Publicité

Castle Vega, premier album de J. Vega

Après en avoir dévoilé deux extraits (Rabieta et Elliott), l’artiste espagnol J.Vega (Subterráneos, Los Isabelinos) lève le voile sur son premier album Castle Vega, pépite psyche / folk / lo-fi qui rappelle un peu Graham Coxon.

En sortant le morceau Rabieta il y a quelques mois, j'avais prévenu que Castle Vega serait le genre d'album qu'on écoute couché sur son lit, mais la suggestion va aujourd'hui plus loin.

Notre histoire commence à l'aube. Une chambre sombre, pas un rayon de soleil de n'y aventure (Siniestramente). Au mur, un poster de Graham Coxon. Quelqu'un est allongé sur un lit et écoute ses morceaux favoris (Melody Maker) en pensant à ses amours de collège (Fiebre del sábado noche). La nuit précédente, il a commandé de la nourriture (Restaurante chino Gran Hermano) et a regardé de vieux films en se demandant comment l'histoire aurait pu continuer après la fin du générique (Elliott).

Mais n'en disons pas plus, fermons la porte. Que je commence à écrire dans cette chambre mon prochain album.

J. Vega

Après avoir mis en ligne quelques chansons voguant entre rock'n'roll et lo-fi, il dévoile son premier single officiel Rabieta, ballade acoustique et ensoleillée, puis Elliott, deux mois plus tard. Son premier album Castle Vega est sorti le 25 août 2017 (format digital et cassette) chez Luik Records.

Maxime Lopes sur Google+

Musique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire