Publicité

Hello Bye Bye, le clip d'Over

Voici Hello Bye Bye, qualifié de grand espoir de l'année, catégorie noisy pop, shoegaze club, et indie rock dance par Rubin Steiner ! Ce groupe bordelais revient en 2015 avec Over the Ep à paraître le 22 juin et l'album Better Day à découvrir le 28 août. Hello Bye Bye fait partie de la génération pour qui la séparation entre rock et electro ne veut plus rien dire, et qui peut passer de titres à la LCD Soundsystem à de la pop atmosphérique, en gardant une forte exigence dans le songwriting et la qualité des mélodies.

Vous n’avez pas besoin de savoir qui sont les HELLO BYE BYE, écoutez ce disque sans lire ce qui suit, s’il vous plait. Offrez-leur 40 minutes de votre temps, ne vous laissez pas berner par cette bio qui forcément dira que c’est génial. Hello Bye Bye n’est pas un groupe qui joue la stratégie. Hello Bye Bye n’est pas à l’image de ces jeunes groupes qui débutent et qui se sentent obligés de raconter plein de choses sur leur petit passé, en en rajoutant des caisses, en inventant des amitiés, en ciblant les références, comme des étudiants de tech de co (qu’ils sont, bien souvent).  

Hello Bye Bye n’a rien à prouver côté curriculum vitae, et en plus, vous n’avez pas envie de savoir. Je trouve qu’il n’y a rien de pire que de parler du renouvellement d’un groupe en l’opposant à ses anciens disques, ses anciennes périodes.  

Hello Bye Bye va sortir le 28 août 2015 «  Better Day » , et j’aimerais que vous le considériez comme un premier album – car d’une certaine manière, c’en est un. Et dites-vous aussi que ces jeunes gens (qu’ils sont, bien entendu) n’ont pas la mentalité d’étudiants d’école de commerce, mais le talent des meilleurs groupes d’aujourd’hui et d’hier.  

Chacun son camp. Hello Bye Bye fait de la musique, de la bonne musique pop un peu arrangée à l’électronique, et ne sait pas se vendre autrement qu’avec des chansons.  

Evoquer sans faire prétentieux les influences de Super Furry Animals, LCD Soundsystem, The Stone Roses, Metronomy, Animal Collective, Radiohead, My Bloody Valentine ou Death In Vegas, moi ça me va : je sais qu’ils sont fans, et j’entends ces références ici et là, de manière fugace.  

Hello Bye Bye, vous aurez probablement envie de les ranger dans la famille de la nouvelle variété française (Pendentif, Granville, The Popopopops, Total Warr, Concrete Knives…), et vous aurez tout à fait le droit, surtout si ça peut les aider à accéder à la reconnaissance qu’ils méritent depuis longtemps. Sinon vous pouvez aussi dire qu’ils viennent de Brooklyn et qu’ils ont été révélés par Pitchfork, ça marcherait aussi dans le genre “prenons les gens pour des ânes pour faire vendre des disques et du papier”.  

Mais la vérité, c’est qu’ils viennent de faire un album qui devrait facilement se passer d’histoires à la con, de mensonges et de stratégie commerciale. Les 11 titres de “Better Day” valent à eux seuls la raison pour laquelle ils devraient être LE grand espoir de l’année, catégorie noisy pop, shoegaze club et indie rock dance.  

En concert :
04 juillet : Vill'ô Rock à Fronton
07 juillet : La Dame de Canton à Paris
07 août : Les nuits de Saint-Sauveur, à Saint-Sauveur

 

Maxime Lopes sur Google+

Musique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire