Publicité

Francis Cabrel : Ses plus belles chansons en live dans L'In Extremis Tour !

Après le succès de l’album In Extremis et une tournée 2015-2016 qui s’est jouée à guichets fermés, Francis Cabrel proposera L’In Extremis Tour le 14 Octobre 2016.

Francis Cabrel - cover album In extremis

L’occasion pour le public de (re)découvrir ses plus belles chansons en live à travers un combo 2 CD + DVD comprenant :

  • L’intégralité du concert enregistré et filmé au Forest National à Bruxelles les 4 et 5 Mars
  • Un documentaire exceptionnel de 40 minutes sur les coulisses de la tournée, avec les interventions de Carla Bruni, Julien Doré, Thomas Dutronc, Patrick Fiori, Nolwenn Leroy, Renan Luce, Pascal Obispo,…

 

Alors que L’In Extremis Tour est déjà disponible en pré-commande, découvrez dès à présent le teaser vidéo.
Le clip de C’est Ecrit, premier extrait du projet, est également disponible.

 

Présentation In Extremis

Droit d'inventaire

Sept ans depuis Des roses et des orties qui insinuait déjà que la vie pouvait être piquante, dans tous les sens du terme. Sept ans, un quart temps de la réclusion de Mandela. Le temps de faire l’inventaire de la cellule où nos pensées tournent en boucle, de tirer le bilan de nos renoncements et de nos bonheurs, le temps des désenchantements (cette dénonciation du cynisme des puissants, ce peu de cas que l’on fait des hommes et de la terre), le temps qui passe, qu’on aimerait mettre en pause à coups de crèmes magiques en faisant « comme si on était partis pour rester ». Mais difficile de « faire comme si » les enfants pendant ce temps n’avaient pas grandi. Il faut se retourner désormais pour entendre leurs cris de joie pendant les tours de manège. Et une fois retourné, c’est la grande déferlante du passé. On redécouvre les premiers groupes, les premiers concerts, on entrevoit un vieux crooner hantant la scène, les destins brisés des grandes figures du jazz, poussant plus loin on peut même assister à la fin de la chevalerie sur la plaine d’Azincourt, et beaucoup plus loin encore, on discerne  une croix plantée sur une colline qui apporte la preuve qu’on peut mourir d’amour. Car sept ans plus tard, in extremis, on le voit bien, il n’y a que l’amour qui demeure.

Jean Rouaud

Maxime Lopes sur Google+

Musique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire