Publicité

Gaume : bientôt l'album Square one

Gaume dévoilera son album Square One le 1er février 2019, avec des titres aux sonorités pop folk rock. Découvrez le dès maintenant, alors qu'il réalise un financement participatif.

Gaume - Square one (crédit Frank Loriou)

Crédit visuel : Frank Loriou

Pouvez-vous nous présenter votre album Square one et son univers ?
C’est mon premier album sous le nom de « GAUME » après 3 albums sous le nom de Roman Electric Band.
Y’a du Rock and roll, des riffs de guitare avec des batteries lourdes, mais aussi des ballades Folk, des chansons plus « Poppish ». Il est assez varié, il y a des choses très différentes. Si on devait résumer ça en deux mots, je dirais que c'est Pop Rock.

D'où vient votre inspiration et avez-vous un endroit dans lequel vous aimez particulièrement composer ?
L’inspiration vient un peu sans prévenir, tu peux consacrer beaucoup de temps à essayer de composer sans rien trouver ou presque, et puis tomber par hasard sur une idée, et le reste coule de source derrière... Il n’y a pas vraiment de règles. 
Je compose chez moi quasiment exclusivement, ou à un endroit où je peux me poser avec ma guitare sans être emmerdé :) lol.

On vous a connu par le passé sur d'autres projets musicaux, pourquoi avoir opéré un changement ici ?
Pour plusieurs raisons; d’abord Roman Electric Band, faut le dire clairement, c’était un nom de groupe à la con. J’ai regretté ce nom, car il me fermait des portes pour jouer seul mes chansons en acoustique (parce que « electric » et « band »). Je me cachais finalement un peu derrière un nom de groupe, alors que c’était clairement mon projet, mes chansons.
Là, GAUME c’est plus court, plus facile à retenir, et c’est mon nom, donc moi de manière assumée, seul ou avec des potes sur scène, peu importe c’est GAUME.
Ensuite l’esthétique musicale a quand même évolué. La fibre pop folk rock reste la même, mais avec une touche plus moderne, un son different, plus produit, plus arrangé et toujours mélodique j’espère. Ce n'est pas un changement de projet, mais une évolution, une suite logique.

Comment se passe la préparation de l'album actuellement et sur quoi attachez-vous le plus d'importance dans la réalisation de vos titres ?
Pour être honnête, l’album est terminé maintenant et actuellement on prépare la sortie de l’album et le concert de sortie d’album au Stereolux le 2 Mars (et y’a du taf).
Après, pour moi, le plus important dans un titre, c’est la mélodie. Il faut que ça reste en tête. Une bonne compo, c’est quand tu as l’impression que le titre existe déjà depuis toujours mais qu’il est nouveau...
Après, dans la réalisation, il y a plusieurs écoles, et ça change de disque en disque forcément... Mais il faut trouver la bonne esthétique sonore, les bons arrangements qui collent au titre, mettre en valeur la mélodie, essayer de trouver un peu d’originalité, de folie, d’humour même parfois. On peut faire passer énormément d’émotions différentes juste avec les arrangements.  C’est passionnant et infini...

Parlez nous du titre Soothing as a Hurricane
C’est un des premiers titres de GAUME et le deuxième single de l’album. On a sorti un clip de ce morceau il y a quelques semaines.
Il synthétise la couleur de cet album je trouve, c’est pop et folk à la fois, mais rock quand même aussi.. Et surtout assez mélodique.
Pour le texte je suis parti de cet oxymore Soothing as a Hurricane (apaisant comme un ouragan), pour exprimer le paradoxe d’une situation, d’un sentiment.
Chaque couplet démarre un nouvel oxymore, et à partir de là, se déroule une petite histoire.

Vous réalisez un financement participatif, en quoi va-il vous aider ?
On est une structure auto-produite, on a monté notre petit label, il y a énormément de choses à financer quand on veut faire une sortie d’album. Au-delà des coûts liés à la création du disque comme le studio, le mixage etc... 
Il faut tourner des clips, créer du merchandising pour les concerts, T Shirts, Affiches, Stickers... S’accorder les services d’un attaché de presse pour la promo bref, tout ça mis bout à bout, ça coûte cher, donc on fait appel à notre communauté via un financement participatif Ulule.

Vous pouvez soutenir l'album Square one de Gaume sur Ulule.

 

Parmi les contreparties figurent le Chewing Gaume, peut-on en savoir plus sur cette originalité ?
Ç’est quelque chose qui nous à fait marrer, c’est parti d’une blague mais on s’est dit que ce serait génial et décalé de vendre ça au merch. Une manière de ne pas se prendre au sérieux. Alors on s’est renseigné, voir si c’était possible et quelles étaient les modalités pour avoir du chewing gum en grande quantité et imprimer le nom GAUME sur les boîtes. On s’est rendu compte que c’était pas simple mais possible... Voilà aussi à quoi sert la campagne Ulule.

Je crois que des clips sont prévus, comment imaginez-vous leurs scénographies ?
Ça va dépendre des morceaux, c’est un peu trop tôt pour en parler pour l’instant. Rien n’est décidé sur les prochains clips à sortir.
Je peux juste vous dire qu’on a accumulé beaucoup de vidéos de live, filmés au téléphone ou en tout cas pas toujours de manière professionnelle et qu’on aimerait en faire un clip sur un des morceaux du disque. On y verrait l’itinéraire du groupe depuis deux ans, un montage assez dynamique un peu à l’anglaise. 
Le reste surprise :).

Une tournée de concerts est-elle prévue pour l'album qui sortira en février et comment serait votre spectacle ?
Oui on aimerait défendre cet album en live le plus possible, on cherche des dates toujours avec l’aide d’Arsenal Productions, il y’a quelques dates calées pour l’instant et j’espère qu’il y’en aura plus bientôt.
On jouera bien-sûr les titres du disque avec parfois des versions « live » un peu différentes.
Pour le concert de sortie d’album au Stereolux le 2 mars, on aura avec nous un quatuor à cordes (3 violons et un violoncelle). Mon rêve ce serait qu’on puisse défendre cette formule dans le futur, au delà de la sortie d’album, on verra bien !

Vous avez fait les premières parties de nombreux artistes (Deep Purple, Asaf Avidan, Christophe Mae, Vianney, Cocoon...). Comment avez-vous vécu cette expérience et comment ressentez-vous la scène ?
Chaque expérience était différente, quelques fois j’ai joué en solo, quelques fois en groupe.
Des fois en salle, des fois en plein air, des fois devant un public rock comme avec Deep Purple ou Matmatah, mais des fois moins rock comme avec Vianney ou Christophe Mae..
Donc j’ai essayé d’adapter aussi un peu ce je jouais en fonction du public que j’avais en face. J’ai du mal à définir comment je ressens la scène... Mais elle m’attire c’est sûr, elle me stresse avant mais j’y suis bien pendant... C’est vraiment une drogue, si tu y a gouté tu as envie d’y retourner... J’ai été piqué je crois...

Il y a quelques semaines vous avez participé à l'opération Les rockeurs ont du coeur à Nantes. En quoi ce type d'évènement caritatif est-il important pour vous ?
J’ai fait plusieurs concerts caritatifs dans ma vie. Ça rajoute toujours une dimension supplémentaire au concert. Même si ce n'est pas nous, les artistes qui allons personnellement distribuer les jouets récoltés aux Rockeurs ont du coeur, on sait tous pourquoi on est tous là et ça galvanise.
C'est un tel plaisir et un honneur de jouer aux Rockeurs, c’est une grande famille et c’est toujours un privilège d’en faire partie.
Si ça ne tenait qu’à moi, j’irais y jouer tout les ans !

Quel souvenir gardez-vous de votre participation à The Voice en 2014 et en quoi cette expérience vous a-elle été utile ?
Je n'y pense pas très souvent honnêtement.. J’ai gardé quelques souvenirs agréables, mais aussi certains désagréables.
L’exposition a été utile à court et moyen terme, mais ça redescend presque aussi vite que c’est monté, donc il a fallu savoir tourner la page.
Je me souviens que mon premier prime je suis arrivé sur place à 9h du matin et j’ai joué à 23h30 1 morceau de 2 min 45 devant des millions de téléspectateurs.
Donc ça m’a appris à être prêt à l'instant T, à savoir évacuer tout ce qu’on a ressassé dans la journée, on n'a pas le temps de se chauffer, il faut être prêt tout de suite. Et ça, ça me sert beaucoup dans ma vie de musicien aujourd’hui.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Que J’espère vous voir le 2 Mars au Stereolux pour le concert de sortie d’album, il y aura plein d’invités sur scène ! 
Et que si vous êtes trop loin il y’a un Ulule pour pré-commander l’album :)
Merci à tous.

Merci à Gaume d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le également sur Facebook.

GAUME - Soothing as a Hurricane (Video Clip)

Musique interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire