Publicité

ESK présente son livre Au creux de tes branches

ESK est une illustratrice qui prépare un conte intitulé Au creux de tes branches. Découvrez le dans cette interview avec l'auteure !

ESK

Comment vous est venue votre passion pour le graphisme ?
C'est surtout avant tout une passion pour l'image en général, je fais effectivement un peu de graphisme mais ce que je préfère reste l'illustration jeunesse et fantastique.
Comment cette passion est venue ? Eh bien j'imagine que j'ai commencé à dessiner comme tous les enfants, et que je n'ai simplement jamais arrêté. Mon envie de dessiner et de raconter des histoires a grandi en lisant des BD, en regardant des films d'animation, jusqu'à me donner moi aussi envie de raconter des histoires avec des images. Et me voilà !

Vous faites beaucoup d'aquarelles. Pourquoi cette méthode en particulier ?
J'aime l'approche traditionnelle du dessin et de la peinture, c'est à dire sentir la matière du papier, mélanger les pigments sur une palette, et j'aime particulièrement le jeu de transparence et superpositions que l'on peut mettre en place avec l'aquarelle. Il y a une douceur que je ne retrouve pas en peinture numérique, et que je souhaite continuer à travailler.

Pouvez-vous nous présenter votre conte Au creux de tes branches ?
Au creux de tes branches est un conte illustré fantastique, où nous suivons les aventures de Timide à la recherche de son amie Force, qui ne s'est pas présentée à leur rendez vous habituel. L'action se déroule dans une forêt, où d'autres créatures ont été "emportées" par une ombre. Qui est -elle ? Pourquoi fait-elle cela ?
La forêt est l'image d'un esprit troublé suite à un traumatisme, et chaque personnage que l'on peut voir se balader dedans représente une émotion. Les personnages, tout comme les émotions, s'influencent les uns les autres.
Ce conte est avant tout une balade poétique sur le processus d'introspection et de guérison qui suit un traumatisme dans la vie d'une personne.

Pourquoi créer le scénario au coeur d'une forêt ?
Dans le conte, la forêt est en fait l'image d'un esprit, dans lequel des émotions se rencontrent et s'entrechoquent. J'aurais pu choisir de représenter l'esprit avec autre chose qu'une forêt, mais j'aime l'idée d'un esprit où il ne règne aucune architecture trop stricte, mais au contraire une végétation luxuriante, qui évolue, pousse, fane, se modifie constamment. Tout comme notre cerveau ! 

Peut-on en savoir plus sur votre personnage principal : Timide ?
Timide porte bien son nom, et permet de partager au lecteur un voyage initiatique dans l'inconnu à travers son regard naïf. L'histoire démarre d'ailleurs lorsque celle ci se rend compte que son amie Force n'est plus là pour la protéger et la "couver". Un peu au pied du mur, elle va prendre sur elle et aller à la recherche de Force.
Je pense que beaucoup de lecteurs peuvent trouver écho dans ce personnage, qui se découvre de nouvelles ressources et du courage lorsqu'elle est seule face à l'inconnu.

Dans ce livre vous parlez d'un traumatisme et du parcours vers un rétablissement. Est ce inspiré d'une histoire réelle ?
Bien sûr, ce livre est inspiré de mes propres expériences, mais aussi de celles que j'ai pu vivre par procuration avec des proches. J'ai voulu raconter avec poésie ce qu'il peut bien se passer dans notre tête à la suite d'un choc traumatique. Et le trouble que cela y engendre par la suite. L'interprétation du conte reste personnelle, certains y verront différentes choses (Les conséquences d'un divorce, un accident, un viol, un abandon...). La force du livre, selon moi, est que "la blessure" reste un propos universel, que tout le monde connaît un jour dans sa vie, et apprend à surmonter à son rythme.

Peut-on en savoir plus sur les illustrations et la façon dont vous les créez dans Au creux de tes branches ?
Tout démarre avec un bon petit café, quelques pinceaux et une feuille blanche. Comment appliquer les couleurs sur le papier ? Là, chaque artiste a ses préférences et son propre savoir faire.
Ce que je peux vous dire, c'est que j'aime bien travailler avec des bandes sons de jeux vidéo en fond sonore, faire parfois une pause cigarette pour prendre du recul sur mon illustration, et lorsque je pense avoir fini celle ci, j'arrête de la regarder pendant au moins une journée. Comme ça, le jour où je pose de nouveau mes yeux dessus, mon regard sera "neuf" et me permettra de voir les défauts que j'aurais pu laisser passer.

Pourquoi avoir choisi l'auto-édition et quel serait l'argument pour soutenir votre projet en financement participatif ?
La principale raison pour laquelle j'ai choisi l'auto édition, c'est le besoin de liberté ; je ne voulais pas de censure, de remaniement, en bref je voulais que mon livre reste intact et tel que j'ai souhaité qu'il soit pour le lecteur. Le financement participatif a l'avantage de permettre de répondre exactement à la demande du public, il y aura autant de livres imprimés que de contributeurs, et aucun ne risquera de finir au "pilon". Côté pratique, cela permet aussi à l'auteur de ne pas avancer de sa poche les frais d'impressions, qui représentent une grosse partie du budget !
Enfin, en participant au financement, vous permettez aux auteurs de lancer des projets à petite échelle qui n'auraient pas pu voir le jour autrement, en conservant leur liberté d'expression et sans gâchis de papier.

Vous pouvez participer au financement du livre Au creux de tes branches d'ESK sur Ulule.

 

Est-ce qu'il y a une petite indiscrétion que vous souhaiteriez nous révéler ?
Comme pas mal d'artistes, je fais partie des "oiseaux de nuits" qui préfèrent travailler en décalé jusqu'à tard le soir. On est plus tranquilles, et la créativité vient plus rapidement en travaillant la nuit.

Aurez-vous l'occasion de rencontrer vos lecteurs à la sortie du livre ?
C'est une question très intéressante que je ne m'étais pas vraiment posée jusque là, j'adorerais ! Maintenant en pratique, cela risque d'être assez compliqué : il faudrait trouver une ville où les lecteurs pourraient se rendre facilement, trouver un local ou un endroit à l'abri pour pouvoir se rassembler, échanger, dessiner... J'accueillerais bien au compte goutte des lecteurs dans mon atelier, mais habitant à la pointe des terres bretonnes, je ne suis pas sûre que beaucoup voudront faire le déplacement haha.
La solution la plus simple sera sûrement de me rencontrer lors d'une convention sur Nantes, comme Art to Play ou Japanantes.

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
Et bien merci beaucoup Maxime pour cette interview ! Pour les intéressés, la campagne de financement pour le conte Au creux de tes branches dure jusqu'au 21 Août 2017, si l'histoire et l'univers vous ont intrigué, n'hésitez pas à jeter un oeil sur la page de la campagne. Merci à Maxime pour ses questions pertinentes, et merci à ceux qui m'ont lu. Le bisou !

Merci à ESK d'avoir répondu à nos questions !
Retrouvez la également sur Facebook.

Crédit visuel : ESK

Maxime Lopes sur Google+

interview Livres

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire