Jeoffrey Dandy de nous avoir présenté son parcours et son 1er album en interview !
Vous pouvez également le retrouver sur sa page Facebook.

Maxime Lopes sur Google+

Musique interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire