Publicité

Evelyne Gallet : l'album La fille de l’air

Evelyne Gallet dévoile son nouvel album La fille de l’air.

Evelyne Gallet (crédit Nicolas Michel)

Crédit visuel : Nicolas Michel

C'est dans un ancien atelier canut des pentes de la Croix Rousse qu'Evelyne Gallet confectionne sa nouvelle collection de chansons Haute Couture. Elle dessine, épingle et décatit, avec ses stylistes habituels (Patrick Font, Matthieu Côte, Jeanne Garraud, Stéphane Balmino), mais d’autres rejoignent la maison (Dimoné, Martin Luminet, Presque Oui, etc.). Avec des couleurs et des saveurs venues d'horizons bien différents La fille de l’air sera un défilé détonnant fait sur mesure : ça swingue, ça danse, ça dit, ça rit... de l’humain à foison, des émotions à la pelle. Un habillage porté par une seule et même voix qui en fait un tout harmonieux et unique.

Voilà quelques années déjà qu'Evelyne Gallet, la chatoyante, promène son Orange French Folk aux quatre coins du pays et même au-delà. Elle ne cesse d'avancer, elle fonce même, laissant dans son sillage une armée d’admirateurs fidèles séduits par sa verve, son charisme, sa présence volcanique et des textes au vitriol. Ce sacré bout de femme qui n'est pas du genre à couiner mollement « gna-gna-gna - mon amour - pourquoi ? » trace sa route, encore plus forte et plus indépendante que jamais.

Cette artiste, avec 5 albums et plus de 600 concerts à son actif, est un univers à part entière, une personnalité hybride qui se plaît à faire rire et pleurer, le grand 8 à chaque concert et l’instant présent, tout le temps.

Entourée de son mixed band, Evelyne Gallet reprendra la route pour exposer sa nouvelle collection. Ses spectacles sont toujours des grands moments de plaisir et de vie qui grattent et qui caressent, qui prennent à rebrousse poil et remplissent vos verres.

Il y a de la matière, de la chair et de la liberté : cette liberté qu’elle porte depuis toujours et qui fait tellement de bien partout où elle passe.

Interview d'Evelyne Gallet

Pouvez-vous nous présenter votre album La fille de l'air ?
La fille de l'air est le fruit de 2 ans de travail, de rencontres et d'aventures humaines. Un album enregistré en studio (et cela faisait longtemps que je n'avais pas mis les pied dans un studio, mes deux derniers étant enregistrés en "live" !), avec la crème de la crème des musiciens, et avec la complicité d'un réalisateur-arrangeur, Freddy Boisliveau. Je lui ai envoyé les chansons en guitare-voix et il en a fait des tubes avec batterie, soubassophone, claviers, scie musicale... Une méthode complètement nouvelle pour moi, où il faut lâcher prise et où le jeu en vaut largement la chandelle !

Pourquoi avoir choisi un ancien atelier de la Croix Rousse pour composer cet album et en quoi vous a-il inspiré ?
Pour l'ambiance de l'atelier, que je partage avec d'autres artistes : une styliste, une graphiste, une sérigraphe, une autrice... Pour baigner dans les étoffes, le papier, l'odeur de l'encre. Pour cette énergie féminine de création, ces échanges d'expériences et les fous rires.

D'où vient l'idée du nom de La fille de l'air ?
C'est tout simplement le nom d'une chanson de l'album, une chanson qui je crois me représente bien !

Sur quoi attachez-vous le plus d'importance dans vos compositions ?
Sur le plaisir que je prends à les interpréter !

Comment travaillez-vous la partie instrumentale ?
Euh.... trop rarement... oups...  Mais sinon j'attends la nuit à l'atelier et je joue avec mes guitares. Je change de couleurs pour changer le plaisir et les sons, jusqu'à trouver ce qui correspond le mieux à la chanson.

Parlez nous du titre Fais moi risette...
C'est un titre assez particulier dans sa création. C'est un ami, auteur-compositeur- interprète, un certain Matthieu Côte qui m'a donné ce texte. C'était il y a plus de 10 ans et juste quelques mois avant sa disparition. Ce texte est du coup resté longtemps dans un tiroir, comme quelque chose que je n'osais pas toucher. Puis il y a 2 ans, environ, j'ai ré-ouvert le tiroir, et la mélodie m'est apparue alors comme une évidence.

Comme pour de nombreux artistes, cet album a été financé par les internautes. Comment voyez-vous cette nouvelle façon de financer l'industrie musicale ? En quoi était-ce important pour votre album ?
L'album a été financé par le label Z Production. C'est le spectacle qui a été co-financé avec les internautes. Mon public surtout. Pour l'album, j'ai un entourage. En revanche pour le spectacle, je suis actuellement "seule". J'avais donc besoin d'un coup de main, pour pouvoir travailler dans de bonnes conditions et pouvoir rémunérer mon équipe. Je pense que ce type de financement a finalement toujours un peu existé : tous mes albums précédents ont été faits grâce au système de la souscription. Quand on est indépendant, nous n'avons pas le choix, il est nécessaire de fonctionner ainsi, de se créer un public, de la mobiliser, de lui donner confiance pour qu'il vous aide à leur offrir ce qu'ils ont envie d'avoir : vos chansons dans leur salon.

Un livret de 24 pages est prévu avec l'album La fille de l'air, retrouvera-on d'autres choses que les paroles ?
De magnifiques photos de Nicolas Michel !  Mais j'espère bientôt sortir un song-book, avec toutes les chansons de mes 5 albums.

L'artwork du disque est sous forme de dessin. Pourquoi ce choix et comment l'avez-vous imaginé avec l'artiste qui l'a réalisé ?
C'est Machin Machine qui a pris en charge toute ma nouvelle identité visuelle. Et le dessin, les illustrations, c'est son truc. Elle a su capter, en... allez... 4 coups de crayons les éléments qui me représentent. Et ça, ça m'a bluffé ! Une grande artiste ! 

Des clips sont-ils prévus et comment les imaginez-vous ?
Ah oui ! Mais je garde encore un peu le suspense... Deux sont actuellement en cours d'écriture... chut ! 

Une indiscrétion à nous donner sur l'album La fille de l'air ?
Il y a trois duos sur l'album... y'en a un, on m'a forcé la main ! Du haut de ses 10 ans, j'ai pas résisté... Je l'ai laissée venir au studio, on a gardé les pistes ;-)

Plusieurs concerts sont déjà prévus. Que représente la scène pour vous et avez-vous un rituel avant une représentation ?
La scène est fondamentale pour moi, c'est ma cours de récré, mon espace de jeu, mon mode de vie. J'aime partager mes chansons avec le public, j'aime jouer avec lui et avec mes musiciens. C'est très agréable de faire un disque mais aller rencontrer le public, passer des heures dans un camion, voyager, goûter les spécialités locales, rencontrer : ça c'est mon dada ! 

D'ailleurs je crois que vous voulez mettre en place un vrai spectacle : est-ce que l'on peut en savoir un peu plus sur la mise en scène et l'organisation que cela implique ?
Non, car à l'heure actuelle, je suis encore en pleine création ;-) 

Le 27 novembre a lieu le concert "La fille de l'air s'envoie en l'air". Si on ose un mauvais jeu de mots : vous osez, 1 an après le mouvement Me Too...
Bien sûr ! Les femmes ont du désir, et ce mouvement je crois participe aussi à cette libération de la parole de la femme qui assume son désir sans pour autant accepter de devenir une proie. Ce n'est pas parce que j'assume mes envies que l'autre peut en profiter, ce n'est pas parce que je porte un string que ça veut dire oui ! J'ose, et j'oserai et j'espère que les choses continueront dans ce sens là pour toutes et tous. Il faut éduquer, se remettre en question, et c'est urgent !

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
Faut que j'y aille, j'ai une équipe de rêve qui m'attend pour monter le spectacle !

Merci à Evelyne Gallet d'avoir répondu à nos questions !
Retrouvez la également sur Facebook.

Et pour aller plus loin... En ce moment :

- dans ma playlist : Buridane, Ben Mazué, Nico*
- le film / la série que j’affectionne : Jules et Jim
- le livre que j'aime lire : Amazones de Raphaëlle Riol
- le spectacle qui me fascine : Dévaste moi d'Emmanuelle Laborit
- la destination où j'aimerai voyager : Norvège

Prochains concerts

Novembre 2018

Ven 23 Théâtre de la Croix Rousse + Jean Guidoni Lyon (69)

Sam 24 Les Nuits du Chat @la Passerelle Jacou/Montpellier (34)

Mar 27 Hard Rock Café release party Lyon (69)

Mars 2019

Ven 15 Théâtre de Villefranche + Buridane et Karimouche Villefranche/Saône (69)

Ven 22 Festival Couleurs & Chansons Murs Erigné (49)

Avril 2019

Ven 05 Si les vaches avaient des ailes Rompon (07)

Mai 2019

Ven 03 Festival Les Eclatantes Reyrieux (01)

Musique interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire