Publicité

Fatals Picards : leur futur album 87,5 – 108 MHz

Les Fatals Picards préparent leur 9ème album en financement participatif, au doux nom provisoire de 87,5 – 108 MHz. Le groupe composé de 4 membres compte bien surprendre son fidèle public avec ce futur album prévu pour 2019.

Fatals Picards

Pouvez-vous nous présenter votre 9ème et futur album ?
Pour l’instant, le stade est assez embryonnaire mais moins qu’il y a quelques semaines. Nous avons terminé d’écrire et de composer 3 titres, nous avons une bonne dizaine d’idées dans les cartons… Bref, nous sommes plutôt contents et plutôt dans les temps. Si tout se passe bien, nous devrions l’enregistrer entre le mois de juin et celui de septembre pour une sortie prévue début 2019.

Pourquoi lui avoir affublé le doux nom (temporaire) de 87,5 – 108 MHz ? Le définitif sera du même style ?
Nous n’avons pas encore de titre définitif, mais ce « 87,5 – 108 MHz » correspond à l’idée que nous avons quant à la manière dont pourrait se présenter ce disque… Mais, pour l’instant, nous préférons laisser planer le mystère.

En quoi mêler humour et engagement dans vos textes est important ?
Pour nous, l’humour est un vecteur naturel pour diffuser une certaine idée que nous nous faisons du monde. Cela nous permet de donner notre sentiment sans avoir l’impression de transformer nos albums ou nos concerts en meetings politiques. Nous avons grandi en lisant Franquin et Desproges, en écoutant Renaud et Ferrat, en regardant des émissions qui faisaient de l’impertinence une vertu cardinale… Bref, tout cela est dans notre ADN.

Sur quel point aimeriez-vous mettre d'avantage l'accent sur cet album ?
Alors là, bonne question - attention, cela ne veut pas dire que les précédentes ne l’étaient pas… en ce qui me concerne, j’aime bien l’idée que nos chanson soient à l’image de la société mondialisée dans laquelle nous vivons. Les prochains titres parlent de l’affaire Lafarge en Syrie, de la Corée du Nord, des suprémacistes blancs aux États-Unis… Je ne veux pas que notre travail soit uniquement sous influence hexagonale.

Comment échangez-vous pour composer vos titres ?
Nous passons beaucoup de temps ensemble, dans le camion, dans les loges… Ce qui nous permet d’échanger nos idées, nos bouts de textes et de musiques. Et puis, quand tout cela ne suffit plus, nous allons chez l’un ou chez l’autre pour approfondir un peu tout ça et en faire de vraies chansons.

Est-ce qu'un ou plusieurs autres artistes seront invités sur cet album ?
Pour l’instant, rien n’est prévu dans ce sens… mais comme nous avons l’habitude de souvent décider de ces choses-là au dernier moment.

Comment imaginez-vous l'univers visuel de l'album (artwork, clip...) ?
Nous avons commencé à réfléchir, mais nous n’avons encore rien trouvé de convainquant. Je pense qu’il va nous falloir encore quelques mois pour qu’une espèce d’idée générale se dégage.

Pourquoi réalisez-vous un financement participatif ? Pensiez-vous qu'il ait autant de succès ?
En ce qui nous concerne, c’est un excellent moyen d’assurer la pérennité du projet : nous sommes au sein d’un petit label qui n’a pas forcément le potentiel d’une major, et ce mode de financement nous permet de mener à bien la réalisation du disque sans stress. Et puis, avec ce système de contreparties inhérent au crowdfunding, cela crée une relation particulière avec le public. Cela renforce la sensation de proximité et stimule la créativité. Quant au succès, disons que, après deux campagnes réussies, nous nous doutions un peu que la dynamique serait la même. Mais ça fait toujours plaisir.

Vous pouvez soutenir le futur album des Fatals Picards sur Ulule.

 

En quoi est-ce important d'inviter des contributeurs à l'un de vos concerts ? Comment ressentez-vous la scène ?
Les Fatals Picards c’est avant tout une aventure scénique. C’est un peu là que nous nous sommes construits, là que nous sommes dans notre élément le plus naturel. Notre réputation vient essentiellement de là. Il était dont logique pour nous de proposer aux contributeurs d’assister à ce pour quoi nous sommes le plus faits :-)

Une indiscrétion sur le futur album ?
Il y aura des chansons. De nous. Il y en aura plusieurs… et j’ai déjà donné quelques indices dans une réponse précédente.

Quel souvenir gardez-vous de votre participation à l'Eurovision en 2007 ? Un pronostic pour cette année ?
L’Eurovision reste un excellent souvenir pour nous même si, une semaine en Finlande, sans pouvoir bouger de la capitale, c’était un peu long. En tout cas, pour nous, ça a été un sacré accélérateur de notoriété. Quant au duo de cette année, je préfère ne rien dire, j’ai été bien élevé.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Rien… et c’est déjà beaucoup.

Merci aux Fatals Picards d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez les sur Facebook.

Musique interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Pour rester informé de l'actualité de Divertir ; abonnez-vous !

Newsletter

Facebook