Publicité

Innvivo présente leur futur EP Pays Sage

Innvivo revient avec Pays Sage, leur dernier EP auto-produit. On y trouve une production électro influencée par la musique 8Bit. Découvrez dès maintenant cet EP qui sortira en 2019 avec le groupe.

Innvivo - Pays Sage (crédit Thomas Carretero)

Crédit visuel : Thomas Carretero

Pouvez-vous nous présenter le groupe Innvivo et son univers ?
Ce projet évolue autour des textes de Hugo Raducanu, dont les influences littéraires puisent autant dans la poésie d’Alain Damasio que dans celle d’IAM, d’OXMO PUCCINO ou encore celle de Jacques Brel, sans oublier le fondamental ouvrage de George Orwell 1984.
Avant d’être un MC, Hugo est un batteur issu du Jazz et du Hip Hop.
Ce goût pour la poésie et pour le groove va l’amener naturellement vers la culture Rap qui lui semble être le courant le plus légitime pour exprimer les idées Humanistes qui le nourrissent.
Cette formation d’instrumentiste lui permet aussi de rencontrer Mathias Monseigne (guitare) que l’on peut notamment retrouver dans le Edmond Bilal Band, Clément Laval (guitare/synthé),  Louis Gaffney (basse/synthé-basse) et Didier Bassan (batterie/séquenceur) qui forment aussi le solide basse-batterie de J-Silk, dont Hugo va s’entourer pour construire Innvivo, un crew d'artistes qui gravitent entre chanson populaire, rap et hip hop.

Peut-on en savoir plus sur votre futur EP Pays Sage ?
La sortie officielle est prévue courant février-mars. Elle se fera principalement en digital (Itunes, Deezer, Spotify etc.) et sera accompagnée d'un clip officiel basée sur le morceau L'escrime de l'estime que l'on a pu réalisé en partie grâce à l'aide de la Sacem.

D'où vient l'idée du nom du titre de l'EP ? Dans le pays le paysage est-il si sage (si on se permet un très mauvais jeu de mots...) ?
AHAH, oui on peut se permettre !
Le morceau qui a le plus influencé le nom de l'EP a failli s'appeler Cadence. Si vous l'écoutez, vous entendrez que le texte décrit un paysage (au premier sens du terme) et un paysage social. Le refrain dit : "C'est évident le ton monte, je le sais bien. J'y pense avec assez de honte et de chagrin. C'est déjà difficile ici de se frayer un chemin. Si j'aide le voisin, je cède du terrain. Et pourtant le ton monte je le sais bien. J'y pense avec assez de honte et de chagrin. La tempête est à ma porte. Peu importe. J'escorte la cadence et ne pense pas à demain."
Finalement, ce morceau s'appelle comme l'EP Pays Sage puisqu'il traduit très bien l'idée principale qui le porte :
La génération à laquelle on appartient est née en pleine Mondialisation avec la chute du mur de Berlin, Internet, les nouveaux accords commerciaux et les nouveaux comportements sociaux qui l'ont accompagnée. Nous sommes souvent surexposés et par conséquent sensiblement conscient de tout ce qu'il se passe de positif ou de néfaste dans le monde. Nous pouvons voyager facilement aux quatre coins du globe, nous avons un accès quasi illimitée à toutes formes d'arts et de cultures, un pouvoir de communication très puissant et les opportunités de se divertir et de s'échapper dans un monde virtuel n'ont jamais était aussi grandes et excitantes. Mais paradoxalement, Nous consommons de manière irresponsables, nous pouvons être égo-centrés, carriéristes, nous manquons toujours de temps, nous sommes généralement frustrés de notre situation professionnelle et intime quand bien même nous vivons confortablement, et nous n'avons jamais été autant surveillés, jugés dans nos actions et nos idées. On peut lire et entendre énormément de propos déplacés en publique (du citoyen lambda au plus haut responsable politique), voir des acquis sociaux disparaître sans pour autant réagir puisque dans la seconde d'après une autre information équivalente captera notre attention. Voilà globalement, sous un certain angle, ce qu'on peut voir du paysage actuel. Enfin il y a bien évidemment derrière ce titre un sous-entendu sarcastique sur les pays qui dorment sagement sur leurs acquis sociaux, et qui, sous leurs manteaux de pays épanouis, cachent (ou pas) d’innombrables initiatives très éloignées de la Sagesse.

On a composé les morceaux il y a presque un an maintenant et à l'heure où on prépare la sortie on est en pleine période des "Gilets Jaunes". En parlant entre nous, on se disait que certaines des punchlines de cet EP résonnent de manière troublante avec ce genre d'évènements.

Vous dîtes que Pays Sage est influencé par la musique 8Bit des jeux vidéos de votre enfance. Comment cela se traduira-il sur l'EP et quels sont ces jeux qui vous ont influencé ?
Nous avons beaucoup travaillé avec des sons numériques, des ondes carrées pour les synthés des glitch's pour les batteries, etc. qui rappellent les musiques de jeux rétros qui nous ont influencés comme Megaman, Mario, Zelda, et bien d'autres jeux de la première Nintendo. Cela vient d'abord du fait que j'ai composé la plus grande partie des morceaux sur Abbleton Live cette année là. Cela donnait un côté "cheap" qui nous a plu et rappelé la musique 8bit. Mathias (guitare, mix et mastering) a retravaillé ça de manière très soignée. Je l'en remercie car si on avait gardé mes versions ce serait plus "cheap" que "8Bit"... lol

Quelle importance accordez-vous aux paroles et dans ce que vous appelez le voyage contemplatif au sein du vivant ?
Les paroles sont vraiment à la base de ce projet, et par conséquent très importantes pour nous. On a tous d'autres projets à côté où on fait de la musique instrumentale, mais dans Innvivo, l'objectif c'est de faire de nos sujets de préoccupation des poèmes, et de les souligner au mieux avec la musique. Par exemple, le concept 8bit de cet EP était une ligne directrice apportée par les textes qui parlaient de cette génération dopée aux jeux vidéos et aux réseaux sociaux. Dans notre premier EP L'Or du Monde qui parlait plus globalement de la capacité de l'être humain à se forger sur des valeurs et des rêves, nous avions choisit de jouer exclusivement sur des vrais instruments acoustiques afin de souligner l'idée principale des morceaux.
Innvivo vient de In vivo qui signifie selon Wikipédia « au sein du vivant » en Latin. Cette expression est utilisée principalement pour parler des recherches ou des examens pratiqués sur un organisme vivant par opposition à in vitro. On a choisit ce nom car depuis qu'on a lancé ce projet on a l'impression d'être dans un labo et de traduire ce qu'on voit des êtres vivants (nous compris) avec des expériences poétiques et musicales. On parle de "Voyage" car on essaye d'emmener les gens qui nous écoute dans un voyage artistique, une peinture de la réalité, un point de vue qui se veut autant divertissant que sérieux. Enfin nous parlons de "contemplatif" car on ne prétend pas juger ce qu'on voit ou revendiquer quoique ce soit mais simplement apporter un regard sur ce qui nous entoure.

Parlez nous du titre Stoïque...
C'est un de nos premiers morceaux, et on le joue encore avec plaisir. J'ai écris ce texte devant un feu et je me suis dis, c'est le truc le plus vieux du monde et ça me parait encore magique et inexplicable... C'est peut être idiot et naïf mais ça a sur moi un effet puissant, même en pleine dépression, si tu me mets devant un feu, je sens instantanément du réconfort et de l'espoir.
Tout le premier couplet est donc une sorte d'hommage à la flamme, un peu comme si c'était une déesse. Ensuite il y a dans ce morceau l'idée qu'avec cette flamme nous pouvons obtenir ou apporter du réconfort, y forger notre esprit, brûler, et faire fondre les choses qui nous empêche de nous épanouir. Bref c'est l'élément absolu, et si il y a bien une chose à entretenir dans nos vies c'est cette Flamme !

Peut-on en savoir plus sur vos échanges dans le groupe pour la préparation de l'EP et les enregistrements en studio ?
D'ordinaire, J'écris le texte, nous travaillons à cinq voix égales sur la compo, chacun trouve sa place et le morceau se compose au fur et à mesure. Quand ça nous semble correctement arrangé, on passe en studio. On laisse un peu décanter et au besoin on refait des arrangements ou pas. Pour Pays Sage on est passé sur un cercle de propositions plus réduit. Mathias, Clément et Moi avons composé la plupart des morceaux et le fait de vouloir faire une production très électro a fait que les enregistrements et les arrangements se sont fait à effectif réduit. Mathias a beaucoup travaillé seul devant son écran. Cependant même si leur contribution en terme de composition étaient moins grande que les derniers EP, tous les membres du groupe ont été importants à sa construction.

Vous réalisez un financement participatif pour Pays Sage. En quoi vous sera-il utile et quel serait l'argument pour convaincre de vous aider ?
Oui, on a besoin d'aide pour sortir cet EP convenablement. Principalement ce financement participatif nous permettrait de payer un attaché presse et d'agrandir notre cercle médiatique afin que plus de gens aient accès à cet EP. On a aussi besoin des contributeurs pour presser les CD's en format physique et pour payer la distribution numérique.
Si je devais donner un argument raisonnable pour cet appel au soutien ce serait que l'EP sortira exclusivement en numérique. Par conséquent, seul(e)s celles et ceux qui nous soutiennent auront droit à un exemplaire CD. Et selon la contribution, vous pouvez avoir le clip, le cd et d'autres cadeaux 2 mois avant la sortie officielle. En fait le vrai argument est que, en participant, vous aidez un petit groupe indépendant qui s'efforce de faire un travail de qualité malgré ses faibles moyens et ça c'est 3000 points pour votre Karma !

Vous pouvez soutenir l'EP Pays Sage d'Innvivo sur Ulule.

 

Peut-on en savoir plus sur votre rencontre avec le dessinateur Thomas Carretero qui réalisera notamment la pochette du disque et quelle touche apportera-il sur votre projet ?
On a rencontré Thomas il y a à peine un an, et c'est devenu un acteur principal de Innvivo. On a d'abord bossé avec lui sur un concert dessiné, il faut absolument venir voir son travail, c'est merveilleux. Ses dessins animés donnent une deuxième lecture à nos morceaux et sa présence un vrai bol d'air dans notre groupe. Son travail a donné un sens à cet EP car on bossait les nouveaux morceaux avec ses dessins, ça nous a aidé à définir un univers cohérent. On a donc décidé de lui confier la réalisation et l'animation de notre prochain clip et l'illustration de la pochette de l'EP. On est ravis de ce qu'il a fait et du coup dès qu'on peut on l'amène sur scène pour illustrer le live !
Si vous voulez découvrir son univers personnel il faut vous rendre sur ce site.

Des clips seront-ils prévus ?
Oui grâce à Thomas Carretero, Quentin César (Caméra/montage), mais aussi la Sacem et notre éditeur Le Canapé Bleu.

Vous retrouvera-on sur scène à la sortie de l'EP et comment imaginez-vous ce concert d'inauguration ?
Oui bien sûr quelques dates sont prévues mais je ne peux rien vous dire pour le moment si ce n'est qu'on fêtera sûrement ça à Bordeaux pour commencer courant Mars ! Promis, dès qu'on peut, on vous en dit plus !

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Merci à celles et ceux qui nous soutiennent depuis le début ! Bienvenue à celles et ceux qui prennent le train en route ! Prenez soin de vous et Soyez Sage :)

Merci à Innvivo d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le groupe sur Facebook.

Musique interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire