Publicité

Brune : l'album Sombre animal

De la pop, une touche de rock et d'électro, de la sensibilité, de l'élégance, voilà les mots qui viennent quand on pense à Brune. Découvrez le clip de La pilule, extrait de son album Sombre animal.

Brune (crédit Slam photography, Warrior records)

crédit photo : Slam photography, Warrior records

Pour ce 2ème album, Brune s'est une nouvelle fois entourée de Valentin Montu à la réalisation (Granville, Blondino...) qui offre un bel écrin, délicat et fougueux, à ses mélodies. Des tourneries électro, des guitares sensibles, des synthés, une multitude de petits et gros sons ajustés avec précision viennent habiller ces onze nouveaux titres de son nouvel album Sombre animal, désormais disponible.

Le clip de La pilule

La Pilule est une chanson d'été, faussement gaie, qui évoque l'illusion des vacances et la nécessité de se plonger dans cette illusion pour s'extraire de son quotidien avec ses difficultés, sa monotonie... C'est ce sur quoi s'est basé le scénario du clip. Trois personnages normaux mais différents dans leur normalité travaillent dans le même lieu, une entreprise qui n'a pas de nom ni de but et qui veut être représentée comme une « entreprise-témoin » à la manière des maisons-témoin qui sont l'image de la vie que pourraient y mener les personnes qui les visitent mais où tout est faux. Dans cette entreprise, on répond à des téléphones en carton, on tape sur un clavier sans lettres et on présente des attaché-cases vides. Pour accentuer cet effet, les employés répètent inlassablement les mêmes tâches jusqu'à atteindre une sorte de chorégraphie absurde qui évoque Les Temps Modernes de Chaplin retranscrits à notre époque. Ils finissent par être dépassés par ces tâches qui se multiplient sans qu'ils puissent les maîtriser jusqu'à l'heure de rentrer chez eux.

Leurs appartements sont aussi des représentations normées de ce que deviennent les intérieurs à la sauce Ikea, chacun à sa façon, du plus dépouillé : la cuisine de l'agent de sécurité, au plus chargé : le salon de la comptable où se ressent déjà cette envie de contraste avec sa vie professionnelle dans cette esthétique de l'enfance qui est aussi faussée car ce n'est qu'un décor, elle finit par s'endormir seule devant sa télé. Avant de se coucher, ils prennent tous le même médicament, de sorte qu'on imagine que toute la population le prend également, dans un petit écart du clip vers la science-fiction et un futur proche. Son effet n'est pas explicité, somnifère, antidépresseur, anxiolytique... c'est en tout cas une sorte de pilule du bonheur qui agit dans leur sommeil.

Dans le rêve créé par le médicament, les personnages se retrouvent à la plage, c'est une image de la plage fantasmée qui continue l'idée entamée avec l'entreprise et les appartements : il y a tous les éléments liés à la plage mais qui servent uniquement de décor. Les personnages aussi se retrouvent à nouveau enlisés dans un schéma répétitif où ce qui devrait être un moment de détente devient erratique jusqu'à l'intervention de Brune, qui jusque-là n'était présente qu'en-dehors de la narration. A partir du moment où ils la voient chanter, ils arrêtent leurs actions pour la regarder puis pour se regarder les uns les autres. Si ce n'est pas la première fois qu'ils se retrouvent dans ce rêve, c'est la première fois que cette interaction a lieu. Brune est une personnification des vacances, une sirène qui va attirer les personnages vers le bonheur.

Brune apparaît alors dans les bureaux le lendemain, elle n'est pas vue directement par les personnages mais son influence est présente alors que ceux-ci commencent à se sourire, à réaliser leurs tâches avec moins d'entrain jusqu'à se décider à tout lâcher pour retrouver la plage, la vraie où ils s'amusent ensemble. Les corps sont montrés dans leur diversité sans pourtant s'y attarder pour s'attacher aussi à cette idée d'accès au bonheur universel qui passe avant tout par le sourire des personnages et leur joie à ne plus être seuls. Ils obligent Brune à se joindre à eux : son rôle est terminé, elle a réussi à les amener ici et ils sont rejoints par d'autres personnes dans cette célébration. Ce n'est peut-être qu'un interlude dans leurs vies ou juste un rêve, celui de Brune cette fois-ci qui se réveille à la fin du clip.

BRUNE- LA PILULE- OFFICIAL CLIP

Musique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire