Publicité

Jean-Paul Daroux : l'album La légende des 7 sages

Le pianiste, compositeur varois Jean-Paul Daroux signe un album  résolument mélodique, conçu comme un storyboard pour le 7ème art. Une musique narrative, raffinée qui sait s’affranchir des styles (jazz, pop/rock, classique...).

Jean Paul Daroux

Après les albums déambulations et prélude for a new world ce troisième opus est la suite logique de ce voyage céleste dans notre imaginaire. Des compositions très inspirées où se mêlent souvenirs d’enfance et évènements plus récents. C’est avec ce regard curieux et interrogatif sur le monde et l’actualité  que le pianiste trouve ses sujets d’inspirations ; La conquête spatiale avec « la navette Orion ne répond plus », les  attentats de Paris « la danse des crayons » de Nice « une si belle journée d’été », Florence Arthaud La ronde des hélicos, la chasse à la baleine dans les brumes de l’Atlantique nord, plus personnels né à Gennevilliers et libido ad libitum, philosophique et politique la légende des 7 sages.

C’est en trio avec Jean-Christophe Gautier (contrebasse), Luca Scalambrino (batterie) que notre pianiste à largué les amarres pour faire route vers ce monde fascinant et surprenant La légende des 7 sages.

A propos de Jean-Paul Daroux

Né à Gennevilliers dans le 92, il fût, tout petit, intrigué et attiré par cet étrange objet qui trônait dans le salon, le vieux piano familial. Il commence des études  classiques à l’âge de 8 ans avec un professeur particulier, quelques années plus tard il entame un cursus à l’Ecole Normale de Musique de Paris. Satie puis plus tard Debussy furent une véritable révélation et le début d’une grande passion pour la musique impressionniste. A quinze ans il bifurque vers le rock, les groupes se succèdent : Ere-Primaire, Récidive...

- En 1983 un 45 t avec Récidive (classé 5ème au top des auto productions), salué par la presse spécialisée (Extra, Best, Sono, Rock’n Folk) avec à la clef de nombreux concerts et passages radios. Mais bien vite l’influence de groupes tel que King Crimson, Soft Machine, Gong, Magma  l’emmène vers le rock dit progressif, le jazz et les musiques improvisées . Il fait la connaissance de Michel Sardaby, devient son élève et son ami. Il en garde le jeu fluide, sobre mais toujours mélodieux de son maître. De précieuses rencontres pianistiques enrichissent son parcours, notamment celles avec Hervé Sellin, Franck Avitabile et Bojan Zulfikarpasic. Il prend des cours au CIM à Paris, croise de nombreux musiciens et commence à jouer dans les clubs parisiens. On peut citer le « BSL quartet » (avec Fabien Chouraki) « Drop of swing » (avec Jean-Philippe Winter) et le Septet en l’Air avec déjà Gilles Le Rest. Il compose des spots publicitaires pour la lingerie Barbara, les magasins La foir’fouille, Home Salons, la société ASM et autres.

- En 2000, ll enregistre  le CD « conversation » avec « Drop of swing ». Déjà des compositions originales avec des influences latines et africaines.  -La même année le CD « asmada » au studio Mesa avec le « Septet en l’Air ». Le septet remporte  le tremplin du festival jazz de Vannes (56) en 2001.  -En 2001, changement de vie et direction le Var où il s’installe à Cavalaire.
- En 2006, il enregistre avec le « jean-paul Daroux quartet »  au studio 26 à Antibes le CD « No Mad Land ». Il est accompagné par le saxophoniste  canadien Jordan Oubradous.
- En 2009 rencontre avec le contrebassiste Louis Petrucciani  et début en trio. - En 2010 ils enregistrent au printemps 2010 l’album « Prelude for a new world » au studio  La Buissonne à Pernes les fontaines . Ils se produiront aux festivals de Ramatuelle, Caval’jazz, Querbes, Gouvy (Belgique), Villeneuve les Béziers, aux jazz club de Cogolin, Fort Napoléon à La Seyne et autres….
- 2014/2015, il enregistre avec le « jean-paul Daroux quartet » au studio Midilive de Villetaneuse. Le talentueux saxophoniste, flutiste Samy Thiébault fait partie de cette aventure musicale.  L’album intitulé « déambulations » est sorti au printemps 2015. Passages en radio BBC, Rai… Ils se produisent à Marseille , Paris, le Baiser Salé, Cavalaire …
-2017/2018, Un nouvel album sort au printemps 2018 « La légende des 7 sages » enregistré au Studio 26 à Antibes avec le contrebassiste Jean-Christophe Gautier et le batteur Luca Scalambrino. Sur scène des invités comme le saxophoniste, flûtiste Bruno Berbérian ou Samy Thiébault. Ils se produisent aux festivals : de Saint Raphaël, Tourrettes, Gréasque, La Farlède, Marseille…

Compositeur il est sociétaire de la Sacem.
Titulaire du diplôme d’Etat (DE) de professeur de musique,il est aussi directeur de l’école de musique de Cavalaire sur mer. Il enseigne le piano et dirige les ateliers de musiques actuelles et de jazz. Il est l’organisateur et le concepteur du tremplin rock le « Rockavalaire » qui fêtera sa 14ème édition le 12 mai 2018.

Maxime Lopes sur Google+

Musique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire