Publicité

Double T : son double EP Somnium

Double T sortira un double EP, Somnium, disponible en 2 temps cette année. Chaque morceau à son "opposé" dans la partie suivante, tel un miroir. Formant une histoire du début à la fin et une autre de la fin au début, le tout étant un cycle qui se répète, à l'image de nos vies.

Double T - Somnium

Après avoir présenté ses deux facettes dans un premier EP éponyme, Double T est de retour !

A travers ce nouveau projet, il vous plonge dans un univers aussi sombre que lumineux, où fiction et réalité s'entremêlent : SOMNIUM.

Mélangeant douces mélodies et flows acérés, SOMNIUM est divisé en deux parties, chacune incarnée par l'une des facettes de l'artiste.
Pensées comme un diptyque, ces deux parties se répondent mutuellement afin de créer une seule histoire, une seule réalité, celle de Double T.

A moins que tout cela ne soit qu'un rêve...

Interview Double T

Comment vous est venu l'idée de votre nom d'artiste, Double T, et qu'appréciez-vous dans la musique ?
Au départ, j'utilisais simplement mon prénom, Théo.
Ensuite j'ai commencé à utiliser le pseudo T-High et je me suis rendu compte que j'étais moins introspectif et beaucoup plus second degré, avec des images différentes, plus fun et egotrip. En fait j'ai développé deux manières d'écrire pour défendre le même discours et Théo + T-High ça donne Double T.
J'adore les sons très hybrides, sans frontières de genre musical mais plutôt qui les mélangent.

Pouvez-vous nous présenter votre projet Somnium et qu'est ce qui vous a incité à explorer l'univers du rêve ?
SOMNIUM est un double EP dont la Partie 1 paraîtra le 21 Juin prochain. Ca signifie "Rêve" en latin.
J'adore tout ce qui touche à cet univers. C'est très large et ça laisse vraiment place à l'interprétation mais surtout, le rêve se sert de ta réalité pour te faire voyager dans un monde totalement fictif où tout est possible.

D'où vous vient votre inspiration et comment composez-vous ?
Assez simplement de mon quotidien et de ce que je vis. Mais surtout de la musique directement. J'écris souvent en partant de la prod, dès qu'elle m'inspire des mots et des images je commence à topliner (clairement je fais du gros yaourt). Ensuite selon les morceaux, soit ça coule tout seul et je reviens très peu dessus, soit j'y passe des heures pour que tout soit comme je veux. Je suis assez perfectionniste quand j'écris.
Je bosse depuis trois ans avec Lucci' un beatmaker Lillois (North Face Records) qui a composé 99% de ce que j'ai fait jusqu'à présent haha.

Peut-on en savoir plus sur les enregistrements studio et sur quoi attachez-vous le plus d'importance dans vos compositions ?
J'enregistre au NorthFace Studio à Lille avec Lucci' du collectif NorthFace Records depuis mes débuts, qui produit également tout les titres ou presque. Forcément je fais attention à tout mais je dirais la cohérence globale entre la prod, la voix et l'idée que je cherche à transmettre. Si on utilise un effet particulier par exemple, c'est au service du morceau comme dans la Piscine avec cette idée d'étouffement.

Est-il possible d'en savoir plus sur le titre La piscine et son clip ?
La Piscine est le deuxième morceau que j'ai enregistré pour cet EP. C'est une métaphore pour évoquer les paradis artificiels et le fait de plonger la tête sous l'eau pour tout mettre sur pause. J'aime beaucoup ce son. Ecrit en 1h30 et enregistré le lendemain, on peut dire que ça sortait du Lab ! Pour le clip j'ai directement pensé à la piscine olympique de ma ville qu'ils vident une fois par an pour la nettoyer. La première fois je m'y suis pris quelques jours trop tard. On l'a tourné l'été 2018, à 2 avec un réal nommé Pierre Cohen, un pote en master de cinéma et on est très satisfaits du résultat !

En plongeant dans la piscine, vos soucis disparaissent. Selon vous quelles sont les principales difficultés dans la musique et que pense votre famille de votre projet ?
Pour un artiste émergent, je pense que le plus difficile est d'arriver à gérer son projet seul (musique, management, booking, com') tout en gagnant assez d'argent pour vivre. C'est normal je pense, mais on se rend difficilement compte de tout le travail nécessaire pour les jeunes artistes. A plus haut niveau je pense que gérer le mélange entre le buisness et la passion peut être compliqué, ainsi que tout ce qu'englobe la célébtité. Rester soi en fait.

D'autres clips sont prévus, comment les imaginez-vous ?
Le clip de Somnium est déjà prêt, réalisé par Pierre Cohen également. Je suis encore plus satisfait du résultat que La Piscine. L'univers de l'EP est ultra présent et la conclusion est particulièrement profonde... Un autre visuel est en préparation, mais ça c'est secret !

Peut-on en savoir plus sur l'artwork de l'EP ?
Cover réalisée par Théo Vacquez, qui s'est chargé du shooting de la tracklist que j'ai ensuite confié à Yulen Iriarte, 2 amis graphistes/photographes très doués. Elle a déjà un an mais j'en suis toujours aussi fan ! Le bandeau représente le côté "Nuit/Rêve" alors que je le relève sur un oeil. Le but était de montré ce côté insomniaque mais aussi de mettre en avant mon personnage de Double T. Une de mes facettes dort encore, elle se reveillera peut être pour la partie 2...

Qu'est ce qui vous a motivé à sortir votre projet Somnium en 2 temps ?
L'univers que j'ai créer à travers ce projet, le SOMNIUM, est un monde changeant et imprévisible mais cylique malgré tout, à l'image de nos vies. Chaque partie est incarnée par l'une de mes facettes, ayant pour but de traiter des sujets similaires sous différents angles. Afin que mon message soit pleinement perçu, je préfère que l'auditeur se concentre sur la Partie 1, puis sur la seconde, avant de se faire une écoute globale du projet.

Une indiscrétion à nous donner sur votre projet Somnium ?
J'ai écrit 8 ou 9 morceaux différents sur l'instru de "Jet Lag" avant d'avoir le morceau définitif. Je crois que je ne me suis jamais autant pris la tête sur les paroles d'un morceau !

Des concerts sont prévus prochainement en quoi est-ce important et qu'appréciez-vous dans la scène ? Quel endroit où, vous aimeriez-vous produire, vous rendrait en "Jet lag" ?
Je joue le 21 Juin pour la Fête de la Musique devant l'Hôtel de Ville d'Amiens, ma ville natale. C'est le jour de la sortie de l'EP, j'ai hâte ! J'adore la scène, c'est le moment où je peux donner vie à tout mes morceaux et à ma folie. C'est toujours une gros stress qui se transforme en pure énergie !
Gros "Jet Lag" jouer au sommet d'une Montagne sous un gros Soleil d'hiver.

Somnium veut dire "rêve", quel est votre plus grand rêve artistique ?
Je dirais pouvoir vivre de mes créations que j'espère toujours plus conceptuels, mais surtout réussir à faire passer mes messages. Je sais que beaucoup d'artistes m'ont "aidé" via leurs univers et leurs paroles, j'aimerai donner la même sensation à d'autres ! Et en plus concret, remplir un Olympia, ça serait plutôt sympa...

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Merci à toute la magnifique équipe derrière ce projet et à Divertir! C'est important pour nous, jeunes artistes, d'avoir du soutient médiatique.
La Nuit la plus courte laisse place au Jour le plus long, SOMNIUM Partie 1 dispo partout le 21 Juin !

Merci à Double T d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le également sur Facebook.

Double T - La Piscine (Prod Lucci')

Concerts à venir...

14 Novembre 2019 - Festival Haute Fréquence (Noyon, support Berywam)
13 Septembre 2019 - JAE (Amiens, support Fakear - Bagarre)

Musique interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire