Publicité

Edit Piaf protège l'accent circonflèxe dans un clip de rap (interview)

Edît Piaf protège l'accent circonflèxe ! Dans un clip qui fait le buzz depuis plus d'un mois, les membres souhaitent porter un autre regard (pas très) neuf sur la nôble langue française. Le succès au rendez-vous, même en classe d'école, ils pîaffent d'impatience pour vous en dire plus !

Piaf Edît

Avec :
Le Piâf : Martin Loizillon (comédien)
La Vôx : Tatiana Probst (Soprano/auteur-compositeur)
La Bâss : Violaine Manfrin (Contrebassiste -Mezzo)
Le Sîre : Nicolas Rigas (Baryton -metteur en scène)

- Comment s'est formé le groupe Piaf Edît ?
Alors nous nous connaissons tous par le biais de notre professeur de chant lyrique  Mireille Alcantara.
C'est un stage (au mois de septembre 2015) qui nous a vraiment rapproché tous les 4.

- Récemment vous avez fait un titre sur l'accent Circonflexe (Le Sîre qu'on flèxe). Pouvez-vous revenir sur la génèse du morceau ?
C'est en mangeant des Crêpes un dimanche (le 7 février dernier) chez Violaine (alias La Bâss) que l'idée nous est venue. 
Nous commencions à improviser de la musique et j'ai pensé que nous pourrions prendre comme thème "le circonflexe" en lien avec la réforme de l'orthographe. Tout le monde s'est mis à rigoler et on s'est lancé immédiatement dans l'écriture de la chanson. 

- Est-il possible de nous expliquer le choix de protéger l'accent au chapeau de la réforme de l'orthographe ?
Nous sommes 4 amoureux de la langue Française, nous aimons les beaux textes.
Et de beaux textes sans circonflexes... c'est triste !
(Même s'il n'est pas question qu'il disparaisse totalement, nous tenions à exprimer notre soutien à ce petit "chapeau chinois").
Mais d'une manière générale nous ne sommes pas particulièrement d'accord avec cette réforme. Pareil pour "nénufar" ou "ognon".
  Ce ne sont pas des changements majeurs mais cela n'embellit pas notre langue... C'est un peu prendre les Français pour des débiles... !

 

+ de 12000 vues :))) donc cadeau-blagounette !

- Pourquoi avoir choisi de reprendre cette citation de Jean D'ormesson : "Je refuse de parler d’accent circonflexe quand des agriculteurs se suicident" ?
Nous avons utilisé cette citation pour appuyer le fait que la réforme fait beaucoup de bruit alors qu'il y aurait d'autres sujets bien plus graves et importants dont il faudrait parler ! L'Etat est très fort pour amener sur la table ce genre de sujets polémiques qui prennent de la place pendant que d'autres plus importants passent inaperçus.

- Le clip s'est fait très rapidement, en 3 jours... Tout ça vous est venu instinctivement ? Expliquez nous cette réactivité.
Nous avons décidé de monter la chanson (le clip) rapidement, car c'est un sujet d'actualité (qui n'attend pas).
Nous étions tous les 4 disponibles pour le faire au moment où l'idée nous est venue, nous avons sauté sur l'occasion ! 
C'était assez folklorique (enregistrement avec les moyens du bord) et puis quand nous nous sommes lancés dans l'aventure nous n'avions même pas encore trouvé de réalisateur pour nous filmer ! 
C'est Martin (Le Piâf) qui a appelé un ami à lui à la rescousse, du jour pour le lendemain.
On a fonctionné à l'instinct et en s'amusant !

- Edith Piaf, Louis XIV... D'où vous est venu l'idée de réincarner des personnages historiques ?
Pour "Edith Piaf" 
C'était surtout une affaire de jeu de mot : Martin s'appelle "Loizillon" de son nom de famille, 
Et donc du "petit oiseau" est né "le Piaf" pour rigoler. Puis ensuite comment ne pas penser à Edith... ! 
Et donc jouer avec le mot "éditer"
(Pour sortir une première chanson cela fonctionnait assez bien).

Et pour Louis XIV, nous cherchions un costume d'académicien pour représenter Jean d'Ormesson justement, mais nous n'avions sous la main que ce costume de Louis XIV.
Pour ce "faux rap" c'était un contraste amusant.
Cela nous a aussi permis de représenter la "France d'hier" (avec un côté conservateur) mais qui  se lie tout même bien parfois avec les "jeunes" comme ici, pour exprimer notre  mécontentement.

- Rapidement le clip a été relayé sur les réseaux sociaux. La rédaction de Divertir a même été sollicitée de l'étranger ! Comment expliquez-vous ce phénomène et est ce que vous vous y attendiez ?
Au départ nous avions pensé le diffuser pour nos amis sur les réseaux sociaux (espérant tout de même faire le plus de vues possible). Mais nous ne nous attendions pas à un tel engouement !
Cela a été une vraie surprise : tant les articles que  tous les messages des internautes !
Merci à tous.

 

Et un circonflexe royal 1er Empire pour nos 33000 vues passées !!!!! Napoléon est fier de nous !!!!!!! :))))))

Posté par Piaf Edît sur dimanche 28 février 2016

- Si une école décidait d'étudier votre titre sur Le circonflèxe, vous en pensez quoi ?
Avant toute chose, c'est un clip humoristique, mais il paraît que des professeurs ont déjà montré la vidéo à leurs élèves dans des écoles, cela nous amuse beaucoup !
Après tout, si cela peut donner aux jeunes  l'envie de découvrir  de beaux textes, et d'aller au théâtre (et pourquoi pas même à l'opéra ! Après tout il y'a un petit hommage à Mozart dans la chanson).
Alors ce serait magnifique. Nous en serions plus que ravis !

- Allez-vous donner une suite à votre projet ?
Nous avons déjà le projet de faire une autre chanson avant l'été, nous en parlons entre nous et cela s'annonce... "caliente".
On ne peut pas en dire plus pour le moment, mais que tous les " DJ" de France préparent leur meilleure sono, cet été, ça va chauffer grave ! 

Merci au groupe Edit Piaf d'avoir parlé du Sir qu'on flèxe en interview !
Retrouvez l'actu. du groupe sur sa page Facebook.

Maxime Lopes sur Google+

Musique interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire