Publicité

Chriss Stills : le clip The Week end

Chris Stills partage ses influences multi culturelles à travers son travail en tant que compositeur/interprète et acteur.

Depuis son premier album 100 year thing signé par Ahmet Ertegun chez Atlantic et réalisé par Ethan Johns, Chris a joué sur toutes les scènes du monde et collaboré avec des artistes aussi prestigieux que Don Was, Leanne Rimes, Ryan Adams, Government Mule, Smashing Pumpkins, Don Felder, Richard Ashcroft, Lucinda Williams, Paul Weller, Ricky Lee Jones. Ses Chansons ont illustrées de nombreux films dont American Hustle.
Enregistré pendant deux ans, son nouveau disque rassemble un ensemble de chansons à la fois sincères et généreuses, puisées au plus profond de son coeur et de ses expériences personnelles. L'album Don't be afraid sortira chez Rupture/Sony Music en Février 2018.

Chris se livre sans fausse pudeur, nous faisant partager ses joies, ses peines, mais aussi un immense sentiment d'espérance qui nous porte tout au long de cette ballade au sein de son imaginaire. Il a su maitriser toutes ses influences, en gardant son propre style. On retrouve Pink Floyd dans Don't Be Afraid... Queen dans I'm Frightened... Harry Nielsen dans This Summer of Love... Tom Petty dans Criminal Mind, Il y a mme du Foo Fighters dans Blame Game. Et c'est ce bouquet d'influences, lié par une écriture riche, un style bien à lui et une voix extraordinaire qui en font un disque unique.
  Ses co-auteurs sont pour l'un, une nouvelle rencontre et pour l'autre le fruit d'une longue amitié. Une avec David Saw dans The Weekend et l'autre avec Ryan Adams lors d'un jam sur Criminal Mind dans son studio.

« J'ai décidé de prendre mon temps pour développer un disque intime et proche de ce que j'avais dans le coeur. J'ai été aidé par des amis chers au talent fou comme Zac Rae du groupe Death Cab fo Cutie et Dan Burns. »

Chris Stills s'est fait remarquer par la critique qui a salué ses talents d'acteur au coté de Melanie Laurent dans le film Requiem pour un tueur. Le magazine ELLE a littéralement qualifié son travail de « Sublime révélation ». Il a aussi fait des apparitions très remarquées dans les saisons 5 et 6 de la série récompensée aux Emmy Awards : Shameless.  

Maxime Lopes sur Google+

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire