Publicité

Découvrez Hungry Music

Hungry Music continue sa tournée et prépare la sortie d'un nouvel EP.

Hungry music

Vous êtes trois dans le projet Hungry Music. Comment vous-êtes vous rencontrés et qu'est ce qui vu a poussé à créer votre label ?
En vrai, nous sommes bien plus que 3, Stereoclip est le 4ème artiste signé sur label. On compte également une formidable équipe qui travaille sur le label à l’année. On s’est tous rencontré par divers biais et on a décidé de créer notre label car on voulait sortir notre propre musique sans contrainte artistique.

En quoi vos différentes personnalités complètent vos compositions ou au contraire créent des difficultés ?
Nos 3 personnalités complètent l’équipe mais pas nécessairement notre production, chacun compose sa musique et quand nous avons des projets communs, nous bossons ensemble sur la façon d’intégrer notre touche perso dans le projet.

Worakls, dès 3 ans vous avez commencé à apprendre le piano, vous souvenez vous de vos premiers cours et qu'est ce qui vous a poussé vers la musque électronique ?
Oui je me souviens de mes premier cours qui portait principalement sur des standards classiques. Ado, je bossais pour un club et un jour ils ont fait venir Eric Prydz, ce fût une révélation pour moi !

En quoi les musiques de films inspirent vos compositions ?
La musique de film c’est mon Leit Motiv. Mon projet actuel est de mélanger musique éléctro et musique cinématographique, faire une symbiose de ces deux monde. A terme, j’aimerais vraiment composer de plus en plus de musique pour films, jeux vidéo etc…

Qu'est ce qui vous plait de mettre des instruments plus classiques dans vos instrumentaux et qui rendent les titres plus mélodieux ?
Je ne pense pas que c’est le fait d’avoir des instrus classiques qui fait la différence mais plus la manière de produire.
Quand on commence un track on ne se demande pas avec quel instrument on va le faire mais plus quelle émotion, mélodie on va vouloir transmettre.

Hungry Music a été sacré meilleur label français par DJMag en 2015, alors que vous fêtez tout juste vos 5 ans d'existence. En quoi cette reconnaissance est importante pour vous ?
Avoir construit ce projet en tant que label indépendant. Après être élu « LE MEILLEUR » par X ou Y n’a pas une grande importance à nos yeux. Ce que l’on veut c’est avoir la reconnaissance du public…

Vos débuts ont pourtant été difficiles, puisque vous évoquiez dans une interview que des labels ou des médias vous ignoraient ou n'aimaient pas votre univers mélodique ; mais le public est lui toujours au rendez-vous. C'est peut être là la finalité, mais est ce que ça ne vous dérange pas de ne pas être reconnu par vos pairs ?
Nous pensons être reconnus par nos pairs aujourd’hui, tous les producteurs de musique électronique connaissent le label HM. Au départ la musique que nous faisions était peut être « un peu trop nouvelle » pour les labels déjà en place à l’époque. Puis avec le temps, la mayonnaise a pris…

Le 15 septembre a eu lieu votre concert à l'Olympia. Comment vous sentez-vous avant et après être monté sur une scène aussi mythique que celle-ci ?
Pour être honnête avec vous, nous avons fait l’Olympia en 2016, pour nos 2 ans. On commence à connaitre cette scène. Mais c’est toujours un moment magique !

Vous avez donné des concerts dans différents pays. Comment recevez-vous l'accueil du public et est ce qu'il y a des différences de perception d'un pays à un autre ?
Chaque pays / région a une réaction différente en fonction de sa propre culture. Les « latins » sont plus extravertis tandis que les « nordistes » sont plus réservés. Les Canadiens sont chauds par -30 degrés alors que les Espagnols ne sortent pas de chez eux en dessous de + 30 degrés : ) C’est comme les voyages, chaque endroit a son lot d’émotions à vous apporter.

Beaucoup connaissent le festival Tomorrowland et ont pu peut-être y aller pour découvrir devant la scène, comment on vit l'alchimie d'un des plus gros festival derrière l'envers du décor ?
Kamoulox ? Non en vrai, comme pour chaque festivals, dates, clubs, il y a des similitudes et des différences. On a adoré Tomorrowland comme on a adoré les petits clubs aux quatre coins du globe.

Une anecdote à nous raconter sur l'un de vos set sur scène ?
Il n’y a pas longtemps par exemple, lors du dernier Festival Marsatac : 1h avant jouer il y a eu problème sur l’ordi dédiée à la tournée… Par chance, une vidéaste présente sur le festoche nous prête son disque dur, on a tout recompiler dans le stress, on était prêts 3 minutes avant le show, OUF !

Quels vont être vos projets à venir ?
** Le 26 Octobre, sortie de notre 30ème EP sur HM – Joachim Pastor – Corsair
** Une tournée aux Pays-Bas (Utrecht, Tilburg et Nijmegen en Novembre)
** Courant Novembre, sortie de notre album Digital et de la Hungrybox (qui est en précommande sur HungryMusic), elle contient :

  • 3 CDs
  • 3 Vinyles
  • 1 T-shirt (à choisir)
  • 1 Tote-Bag
  • Des sitckers
  • 1 chance de gagner un Golden Ticket (invitation pour 2 personnes sur un show Hungry Music avec Hotel 4*, Restauration, Backstage & rencontre des artistes).

** La sortie de l’album de Worakls et la tournée Worakls + Orchestra qui va avec début 2019.

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
« Nous vous parlons d’un temps que les moins de 20 ans vont bientôt connaitre : ) »

Merci aux membres d'Hungry Music d'avoir répondu à nos questions !
Retrouvez les également sur Facebook.

Musique interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire