Publicité

Jeoffrey Dandy présente l'EP A l'horizontale

Jeoffrey Dandy sort son nouvel EP A l'horizontal. A cette occasion, il a donné une interview à Divertir, avec beaucoup d'émotions, quelques jours avant sa sortie. Découvrez sans plus tarder le nouveau projet de l'artiste !

Jeoffrey Dandy - A l'horizontale (cover EP)

Comment vous sentez-vous alors que votre EP va sortir ?
Un poil tendu… Ca fait 4 ans que nous travaillons dessus, j’ai commencé à composer les chansons en 2013, nous sommes rentrés en studio en 2015, et maintenant il sort !
Je ne peux plus rien faire, pour quelqu’un qui aime tout contrôler comme moi c’est dur. (rire) Mais je suis tellement fier, fier du chemin parcouru, et j’ai une grande confiance en l’équipe qui est derrière moi pour promouvoir cet EP !
Il est maintenant entre les mains du public et c’est un sentiment d’aboutissement pour moi.

Si vous aviez une phrase pour le décrire, quelle serait-elle ?
Je dirai plutôt un mot : « ENFIN ».
Après des années de travail dans l’ombre, de la sortie d’un premier single, je sors enfin ce petit avant gout de l’album, et je pouvais me croire je suis vraiment heureux.

Plusieurs artistes ont participé à cet EP. Comment se sont passés vos échanges et est ce que c'était important de travailler à plusieurs ?
J’ai travaillé avec Julien Collier alias Fux pour la composition et les arrangements en studio, Cécial Pascal et Tendry ont posé des voix pour les choeurs, Frantz Odessa à lui jouer les parties guitare. C’était important d’avoir du recul sur mes compositions, de laisser la main à Fux pour la réalisation et les arrangements. Pour ce qui est des choeurs, j’aurais pu les faire mais je voulais une autre couleur, Cécial a parfaitement incarné la voix féminine que j’imaginais, Tendry les voix gospel dont j’avais rêvé, quand à Frantz il manie la guitare à la perfection, j’ai préféré lui laisser ces parties. Je suis fier de ces collaborations, ils ont apporté la touche finale de cet EP et de l’album à venir, avec un professionnalisme hors pair.

Parlez nous de l'ambiance durant les enregistrements en studio...
Avec Fux c’est très simple : je ne pensais pas être accueilli de cette manière. Toujours aux petits soins, un professionnalisme hors norme pour son âge ! Dès l’instant ou j’ai franchi la porte du studio je me suis senti chez moi, en famille. Il m’a poussé à donner le meilleur de moi même. C’était une expérience inoubliable, et qui me manque énormément.

Comment avez-vous travaillé la partie instrumentale ?
Ma méthode pour composer est en générale toujours la même, je prend ma guitare je cherche des accords qui sonnent, quand je suis satisfait je cherche une mélodie que je chantonne en yaourt souvent, j’écris ensuite le texte. Je suis très exigent sur le texte, alors une fois que je suis entièrement satisfait j’enregistre une démo guitare-voix, j’arrive ensuite au studio et nous cherchons avec fux les sons qui conviendront le mieux, et qui mettrons en valeur la chanson. C’est un peu l’étape de l’habillage. J’adore ça. Tu pars d’une chanson guitare-voix et tu lui donnes une vie.

Présentez nous le titre Le dilemme...
Cette chanson parle de 2 sujets, le dilemme entre deux femmes, parfois dans la vie il t’arrive d’hésiter, je pense que c’est arrivé à tous le monde, et puis le jour ou tu trouves l’amour tu le sais et tu n’hésites plus évidemment mais voila ça parle de ça.
Mais aussi de la complexité de l’amour « L’amour en tandem, c’est oui ou bien c’est haine », j’ai remarqué qu’en amour soit tu aimes, soit tu détestes la personne quand c’est fini, mais il n’y a pas souvent de juste milieu. Tu peux aimer et être aimé par quelqu’un de toutes tes forces mais si tu rompt ça devient ou tu deviens son pire ennemi. Mais si tu cherches plus loin, la haine est une forme d’amour.
Le texte joue aussi sur les contraires, nous et notre double. Mais je vous laisse découvrir la chanson et le clip par vous même.

Lou c'est une personne réelle ou fictive qui a eu une incidence sur votre vie ?
C’est un peu compliqué…
Bon je me lance, c’est un effet une personne réelle, qui travaillait dans un célèbre supermarché dont je terrais le nom… Je la croisais souvent en allant faire mes courses et je ne sais pas si c’est dans ma tête ou réel mais j’avais l’impression qu’un petit jeu de séduction se mettait en place entre nous, on se cherchait du regard, on était plutôt gênés en se parlant. C’est dingue mais j’ai eu un coup de coeur incroyable pour elle et je me suis fait un petit film dans ma tête, j’aurai voulu lui dire, ou lui proposer d’aller boire un verre mais je n’ai jamais osé, un jour elle n’était plus là, j’ai ressenti le besoin de lui écrire une chanson. Et comme je connaissais son prénom qui était Louise, LOU est née. Finalement c’est tellement mieux quand tu écris sur des histoires que tu as vraiment vécues. Tu ressens les choses, et tu interprètes vraiment la chanson.

A l'horizontale cartonne, au point de l'entendre à la radio et de le voir à la télé. Quel effet de se dire "tiens je passe à la télé" ?
Ca c’est vraiment bizarre, j’en ai toujours rêvé évidemment, pour moi c’était le but ultime, qu’un jour je sois reconnu pour le travail que j’ai fourni. C’est vraiment la plus belle des reconnaissance de passer à la télé au milieu des clips de tes idoles, ou de s’entendre à la radio dans la voiture, c’est vraiment un sentiment indescriptible. Tu te dis : "ça y est : j’ai réussi, mon projet plait", car tu as tellement de moments de doutes, de moments ou tu te remets en questions.
Même si le chemin est encore long, c’est juste dingue et tu savoures.

Si vous étiez un électron libre, où fuiriez-vous ?
Sur une belle plage avec un grand soleil toute l’année, genre à Los Angeles, avec mon studio d’enregistrement pas loin.
Mais je me contente de ce que j’ai déjà, il faut savoir profiter des petites choses simples de la vie.

Des clips sont-ils prévus sur cet EP ?
Absolument, le 13 le jour de la sortie de l’EP sortira également le clip du Dilemme, il y a également un clip sur le titre LOU.

L'EP A l'horizontale de Jeoffrey Dandy peut être téléchargé légalement sur iTunes.

 

Le 16 mars vous serez en concert au Bus Palladium pour la sortie du disque. Avez-vous prévu quelque chose de particulier pour la représentation dans cette salle mythique et quel attachement avez-vous avec le public ?
Comme d’habitude nous allons donner le meilleur de nous mêmes sur scène avec les copains.
Ca sera particulier puisque c’est la sortie officielle de l’EP, et j’ai hâte de rencontrer le public présent. C’est une chance de pouvoir jouer au Bus Palladium pour cette événement car je viens du milieu rock parisien à la base et j’ai énormément jouer au Gibus, Bus Palladium avec mon groupe à la fin des années 2000. C’est un retour aux sources et surtout un aboutissement encore, de revenir sur cette scène de légende mais pour présenter mon EP et mon album.
Cet endroit est magique, tu sens l’âme de Gainsbourg, de Dali, c’est assez étrange mais surtout très plaisant, tu sens la salle rempli d’histoire.
J’ai vraiment hâte de retrouver mon public, de pouvoir échanger, de les entendre chanter les chansons avec moi.

Les échanges avec vos followers sur Facebook sont importants et vous avez beaucoup mis en avant la vidéo (remerciement, titre en avant première...), pourquoi ce format et quelle est l'importance de cette communication ?
C’est important évidemment, nous sommes dans une nouvelle génération 2.0 où l’échange avec le public sur internet est primordiale. J’ai eu la chance de pouvoir faire un peu de route pour jouer sur scène, et les fans sont là, ils payent leur ticket, achètent des T Shirts, des bracelets, des affiches, je me sens redevable, et j’aime offrir à mon public. C’est une relation incroyable que je noue avec eux depuis quelque temps. Et je peux vous le dire haut et fort : J’aime mon public, et quand tu aimes tu offres en échange.

Prenons cette question avec humour, mais au début du mois vous avez publié une photo en train de finir les arrangements du disque en fumant, mais c'est pas très bon pour la voix... ?
Je suis totalement d’accord avec vous, mais j’ai malheuresement ce petit vice… Mais j’arrêterais un jour c’est promis (rire)

La prochaine aventure c'est de viser l'album ou de faire des collaborations avec d'autres artistes ?
C’est l’album, la date se précise, ce sera pour la rentrée de septembre. Il est fini il n’attend qu’a être dans les mains du public. En parallèle j’écris et compose beaucoup en ce moment pour d’autres artistes.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Merci à toi Divertir, qui accompagne le projet depuis le début, c’est tellement important pour nous ce genre de média.
Et bien évidement j’espère que l’EP trouvera son public, en tout cas nous y avons mis tout notre coeur et notre âme.

Merci à Jeoffrey Dandy d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le également sur Facebook.

Maxime Lopes sur Google+

Musique interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire