Publicité

Découvrez The Sidekicks Band en interview

Découvrez le groupe belge The Sidekicks au style très divers... Néanmoins les membres se retrouvent dans un son vintage des années 60/70 modernisé.

C'est l'occasion aussi de parler de leur dernier disque, Theme for A Big City, sorti en mai dernier.

The Sidekicks

- Pour commencer, pouvez-vous nous présenter votre groupe : The Sidekicks ?
Nous sommes un groupe de rock basé à Liège (Belgique) et composé de 4 musiciens. Depuis 2007, le line-up a beaucoup changé, et aujourd'hui le groupe se compose d'Olivier Delhez au chant et à la guitare, Arthur Devreux à la guitare, Gilles Wautelet à la basse et Denis Wautelet à la batterie.

- Comment s'est formé le groupe ?
Le groupe est né de la rencontre d'Olivier Delhez et de Loris Notturni, ancien guitariste du groupe. Leur intérêt commun pour la musique et le son de guitare des années 60/70 (et en particulier la surf music) a fait naître l'idée d'un groupe. A force de jammer, des idées plus personnelles ont commencé à germer, à se construire progressivement, et il leur a suffi de trouver un bassiste et un batteur prêts à les accompagner pour compléter le groupe !

- Quelles sont vos inspirations musicales ?
Question piège ! Le style "Sidekicks" brasse beaucoup d'influences. On y trouve à la fois du blues, du rock plus moderne, parfois garage, de la pop, ou de la surf music pure et dure. On a toujours quelques difficultés à poser une étiquette sur notre musique, d'autant plus que les dernières compositions tendent à s'éloigner de certains clichés musicaux. Cela dit, nous sommes très attachés aux sonorités vintage, aussi bien dans les sons des guitares que dans le son global du groupe, que ce soit sur scène ou sur CD.

- Parlez nous de votre dernier disque : Theme for A Big City...
C'est un EP sorti en mai 2014 et entièrement autoproduit, donc forcément nous en sommes très fiers ! On y trouve 6 titres aux ambiances complètement différentes. Des sonorités très surf, évidemment, et ce dès le début avec le titre "Lethal Kiss", ou encore dans "Life and Death of Charlie Siringo", un morceau entièrement instrumental ! A l'inverse, notre single "Girls" (pour laquelle nous avons réalisé un magnifique clip) est, lui, très pop et volontairement radiophonique. D'autres chansons délaissent (presque) l'énergie du rock et laissent place à des ambiances plus posées, à l'instar de "Why so Hollow" (que l'on peut retrouver sur la compilation "Ca Balance") et pour laquelle nous avons expérimenté des arrangements de cordes, ou encore "Theme for a Big City", qui s'étend sur plus de 5 minutes et qui fait intervenir une trompette très jazzy. En effet, pour plusieurs titres de l'EP nous avons eu la chance de collaborer avec des musiciens très talentueux (Antoine Dawans à la trompette et Andrea Monticciolo à l'orgue) qui ont su capter l'esprit des différentes chansons, et le résultat a dépassé toutes nos espérances ! Grâce à leur intervention, et grâce aux arrangements, les compositions sortent du cadre "rock" un peu trop rigide et prennent une nouvelle dimension, presque cinématographique par moments. On vous conseille vivement d'écouter le résultat !

- Avez-vous de prochains concerts en vue ?
Hormis un concert le 27 décembre dans la région liégeoise, le reste de l'agenda n'est pas encore officiel, malheureusement ! Mais des choses se préparent...

- Une tournée européenne vous tenterait-elle ?
Une tournée mondiale, sinon rien !

- Un dernier mot pour vos fans ?
Pour nous reconnaître en concert c'est facile, on est toujours bien habillés avec nos smokings blancs !

Merci au groupe The Sidekicks d'avoir répondu à nos questions pour cette interview ! Cool
Leurs titres sont disponibles en téléchargement légal. Vous pourrez également les retrouver sur leur page Facebook.

Maxime Lopes sur Google+

Musique interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire