Publicité

Interview avec L'internationale du Groove (école de musique de Castries)

Nous avons l'habitude de recevoir des artistes déjà en place ou déjà bien lancés. Aujourd'hui, découvrons un (jeune) groupe actuellement en formation à Castries dans le sud de la France.

Les plus fidèles de nos lecteurs reconnaitront probablement le même style que le groupe Minaho dont nous parlions en janvier 2015.

Groupe Internationale du groove de l'école de musique de Castries

- Pouvez-vous nous présenter votre groupe L'internationale du Groove ?
C’est un groupe formé en 2014 dans le cadre des pratiques d’ensemble de l’Ecole Municipale de Musique de Castries (Hérault). Nous sommes élèves de cette école depuis sept ou huit ans et avons fait partie d’autres ensembles dans le passé. Notre groupe a été formé suite à notre envie commune d’aborder certains styles musicaux.
Il est composé de Simon Laroche au Saxo et au Piano, Pierre Chevy à la Basse et Tristan Agullo, qui remplace cette année Axel Lemoine,  à la batterie. Nous sommes dirigés par Fernando Paz, Directeur de l’E.M.M.C., qui nous accompagne à la guitare.
Le nom du groupe provient de la diversité de nos origines : Pierre est né à Madrid, Tristan est né en France mais a grandi au Brésil, notre ancien batteur Axel est aussi ch’ti que Dany Boon, notre chef d’orchestre vient d’Argentine et Simon est le régional de l’étape.

- Vous êtes actuellement en formation dans une école de musique. Comment cela se passe-il ?
Cela se passe bien, il y a une bonne ambiance, on est bien encadré et on s’amuse bien.

- Quelle est la principale difficulté dans l'apprentissage d'un instrument ?
Cela dépend de l’instrument mais, en principe, c’est le début qui est dur. Cela peut aller d’une à trois années selon la discipline, car chaque instrument a ses difficultés spécifiques.

- Pourquoi avoir choisi le jazz comme style musical ?
On ne fait pas que du Jazz. On est sur un répertoire plutôt Funky - Jazz - Fusion - Musiques du Monde axé sur le groove, le rythme et, bien sûr, l’improvisation. Nous avons dans notre répertoire des morceaux africains et brésiliens, ainsi que des compos de Jaco Pastorius, Pat Metheny, Herbie Hancock ou les Jackson Five.
C’est ce qui correspond le mieux aux particularités de nos instruments et à nos envies actuelles.

- D'où vient votre passion pour la musique ?
Tristan : De mes parents. Je suis issu d’une famille de musiciens.
Simon : De mes parents aussi. Ils sont amateurs, mais pratiquent très régulièrement et, à la maison, il y a une ambiance musicale permanente.
Pierre : Mes parents ne sont pas musiciens mais ils ont toujours écouté beaucoup de musique à la maison.

- N'avez-vous pas envie d'associer le chant à vos musiques ?
Pourquoi pas. Il faudrait trouver le bon chanteur ou la bonne chanteuse.

- Il semblerait que de nombreux projets soient prévus cette saison. Est-il possible d'en savoir plus ?
Cette année, nous allons participer, comme d’habitude, à toutes les manifestations organisées par l’E.M.M.C. ainsi qu’à celles pour lesquelles, dans le cadre local et même au delà, l’école est sollicitée. Le point d’orgue sera notre présentation au festival de jazz Les Nuits du Rûcher qui aura lieu, comme chaque année depuis dix ans, le 15 juillet 2016 dans le domaine de Fondespierre à Castries.
En plus, une nouvelle vidéo sera publiée sur la chaine Dailymotion de l’école, début janvier.

- Des concerts sont-ils programmés ?
- Dimanche 14 février 2016 à l’Espace Gare de Castries: concert des Ensembles Pop-Rock de l’E.M.M.C.
- Vendredi 19 février 2016 à la Médiathèque Françoise Giroud de Castries: concert des Ensembles Jazz de l’E.M.M.C.
- Dimanche 22 mai 2016 au Foyer Communal H. Paulet de Castries: Spectacle de Fin d’Année de l’E.M.M.C.
- En juin, ce sera la Fête de la Musique à Castries.
- Et en juillet, Les Nuits du Rûcher.
Et  nous restons toujours à l’affût de la moindre occasion de nous produire en public.

- Un dernier mot pour conclure ?
Merci pour cette interview. Et un salut à notre ancien batteur Axel, qui vit désormais dans le nord de la France et avec qui nous avons vécu une belle aventure de musique et d’amitié.

Merci à L'internationale du Groove de l'école de musique de Castries d'avoir répondu à nos questions ! Souhaitons leur bonne continuation.
Habitants du sud de la France (ou touristes de passage), n'hésitez pas à vous rendre à leurs concerts.

Maxime Lopes sur Google+

Musique interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire